[82] Tarn-et-Garonne mag n°74 sep à déc 2011
[82] Tarn-et-Garonne mag n°74 sep à déc 2011
  • Prix facial : gratuit

  • Parution : n°74 de sep à déc 2011

  • Périodicité : semestriel

  • Editeur : Conseil Général deTarn-et-Garonne

  • Format : (210 x 297) mm

  • Nombre de pages : 28

  • Taille du fichier PDF : 6,8 Mo

  • Dans ce numéro : environnement... les espaces naturels sensibles.

  • Prix de vente (PDF) : gratuit

Dans ce numéro...
< Pages précédentes
Pages : 12 - 13  |  Aller à la page   OK
Pages suivantes >
12 13
RSA Jeune : Qui peut en bénéficier ? Le Revenu de solidarité active (RSA) garantit un revenu minimum aux personnes privées d’emploi et apporte un complément de ressources aux personnes en situation d’emploi précaire ou disposant de revenus trop faibles pour assumer leur charge de famille. En contrepartie, les bénéficiaires du RSA sont tenus d’entreprendre des démarches d’insertion. Depuis le 1er juin 2009, le RSA remplace l’allocation de parent isolé (API), instituée en 1976, le RMI, instauré en 1988, et les diverses aides à la reprise d’activité qui étaient associées à ces deux prestations. C’est le Département qui finance les « parts » API et RMI du RSA. à l’origine, le RSA ne concernait que les personnes âgées de plus de 25 ans, sauf en cas de charge d’enfant né ou à naître. Depuis le 1er septembre 2010, le RSA est étendu aux jeunes de moins de 25 ans. Toutefois, pour bénéficier du « RSA Jeune », il faut avoir travaillé au moins deux ans, en équivalent temps plein, au cours des trois années précédent la demande d’ouverture de droit. à la différence du « RSA général », qui est co-financé par les Départements (dans la limite du RSA dit « socle » alloué aux personnes sans revenu d’activité professionnelle) et l’État, le « RSA Jeune » n’est financé que par l’État. En pratique, la condition d’activité préalable exigée pour le « RSA Jeune » limite le nombre de bénéficiaires potentiels. C’est ainsi qu’en Tarn-et-Garonne, on n’en comptabilise, à ce jour, que 67 alors que le RSA « Général » lui, compte 7 567 allocataires. Handicap : favoriser la pratique sportive La politique sportive départementale vise à couvrir le plus large champ de pratique possible, du sport pour tous au sport de haut niveau. Depuis 1986, le Conseil Général soutient directement et activement la pratique sportive, avec l’intervention d’éducateurs sportifs dans des collèges ou des établissements accueillant des personnes handicapées. Dans ce domaine du sport et du handicap, c’est en particulier un éducateur sportif spécialisé qui intervient depuis 2004 dans les établissements qui en font la demande. Avec une orientation plutôt en direction des adultes vieillissants, l’objectif est double. Il s’agit, d’une part, d’encadrer directement l’activité et d’inciter à une pratique régulière d’activités physiques et sportives adaptées aux handicaps, qui contribue indéniablement à un mieux être, à un mieux vieillir. D’autre part, il s’agit de promouvoir la pratique d’activités physiques adaptées auprès des établissements concernés, afin qu’ils puissent organiser et encadrer eux-mêmes ces activités, avec l’apport, si nécessaire, des compétences de l’éducateur départemental. Par ailleurs, le Conseil Général apporte une aide financière aux structures associatives relevant du secteur du sport et du handicap. On peut citer, entre autres, quelques subventions annuelles significatives : 1 190 € au Comité Départemental Handisport ; 10 000 € au Club Montauban Handisport ; 11 250 € au Comité Départemental de Sport Adapté. L’amélioration des conditions de pratique des personnes invalides constitue un autre volet du volontarisme du Conseil Général. Ainsi, par exemple, sur la Base départementale de plein air et de loisirs du Tarnet de la Garonne à Saint-Nicolas-de-la-Grave, des bateaux sont accessibles indifféremment aux valides comme aux personnes à mobilité réduite, des cheminements d’accès aux berges et des postes de pêche sont accessibles aux fauteuils. DR 12
