[82] Tarn-et-Garonne mag n°90 avr/mai/jun 2017
[82] Tarn-et-Garonne mag n°90 avr/mai/jun 2017
  • Prix facial : gratuit

  • Parution : n°90 de avr/mai/jun 2017

  • Périodicité : semestriel

  • Editeur : Conseil Général deTarn-et-Garonne

  • Format : (190 x 270) mm

  • Nombre de pages : 28

  • Taille du fichier PDF : 11,1 Mo

  • Dans ce numéro : une vision constructive de l'avenir.

  • Prix de vente (PDF) : gratuit

Dans ce numéro...
< Pages précédentes
Pages : 4 - 5  |  Aller à la page   OK
Pages suivantes >
4 5
économie  : aide à l'investissement des communes Le Département premier investisseur dans vos communes Le Département soutient l’ensemble des communes et intercommunalités du Tarn-et- Garonne  : le montant programmé de ses aides au bloc communal sur la période 2016-2020 avoisine 18 millions d’euros par an. En comparaison, l’État versera 12 millions d’euros seulement en 2017, effort qui ne compensera pas les effets sur les budgets des collectivités tarn-et-garonnaises de sa résolution à réduire drastiquement les dotations qui leur sont destinées. Jeudi 2 février, c'est en présence de sa vice-présidente déléguée, Colette Jalaise, que la Mission Locale de Tarn-et-Garonne a réuni l'ensemble des partenaires intervenant auprès des promotions Garantie Jeunes. On peut rappeler que la Garantie Jeunes est entrée en activité en avril 2015 dans le Tarn-et-Garonne. Il s'agit d'un dispositif dans lequel les jeunes (en situation de vulnérabilité, souvent peu ou pas diplômés et sans ressources) signent un contrat avec Garantie Jeunes Un dispositif efficace le Département # 5 # En application de sa politique d’aide au bloc communal, le Département financera la plupart des projets retenus par les deux contrats de ruralité conclus en Tarn-et-Garonne. Le Conseil départemental, qui s’était prononcé à l’unanimité, le 19 octobre 2016, en faveur de leur signature, regrette toutefois d’en avoir été écarté à la dernière minute par l’État. Il a ainsi été sanctionné en raison de son refus de déroger à sa politique la Mission Locale, pour une période de 12 mois, qui détaille les engagements mutuels à respecter. Ils bénéficient d'un accompagnement collectif intensif au début puis d'un accompagnement personnalisé et, tout au long du parcours d'insertion, ils perçoivent une allocation mensuelle de l'ordre de 470 € . Au total, depuis le lancement du dispositif, 434 jeunes ont démarré une ou plusieurs situations professionnelles (contrats, stages, formations...). d’équité dans la distribution des subventions. Étrangement, la région Occitanie, engagée elle aussi dans le strict respect de ses propres dispositifs d’intervention, n’a pas été exclue. Le Département demeure donc pleinement aux côtés des communes et intercommunalités tarn-et-garonnaises. Inauguration Des chasseurs bien équipés Samedi 28 janvier, le président s'est rendu à Vaïssac pour inaugurer la maison de la chasse de l’Association Communale de Chasse Agréée (ACCA). Invité par le maire de la commune, Francis Delmas, en présence de nombreux élus et bien sûr des chasseurs du secteur, il s'est fait un plaisir de couper le ruban tricolore marquant l'entrée de la maison de la chasse. Un bâtiment vaste, bien construit, bien aménagé et très agréable, qui a été réalisé (avec tout de même une subvention du Conseil départemental) grâce à la forte implication des chasseurs qui n'ont pas hésité à mettre la main à la pâte. C'est un lieu qui deviendra naturellement le rendez-vous privilégié des chasseurs et abritera leurs agapes et leurs histoires de chasse, forcément extraordinaires...
TARN-ET-GARONNE Voirie Travaux de peinture sur la RD2 entre Lafrançaise et Durfort-Lacapelette. Des platanes plus visibles De nombreuses routes tarn-etgaronnaises sont bordées par des alignements de platanes ; c'est joli et bucolique mais ces arbres centenaires et majestueux peuvent parfois devenir dangereux pour les automobilistes, en particulier la nuit sur certaines routes étroites de campagne. C'est ce constat qui a conduit le président Christian Astruc à prendre une initiative destinée à améliorer la sécurité routière ; il a décidé de faire peindre en blanc les bases des platanes (à une hauteur de 1,20 m) en bordure de deux routes, en guise d'expérimentation, afin de mesurer les améliorations que cela apporte en termes de sécurité. économique et écologique, cette mesure permet de « tracer » la route, en particulier à la tombée du jour et la nuit, et d'offrir une meilleure vision aux automobilistes. Les premiers travaux de peinture ont eu lieu sur un tronçon de la RD2 (la route de Lauzerte) entre Lafrançaise et Durfort- Lacapelette ; un tronçon de près de 7 km sur lequel on rencontre pas moins de 560 platanes. Ce sont les agents de la voirie départementale de la subdivision de Lauzerte qui se sont chargés de peindre ces arbres qui ont désormais une toute autre allure. Un autre tronçon de route, Taille sur un alignement de platanes en bord de route. entre Donzac et Lamagistère, a également subi le même traitement depuis. D'ores et déjà, cette initiative est saluée par les riverains qui y voient un moyen simple et efficace pour améliorer la sécurité routière sur ces routes trop étroites pour y installer des glissières de sécurité. En ce qui concerne certains arbres qui posent vraiment problème, en entrée et en sortie de virages, qui obligent les camions à se déporter vers le centre de la chaussée pour ne pas accrocher les branches, une # 6 # solution plus radicale est envisagée  : il faudra en abattre quelquesuns. Si les résultats et les ressentis sur ces deux tronçons de route sont favorables, la peinture des platanes sera étendue ailleurs. La sécurité routière est une priorité du Département ; c'est pourquoi les élus et les agents de la collectivité mettent en œuvre toutes les mesures qui peuvent l'améliorer ou la faire progresser. le Département



Autres parutions de ce magazine  voir tous les numéros


Liens vers cette page
Couverture seule :


Couverture avec texte parution au-dessus :


Couverture avec texte parution en dessous :