[82] Tarn-et-Garonne mag n°76 jun à sep 2012
[82] Tarn-et-Garonne mag n°76 jun à sep 2012
  • Prix facial : gratuit

  • Parution : n°76 de jun à sep 2012

  • Périodicité : semestriel

  • Editeur : Conseil Général deTarn-et-Garonne

  • Format : (210 x 297) mm

  • Nombre de pages : 28

  • Taille du fichier PDF : 8,7 Mo

  • Dans ce numéro : budget 2012... toujours plus solidaire !

  • Prix de vente (PDF) : gratuit

Dans ce numéro...
< Pages précédentes
Pages : 6 - 7  |  Aller à la page   OK
Pages suivantes >
6 7
Budget 2012 C’est une Assemblée Départementale unanime qui a adopté le budget primitif du Conseil Général pour 2012. D’un montant de 289 millions d’euros, il est en hausse de 0,72% par rapport à celui de 2011. Quatre priorités ont prévalu pour l’établissement de ce budget : préserver les capacités d’investissement, réduire l’endettement, privilégier les travaux liés aux compétences propres, et poursuivre le soutien aux communes, communautés de communes et associations. Les dépenses d’investissement représentent 51 millions d’euros. Les investissements directs s’élèvent à 22,4 millions d’euros soit 44% (en hausse de 20% par rapport à 2011). 17,5 millions d’euros, soit 34%, sont consacrés aux subventions versées aux communes et aux tiers. 10,5 millions d’euros sont affectés au remboursement du capital des emprunts. Enfin, 0,6 million d’euros vont aux dépenses diverses dont celles imprévues. Les principaux travaux concernent la voirie départementale pour 13,4 millions d’euros, les collèges, avec un ratio d’investissement de 1 443 € par élève, en moyenne annuelle, les gymnases (Castelsarrasin, Grisolles, Lafrançaise et Montech), le Centre Universitaire avec la construction du bâtiment de l’IUP « Arts Appliqués », l’Abbaye de Belleperche et l’extension des Archives Départementales. Concernant les aides apportées au développement et à l’aménagement de notre territoire, il convient de noter le soutien à la réalisation de logements sociaux (3,4 millions d’euros), la voirie communale (2,1 millions d’euros), les bâtiments communaux (2,4 millions d’euros), l’alimentation en eau potable et l’assainissement collectif (1,2 million d’euros), l’aménagement rural (1,1 million d’euros). Les dépenses de fonctionnement s’élèvent à 238 millions d’euros. Le budget 2012 est marqué par une augmentation des dépenses d’aide sociale de 1,3%, soit 126 millions d’euros (hors dépenses de structure). Les principaux domaines d’intervention du Conseil Général concernent : l’aide sociale à l’enfance : 16 millions d’euros, l’aide aux personnes âgées : 41,272 millions d’euros dont 30,24 consacrés à l’Allocation Personnalisée d’Autonomie (APA), l’aide aux personnes handicapées : 32,51 millions d’euros destinés au maintien à domicile et à l’accueil en établissement, le RSA : 30,086 millions d’euros. 6
Autre poste important de dépenses, les transports scolaires qui, chaque jour, accueillent 14 000 élèves et représentent 12 millions d’euros. Les dépenses d’entretien de la voirie départementale s’élèvent à 3,4 millions d’euros. Le Conseil Général apporte son aide au SDIS (Service Départemental d’Incendie et de Secours) pour un montant de 7 millions d’euros. Enfin, une enveloppe de 8,5 millions d’euros est allouée aux associations tant pour leurs actions que pour leur participation aux politiques départementales dans les domaines scolaire, culturel, sportif, économique et agricole. Répartition des dépenses par domaine d’intervention Divers 2,13 millions d'E Aménagement et environnement 2.09 millions d'E Sécurité incendie 7,16 millions d'E Économie, agriculture et tourisme 5,90 millions d'ePatrimoine départemental 8,15 millions d'E Subventions d'investissement versées aux communes et aux tiers 17,58 millions d'E. Dette 18,60 millions d'E Répartition des recettes 7 Aide sociale 11,99 millions d'E Emprunts 10 millions d'E Fiscalité indirecte 25,58 millions d'E L’ensemble de ces dépenses est financé, outre les recettes fiscales qui représentent 110 millions d’euros, par le recours à l’emprunt à hauteur de 10 millions d’euros (c’est 3,5 millions d’euros de moins qu’en 2011), les dotations de l’État pour presque 145 millions d’euros (FCTVA, DGE, DGF, TIPP, TSCA...), le fonds de péréquation des droits de mutation pour 4,2 millions d’euros et les participations et recouvrements divers pour 19,8 millions d’euros. Aide sociale 126,22 millions d' € Éducation, culture, sport Voirie et transports scolaires 28,91 millions d'E Subventions Autres 11,63 millions d'C 0,20 million d'E 18,33 millions d'ePersonnel 53,93 millions Fiscalité directe 84,71 millions de Dotation de l'État 144,89 millions d'E



Autres parutions de ce magazine  voir tous les numéros


Liens vers cette page
Couverture seule :


Couverture avec texte parution au-dessus :


Couverture avec texte parution en dessous :