[82] Tarn-et-Garonne mag n°76 jun à sep 2012
[82] Tarn-et-Garonne mag n°76 jun à sep 2012
  • Prix facial : gratuit

  • Parution : n°76 de jun à sep 2012

  • Périodicité : semestriel

  • Editeur : Conseil Général deTarn-et-Garonne

  • Format : (210 x 297) mm

  • Nombre de pages : 28

  • Taille du fichier PDF : 8,7 Mo

  • Dans ce numéro : budget 2012... toujours plus solidaire !

  • Prix de vente (PDF) : gratuit

Dans ce numéro...
< Pages précédentes
Pages : 16 - 17  |  Aller à la page   OK
Pages suivantes >
16 17
L'inventaire des zones humides Un inventaire exhaustif des zones humides a été engagé depuis 2010 sur l’ensemble du département par le Conseil Général. Il permettra une prise en compte des zones humides dans les documents d'urbanisme afin d’assurer leur protection et de définir celles qui devraient faire l’objet d’une gestion adaptée. Trop souvent dégradées ou supprimées ces zones constituent une interface essentielle entre la terre et l'eau et un important réservoir de biodiversité. à ce jour, 2 350 sites ont été visités sur les 4 360 qui, par photo-interprétation, laissent penser qu'il peut s'agir d'une zone humide. 1 255 zones humides ont, d'ores et déjà, été identifiées sur 1 760 ha. Finalité 3 Permettre l’épanouissement de chacun Même si la notion de développement durable s'est conceptualisée, puis formalisée depuis plusieurs années, l'Assemblée départementale a toujours suivi cette philosophie au gré de ses politiques et de ses investissements. En particulier sur la finalité relevant de l'épanouissement personnel, la politique sportive s'inscrit parfaitement dans ce cadre. En effet, depuis 25 ans, le Conseil Général s'est engagé dans une politique sportive globale, où le sportif est au cœur des prérogatives, tant au travers de l'aide aux clubs, aux comités sportifs départementaux ou aux communes, que dans la réalisation d’installations sportives dans les collèges. Deux maîtres mots ont présidé aux décisions prises ces dernières années dans l’engagement financier de l'Assemblée départementale pour la promotion et la pratique sportives : le maillage cohérent du territoire pour un paysage sportif tarn-et-garonnais harmonieux l’égalité et l'équité de l'accès à l'offre de pratiques sportives pour l'ensemble des Tarn-et-Garonnais Ainsi, chacun peut trouver près de chez lui, des équipements adaptés de qualité et les structures Une utilisation raisonnée des produits dangereux Le Conseil Général participe à des actions de sensibilisation auprès des communes (ou structures intercommunales) et des agriculteurs afin de limiter l'utilisation de produits phytosanitaires. Au sein de ses services, les mêmes exigences prévalent : la brigade verte qui entretient les sentiers de randonnée ainsi que certains espaces départementaux n'utilise plus de produits phytosanitaires préférant l’utilisation de brûleurs thermiques beaucoup plus écologiques. L'entretien des dépendances vertes des routes départementales obéit aux mêmes principes : depuis 2007, la consommation d'herbicides a diminué de 95%. Des solutions alternatives sont mises en œuvre : désherbage mécanique, pose de signalisation sur dalle de béton élargie, garnissage des îlots en galets ou paillage. associatives nécessaires à l'encadrement, à la promotion et au développement d'une grande variété de pratiques sportives. Cette offre diversifiée s'exprime non seulement par le nombre de disciplines accessibles mais aussi par la multitude des niveaux de pratique offerts. Ainsi le sport est décliné sous toutes ses formes afin de couvrir le plus large champ de sa pratique et de la demande. C'est en ce sens que l'épanouissement individuel et collectif est sans cesse recherché : une pierre supplémentaire à l'édifice du développement durable en Tarn-et-Garonne. Quelques chiffres 827 équipements sportifs communaux réalisés depuis 1986 pour un montant de 11 763 564,32 € 62 équipements sportifs associatifs réalisés depuis 1986 pour un montant de 1 034 041,46 € 28 classes et 8 sections sportives des collèges pour un montant en 2011-2012 de 81 839 € 779 clubs 63 349 licenciés 16
Finalité 4 Garantir la cohésion sociale et la solidarité La cohésion sociale et territoriale est une des conditions nécessaires au développement durable de toute société. à cet égard, les politiques sanitaires et sociales conduites par le Conseil Général sont essentielles en ce qu'elles concernent : d'une part, toutes les générations : la petite enfance au plus grand âge, d'autre part, les personnes éprouvant un besoin de compensation de difficultés particulières tels que les personnes handicapées ou les bénéficiaires du RSA en difficulté d'insertion sociale et professionnelle. Ces politiques sont aussi importantes d'un point de vue territorial. Afin de garantir à chacun un service de proximité et un égal accès aux services de la solidarité, Finalité 5 Prévoir des modes de production et de consommation responsables Le Plan Climat Énergie Territorial et le Bilan des émissions de Gaz à Effet de Serre (GES) En application de la Loi Grenelle 2, les collectivités de plus de 50 000 habitants ont l'obligation de réaliser : un bilan de leurs émissions de GES, portant sur leur patrimoine et leurs compétences, un Plan Climat Énergie Territorial basé notamment sur ce bilan des GES. C’est dans cette démarche visant à lutter contre le réchauffement climatique et à réduire les émissions de gaz à effet de serre, dont la France vise une division par quatre, que s’inscrit et s’engage le Conseil Général. En effet, les collectivités sont responsables directement de 15% des émissions de GES sur leur territoire. 17 le Conseil Général a établi un réseau départemental de 24 centres médico-sociaux. Enfin, nombre de politiques sociales ont un impact direct sur l'environnement. Il en est ainsi, par exemple, des politiques d'aide au logement. Celles-ci permettent, à la fois, aux personnes démunies d'accéder à des logements décents répondant aux normes thermiques et de sécurité et de générer des économies d'énergie utiles à la société. Le niveau considérable des moyens mobilisés (premier poste budgétaire du département – près de 500 agents affectés au service de la Solidarité) témoigne des enjeux et de l'intérêt porté, par le Conseil Général de Tarn-et-Garonne, à ses politiques de cohésion sociale. Appelé aussi « Bilan Carbone », le bilan des émissions de GES permettra d'évaluer le volume d'émissions au cours d'une année par le Conseil Général : chauffage, électricité, climatisation, déplacements des véhicules, chantiers... Ce bilan rendu public, est indispensable afin d’ajuster nos pratiques environnementales et fera l’objet d’une mise à jour tous les trois ans. Le Plan Climat Énergie Territorial (PCET) définit, à partir du bilan des émissions de GES, les objectifs et les actions à l'horizon 2020 que pourra mettre en œuvre le Conseil Général et qui s'inscriront dans la lutte contre le changement climatique et l'adaptation à ses effets.



Autres parutions de ce magazine  voir tous les numéros


Liens vers cette page
Couverture seule :


Couverture avec texte parution au-dessus :


Couverture avec texte parution en dessous :