Villas édeniales : une solution humaine pour rompre l’isolement Pour faire face à l’isolement des personnes âgées ou handicapées et à la désertification des zones rurales, les Villas édeniales constituent une nouvelle alternative. Il s’agit de résidences individuelles conçues pour héberger à la fois une personne dépendante résidente, une famille d’accueil et une famille remplaçante. C’est, pour le résident, l’assurance de disposer d’une personne présente 24h/24 et 365 jours par an, dans un environnement sécurisé et convivial. Tout est prévu pour préserver l’intimité de chacun, en favorisant par ailleurs le bien-être, la mixité générationnelle et le maintien des relations de proximité avec la famille, les amis... Ce dispositif, en fonction à Sainte-Juliette avec 4 villas depuis l’année dernière, est un projet pilote en France géré par un Groupement de coopération médicosociale. D’autres réalisations ont suivi à Montagudet depuis mai 2011, avec 4 maisons également. Quatre autres habitations sont en cours de construction à Cazes-Mondenard. Et d’autres communes tarn-etgaronnaises se sont portées candidates pour recevoir ces logements : Laguépie, Donzac, Montricoux et Parisot. 10 ans d’accès aux droits Créé le 28 mai 2001, le Conseil départemental d’accès au droit (CDAD) de Tarn-et-Garonne a fêté ses 10 ans d’existence. Groupement d’intérêt public, il a pour vocation de mettre en place un service gratuit d’accès au droit, et de conseil et d’aide à la démarche administrative. Dès l’origine, le Conseil Général de Tarn-et-Garonne a souhaité s’associer à cette initiative qui permet aux administrés d’être mieux informés et orientés dans le domaine juridique pour un plein exercice de leurs droits. Le Conseil Général attribue une subvention annuelle de 8 075 €. De plus, il met à disposition des locaux, des infrastructures et ponctuellement des agents. Cette collaboration a abouti à la création des Points d’accès au droit (PAD) au sein des pôles de développement sociaux. Plus proche des usagers, ces permanences, mises à disposition de l’agent de justice, viennent en complément des locaux au sein du Tribunal de Grande Instance : Montauban, Beaumont de Lomagne, Caussade, Grisolles, Lafrançaise, Lauzerte, Moissac, Montech, Nègrepelisse, Saint-Antonin-Noble-Val, Valence d’Agen. 13 Agrément d’accueil et aide pour les résidents Les accueillants familiaux doivent avoir l’agrément du Président du Conseil Général. Afin d’assurer des prestations de qualité, ils bénéficient d’une formation initiale et continue conduisant au diplôme d’État d’auxiliaire de vie sociale (DEAVS). S’agissant du coût de l’accueil, le Conseil Général participe à la prise en charge des frais en cas d’insuffisance de ressources, dans la limite du coût le plus élevé d’une maison de retraite privée. Au 31 décembre 2010, le Tarn-et-Garonne comptait 83 accueillants familiaux "privés" pour une capacité d’accueil de 185 places. Lorsque le concept des Villas édeniales aura intégralement abouti, le Département disposera de 30 logements opérationnels pour 3 places d’accueil chacun - soit 90 places d’accueil familial de plus. Une palette de services juridiques En accueil physique ou par téléphone, le Point d’accès au droit informe le public sur ses droits et obligations. Selon les cas, il fournit une information juridique neutre, oriente vers les structures et services administratifs adéquats, aide pour les démarches administratives et peut rédiger des courriers. Enfin, il intervient pour favoriser le règlement amiable des litiges. Dans le prolongement de ce dispositif, ont été également mis en place un Point d’accès au droit en milieu pénitentiaire, des consultations gratuites d’avocats et de notaires, et, à titre expérimental, un Point séparation finance info. Le CDAD intervient par ailleurs auprès des jeunes avec des outils appropriés pour une prise de conscience de leurs droits et obligations, dès leur minorité. à l’avenir, le CDAD souhaite renforcer ses actions sur le public jeune en abordant le casier judiciaire. Il veut aussi améliorer l’accès au droit des individus âgés et des personnes handicapées. Tél : 05 63 21 40 00 cdad82@orange.fr Agnès Palmié



Autres parutions de ce magazine  voir tous les numéros


Liens vers cette page
Couverture seule :


Couverture avec texte parution au-dessus :


Couverture avec texte parution en dessous :