[81] Atouts Tarn n°96 jui/aoû/sep 2013
[81] Atouts Tarn n°96 jui/aoû/sep 2013
  • Prix facial : gratuit

  • Parution : n°96 de jui/aoû/sep 2013

  • Périodicité : bimestriel

  • Editeur : Conseil Général du Tarn

  • Format : (230 x 297) mm

  • Nombre de pages : 32

  • Taille du fichier PDF : 9,1 Mo

  • Dans ce numéro : balades dans le Tarn à travers ses fêtes et ses terroirs.

  • Prix de vente (PDF) : gratuit

Dans ce numéro...
< Pages précédentes
Pages : 10 - 11  |  Aller à la page   OK
Pages suivantes >
10 11
summertarnRires au pays Festival centré, dans un premier temps, sur le théâtre burlesque, l’Été de Vaour a été créé par une poignée de passionnés de théâtre qui ont voulu créer un événement annuel pour faire découvrir aux habitants de ce petit coin de France, un art qui leur tenait à cœur. L’Été de Vaour a très vite élargi son champ artistique pour devenir un festival d’humour pluridisciplinaire. Cette petite fête entre amis à ses débuts est devenue, au fil du temps, un événement majeur du département du Tarnet de la région Midi-Pyrénées et continue d’attirer de plus en plus de curieux et d’amateurs de spectacles vivants. Malgré la hausse de la fréquentation (4 000 spectateurs payants et 23 000 personnes sur le site en 2012), le festival conserve un esprit convivial en demeurant un événement à taille humaine dans le cadre exceptionnel et préservé du village de Vaour. En 2013, l’Été de Vaour réaffirme sa position de défenseur d’une culture populaire et accessible. Prenant les « Rires au Pays » comme étendard, la programmation se veut éclectique et ouverte à tous. En ces temps de baisse du pouvoir d’achat, le développement de la gratuité des spectacles semble être une évolution logique pour toucher un public large et ainsi redonner un sens à la culture pour tous ! Avec le rire et l’humour toujours comme leitmotiv, le festival ouvrira plus 10/atoutstarnn°96 L’Été de Vaour largement sa programmation aux arts de la rue. Cette discipline prendra naturellement sa place dans la programmation du festival avec un spectacle gratuit tous les soirs, en plein air, au centre du village. L’Été de Vaour 2013 s’appuiera aussi sur le travail mené toute l’année par l’association sur le territoire. Celle-ci développe des actions culturelles auprès de la population locale en s’appuyant sur des rencontres, des ateliers et des projets mis en oeuvre par des compagnies accueillies en résidence au Théâtre de la Commanderie. Le festival, temps fort des activités de l’association, accueillera ainsi les compagnies Areski (« Mille-Feuilles ») et La Grosse Situation (« Voyage extra-ordinaire ») qui sont venues en résidence en 2011 et en 2012. Parmi les artistes phares également présents à Vaour, Nicolas Bonneau (« Sortie d’usine » et « Inventaire 68, un pavé dans l’histoire ») ou Pépito Matteo (« Sans les mains et en danseuse » et « Pépito Solo »). À Vaour, du 6 au 11 août. Programmation, renseignements et réservations : etedevaour.org
Albert Dubout au Musée Raymond Lafage Caricaturiste, dessinateur de presse « le fondateur de la caricature moderne » le « maître » de tous les dessinateurs exposés au musée jusqu’alors. Un cycle d’animations autour de cette exposition de juin à octobre avec notamment les descendants de l’artiste et différents intervenants du dessin de presse. Albert Dubout nous évoque des trains extravagants, des films de Marcel Pagnol dont il a fait les affiches, et puis un couple avec un petit monsieur en redingote au bras d’une femme gigantesque. On le sait peu mais Albert Dubout D 10, rue Victor Maziès 81310 Lisle-sur-Tarn05 63 40 45 45 Le musée des arts du sucre et du chocolat C’est un lieu unique au monde. À Cordes-sur-Ciel, au 33 de la rue Raymond IV, le musée des arts du sucre et du chocolat Yves Thuriès est le seul endroit où le visiteur peut admirer une exposition permanente d’œuvres à base de sucre et de chocolat. Créé en 1989 par Yves Thuriès (dont une exposition retrace l’œuvre et la carrière), deux fois meilleur ouvrier de France, le musée regroupe plus de cent pièces artistiques, exclusivement réalisées à base de sucre, dans deux salles d’exposition. Son but est de redonner toute la place aux artisans, de proposer est le père spirituel de tous les dessinateurs humoristes, Cabu, Plantu, Wolinski et autres. C’est par lui que le dessin d’humour et la caricature se sont élevés au rang d’art à part entière. Comme dessinateur de presse, Dubout a connu une célébrité immédiate, durable et méritée. Mais il est aussi un dessinateur et un peintre de talent. Il a illustré une vaste gamme d’ouvrages allant des grands classiques jusqu’à San Antonio. aux visiteurs de l’authentique et des produits exclusivement locaux. Les Croquants en vente au musée sont fabriqués sur place, les chocolats Yves Thuriès proviennent quant à eux de l’unité de production de Marssac. Ouvert tous les jours cet été, le lieu offre également, mais à la demande, la possibilité de démonstration du travail de sucre. Ph. P.Sauvagnat > Exposition Dentelles de nature Marie Dainat, « Sirène », papier découpé, 50x70 cm, 2005. Photographie : J.-C. Lett. Les mots texte et textile ont la même nature, au point de s’entrelacer pour le plus grand bonheur de l’œil et de l’oreille. Ils sont l’occasion de tramer une histoire où l’art et la littérature se conjuguent pour créer une dentelle sensible et originale. Des textes de Maurice de Guérin constituent le fil d’Ariane de l’exposition : « Quand il y a du crépuscule, prenez une feuille dont les insectes ont dévoré le parenchyme, et considérez à la lumière mourante ce réseau de fibres et de nervures délicates, vous aurez comme une miniature des délicieuses fantaisies de l’art gothique. » (Maurice de Guérin, 4 octobre 1833) Des œuvres du 19e siècle provenant des fonds du musée du Cayla ou de musées régionaux (musée Paul Dupuy de Toulouse, musée du Rouergue de l’Aveyron, musée du Parc Foucauld de Gaillac) sont présentées à cette occasion. Elles côtoient des créations contemporaines : celles de Marie Dainat renouent avec la tradition des canivets, véritables dentelles de papier ; celles de Jeanne Pailler mettent en valeur les jeux de l’ombre et de la lumière dans la nature du Cayla. Du 8 juin au 10 novembre 2013 D 33, rue Raymond IV D Château-musée du Cayla 81170 Cordes-sur-Ciel 81140 Andillac 05 63 56 02 40 05 63 33 90 30 artdusucre.fr musee-cayla.tarn.fr atoutstarnn°96/11



Autres parutions de ce magazine  voir tous les numéros


Liens vers cette page
Couverture seule :


Couverture avec texte parution au-dessus :


Couverture avec texte parution en dessous :