[82] Tarn-et-Garonne mag n°90 avr/mai/jun 2017
[82] Tarn-et-Garonne mag n°90 avr/mai/jun 2017
  • Prix facial : gratuit

  • Parution : n°90 de avr/mai/jun 2017

  • Périodicité : semestriel

  • Editeur : Conseil Général deTarn-et-Garonne

  • Format : (190 x 270) mm

  • Nombre de pages : 28

  • Taille du fichier PDF : 11,1 Mo

  • Dans ce numéro : une vision constructive de l'avenir.

  • Prix de vente (PDF) : gratuit

Dans ce numéro...
< Pages précédentes
Pages : 16 - 17  |  Aller à la page   OK
Pages suivantes >
16 17
Centre de vacances à Mimizan Des vacances ludiques et sportives Le Département propose aux jeunes Tarn-et-Garonnais de profiter de vacances au soleil et au bord de l'océan, à Mimizan, pour des colonies ludiques et sportives. Installé au milieu des pins, à proximité de la plage et du centre-ville, le centre de vacances du Conseil départemental accueille simultanément jusqu'à 60 enfants et adolescents, entre 9 et 17 ans, pour des séjours de 12 jours axés sur la découverte de la nature, avec une sensibilisation à la préservation de l'environnement, et l'initiation ou le perfectionnement à différentes activités sportives (équitation, voile, standup paddle, bodyboard, surf, planche à voile...). « Le savoir-nager » est inscrit dans les programmes du socle commun d'apprentissage de l'éducation nationale pour les collèges, et constitue une obligation pour les élèves de 6 e qui n'auraient pas appris à nager à l'issue de leur scolarité primaire. Savoir nager est une compétence essentielle à acquérir pour assurer la sécurité de nos enfants. Cette politique sportive menée par le Département a une valeur éducative. C'est dans ce cadre-là que le Conseil départemental intervient pour aider et faciliter la mise Encadrés par des animateurs diplômés, les enfants profitent, en toute sécurité, de vacances instructives, qui leur permettent de développer leur autonomie et de s'épanouir, auprès des autres participants, dans le large choix d'activités qui leur est proposé. Plusieurs groupes sont constitués, en fonction des âges (9/11 ans, 12/14 ans, et 15/17 ans), afin d'adapter les activités et le rythme des journées à tous les enfants présents. Les séjours proposés se déroulent du 11 au 22 juillet ; du 22 juillet au 2 août ; du 2 au 13 août et du 13 au 24 août. Le tarif est fixé à 560 € . Pour que tous les élèves de 6 e sachent nager Politique départementale pour la natation scolaire en collèges le Département # 17 # en œuvre de l'apprentissage de la natation dans les collèges publics et privés. L'assemblée a délibéré pour accorder une dotation aux établissements scolaires correspondant aux dépenses liées aux entrées et aux frais de transport vers les piscines situées sur l'ensemble du département. Sont concernées les classes de 6 e des collèges publics et privés pour un cycle de 10 séances. Pour l'année scolaire 2016/2017, les dépenses prévisionnelles pour cette opération de maîtrise du milieu aquatique s'élèvent à 77 317 € . Le nombre de places étant limité, il est conseillé de se renseigner et de s'inscrire le plus tôt possible au 05 58 07 13 68 ou par mail  : colo82@ledepartement82.fr Tournoi de tennis de l'ATM à Montauban Un tournoi de premier plan Du lundi 3 juillet au dimanche 9 juillet 2017, l'Association Tennis Montauban (ATM) organise, sur son site du Ramier, le 24 e Open International de Tennis. C’est le plus important tournoi de tennis en Midi-Pyrénées sur terre battue. Avec une dotation de 25 000 $, il attire des joueurs, connus ou en devenir, du tennis international, de différentes nationalités et classés aux environs de la 200 e place mondiale à l'ATP. Organisé bénévolement par les adhérents du club de l'ATM, avec le soutien des collectivités, et de nombreux partenaires professionnels locaux, le tournoi a déjà accueilli de grands noms du Tennis comme Richard Gasquet, Benoit Paire, Jérémy Chardy et des grands espoirs français comme Pierre-Hugues Herbert, Lucas Pouille... Venez découvrir les futurs espoirs du tennis français sur les installations du club de Montauban. Ils pourraient vous donner le goût de taper la balle ou susciter des vocations tennistiques chez les plus jeunes. www.atm.tennisweb.fr 05 63 03 30 38 atm.tennis@wanadoo.fr
TARN-ET-GARONNE Environnement La loi NOTRe perturbe la compétence « eau » La volonté de conserver ce qui fonctionne Lors de la première réunion de l'année de l'assemblée du Conseil départemental, le 15 mars dernier, les élus du groupe majoritaire « Mobilisés pour le Tarn-et- Garonne » ont présenté une motion concernant la ressource « eau ». Celle-ci appelle à abroger les articles de la loi Nouvelle organisation territoriale de la République (NOTRe), votée le 7 août 2015, qui imposent le transfert aux communautés de communes et d'agglomération des compétences « eau » et « assainissement », aujourd’hui le plus souvent exercées par des syndicats de communes. Une volonté de statu quo pour éviter la disparition des syndicats des eaux et pour ne pas détruire quelque chose qui fonctionne très bien. Lors de cette séance, cette motion a été adoptée à une très large majorité. Cette motion intervenait quelques semaines après que le président Christian Astruc ait convié l'ensemble des présidents de syndicats des eaux du département et des élus à la tête de collectivités (communes ou EPCI) compétentes en matière de production ou de distribution d'eau potable, pour une rencontre autour de ce thème. Ce jour-là, de nombreux sujets étaient à l'ordre du jour et les interventions se sont succédées. C'est tout d'abord la directrice du service environnement du Conseil départemental, Mme Christine Laymajoux, qui proposa un point sur la situation actuelle (structures de production et de distribution, provenance de la ressource, modes de gestion, qualité de l'eau, état des réseaux) permettant de situer les choses dans leur contexte. Une intervention sur les nouvelles réglementations concernant la sécurité incendie était effectuée par les services du SDIS82. Une autre intervention concernait la sécurisation de la ressource en eau (protection des captages, réseaux de surveillance et d'alerte, stratégies de secours). Unanimité pour le maintien des syndicats des eaux Bien sûr, les présidents de syndicats des eaux présents ont longuement évoqué les conséquences de l'application de la loi NOTRe qui va imposer la disparition des syndicats des eaux, sans véritablement prendre en compte les inconvénients que cela va générer. Aujourd'hui, 11 communes, 26 syndicats et 1 communauté de communes sont compétents en matière d'eau potable (en production ou en distribution). Mais, au 1er janvier 2020, la loi NOTRe prévoit que la compétence eau sera obligatoirement exercée par les communautés de communes. Pourtant, comme le précisait Christian Astruc, président d'un syndicat des eaux lui-même, la rationalisation et la mutualisation des services sont mis en œuvre depuis déjà longtemps, chaque fois que le besoin se fait # 18 # sentir, en tenant compte de la particularité des réseaux. Comme les conseillers départementaux, tous les intervenants lors de cette rencontre s'étaient prononcés pour l'abrogation des articles de la loi qui conduiraient à la disparition des syndicats des eaux. le Département



Autres parutions de ce magazine  voir tous les numéros


Liens vers cette page
Couverture seule :


Couverture avec texte parution au-dessus :


Couverture avec texte parution en dessous :