[82] Tarn-et-Garonne mag n°76 jun à sep 2012
[82] Tarn-et-Garonne mag n°76 jun à sep 2012
  • Prix facial : gratuit

  • Parution : n°76 de jun à sep 2012

  • Périodicité : semestriel

  • Editeur : Conseil Général deTarn-et-Garonne

  • Format : (210 x 297) mm

  • Nombre de pages : 28

  • Taille du fichier PDF : 8,7 Mo

  • Dans ce numéro : budget 2012... toujours plus solidaire !

  • Prix de vente (PDF) : gratuit

Dans ce numéro...
< Pages précédentes
Pages : 12 - 13  |  Aller à la page   OK
Pages suivantes >
12 13
r: ; - : Ififim-Ei-Eminifina g spécial budget Économie Développement économique Dans un contexte économique particulièrement difficile, le Conseil Général donne la priorité à l’emploi. Ainsi, la pépinière d’entreprise « Novalia 82 » poursuit sa mission d’accueil de jeunes entrepreneurs innovants et l’Agence de développement économique continue la commercialisation des terrains disponibles dans les Zones d’Activités. 700 000 euros sont mobilisés au titre des politiques du « Contrat Avenir Entreprise » afin de susciter création et implantation d’activités innovantes. Pour améliorer la compétitivité de nos entreprises, le schéma départemental d’aménagement numérique, après l’équipement intégral du département en accès Internet à haut débit, vise maintenant le déploiement du très haut débit par fibre optique. En matière agro-alimentaire, le Conseil Général mobilise une enveloppe de 186 000 euros pour soutenir Innopom, programme destiné à réduire fortement la présence de résidus de produits phytosanitaires dans les fruits. Pour toujours préparer l’avenir, le schéma départemental des mobilités abordera les enjeux liés aux déplacements en Tarn-et-Garonne pour tracer les perspectives indispensables à un développement harmonieux. Environnement Dans le cadre de ses politiques environnementales, le Conseil Général prévoit d’aider à la réalisation de 23,8 millions d’euros de travaux d’alimentation en eau potable. Les opérations les plus significatives seront réalisées sur les stations de Castelsarrasin, Caylus et Valence-Moissac-Puymirol, ainsi que sur le réseau à Grisolles qui sera étendu. Est également prévu le financement du site de Nègrepelisse pour le traitement des matières de vidanges issues des assainissements autonomes. Avec cette 5 ème installation publique, c’est la totalité des matières de vidanges du département qui bénéficiera d’un traitement adapté, 65 opérations d’assainissement menées par les communes ou leurs groupements seront aidées à hauteur de 5 millions d’euros, en coopération avec l’Agence de l’eau Adour- Garonne, permettant un programme de travaux de plus de 15 millions d’euros. Agriculture En matière agricole, le Conseil Général maintient ses interventions en faveur des investissements structurants pour permettre modernisation et adaptation, notamment dans les secteurs de la maîtrise de l’eau, de l’aménagement foncier, de l’assainissement des terres et du matériel géré en CUMA. Toutes les aides aux filières et structures qui accompagnent les agriculteurs dans l’évolution de leurs métiers sont reconduites : Laboratoire Vétérinaire Départemental, Fonds Départemental d’Intervention Agricole pour expérimentation, promotion, filières, actions sanitaires… L’allègement des charges, avec l’incitation à l’Assurance Grêle ou le Fonds mutualiste, a été complété par un Fonds d’Intervention d’Urgence pour aider les agriculteurs confrontés à un aléa conjoncturel et participer ainsi à la pérennisation des exploitations. Enfin, l’Aide aux jeunes agriculteurs qui s’installent demeure l’un des axes forts de la politique agricole et une priorité pour l’Assemblée Départementale. Tourisme Le Plan de soutien à l’économie touristique 2012 est doté de 800 000 euros. Ce programme vise d’abord à construire et développer une offre touristique concurrentielle autour de trois types d’offres stratégiques majeures. Ainsi des actions sont programmées autour de la valorisation du Canal des Deux Mers et de la vélo voie verte, de l’itinérance douce et des activités de pleine nature. Le deuxième axe du Plan cherche à poursuivre et conforter le développement qualitatif de l’offre. Enfin, il s’agit de renforcer l’organisation partenariale et de développer la mise en réseau. Pour cela, le Département dotera l’Agence de développement touristique (ADT) et les Offices de tourisme d’outils innovants en matière d’information touristique. La signalétique touristique sera renforcée le long des routes et de la Vélo Voie Verte, mais également pour mieux indiquer et baliser Espaces Naturels Sensibles et Sentiers de randonnée. En parallèle, l’ADT bénéficiera de 320 600 euros pour participer à 15 salons spécialisés et réaliser une campagne de communication sur deux marchés prioritaires : Bordeaux et Toulouse. 12
I développement durable ki:11111[1-ET-GRUINEmag'iif Préserver notre avenir Avec la loi Grenelle II du 12 juillet 2010 portant engagement Pee*41 national p pour l’environnement, les collectivités locales de plus de 50 000 habitants ont désormais l’obligation de rédiger un rapport annuel sur leur situation en matière de développement durable. C’est dans ce contexte que le Conseil Général de Tarn-et-Garonne a rendu son premier rapport fin 2011. Structuré en deux parties, ce document présente en premier lieu le bilan des politiques menées ainsi que les orientations et les programmes mis en œuvre par le Conseil Général sur le Tarn-et-Garonne, puis décrit le bilan des actions conduites au titre de la gestion de son patrimoine, de son fonctionnement et de ses activités internes (téléchargeable sur le site www.cg82.fr rubrique « les décisions 2012/janvier »). Ainsi la mise en place d’un observatoire annuel du développement durable prend tout son sens dans le contexte de forte progression démographique que connaît notre département depuis le début des années 2000, entraîné par le dynamisme de la métropole Toulousaine. De quoi parle-t-on ? Le développement durable est défini par le principe que les choix destinés à répondre aux besoins du présent ne doivent pas compromettre la capacité des générations futures et des autres peuples à satisfaire leurs propres besoins. Doivent être ainsi conciliés la protection et la mise en valeur de l’environnement, le développement économique et le progrès social. 13 La France a défini 5 finalités de développement durable : Finalité 1 : lutte contre le changement climatique et protection de l’atmosphère Finalité 2 : préservation de la biodiversité Finalité 3 : épanouissement de tous les êtres humains Finalité 4 : cohésion sociale et solidarité entre les territoires et les générations Finalité 5 : dynamique de développement suivant des modes de production et de consommation responsables



Autres parutions de ce magazine  voir tous les numéros


Liens vers cette page
Couverture seule :


Couverture avec texte parution au-dessus :


Couverture avec texte parution en dessous :