[81] Atouts Tarn n°94 mar/avr 2013
[81] Atouts Tarn n°94 mar/avr 2013
  • Prix facial : gratuit

  • Parution : n°94 de mar/avr 2013

  • Périodicité : bimestriel

  • Editeur : Conseil Général du Tarn

  • Format : (230 x 297) mm

  • Nombre de pages : 32

  • Taille du fichier PDF : 6,1 Mo

  • Dans ce numéro : le plan climat, énergie territorial.

  • Prix de vente (PDF) : gratuit

Dans ce numéro...
< Pages précédentes
Pages : 10 - 11  |  Aller à la page   OK
Pages suivantes >
10 11
Lisle-sur-Tarncantons Parisot Peyrole Un canton riche de sa diversité et de son patrimoine Repères Lisle-sur-Tarn3 communes 5 646 habitants Maison du Conseil général 10 – 12, rue Gaubil 81600 Gaillac 05 63 87 81 21 Bureau des assistantes sociales du Conseil général Hôtel de ville - 21 Place Paul Saissac 81310 Lisle-sur-Tarn- 05 63 33 35 18 Pôle d’aménagement routier du Conseil général – secteur ouest Secteur de Gaillac 33, avenue Delattre de Tassigny 81600 Gaillac 05 67 89 62 79 Centre d’exploitation 5 rue du 11 novembre 81310 Lisle-sur-TarnLisle-sur-Tarn, un canton attractif Une situation géographique privilégiée À mi-chemin entre Albi et Toulouse, le canton de Lislesur-Tarnbénéficie d’une situation géographique privilégiée. Si l’activité viticole y tient une place prépondérante, les voies de communication de qualité (desserte ferroviaire, routière et autoroutière, avec le réseau TarnBus en complément) sont un atout majeur pour son développement démographique. L’arrivée du collège lui a permis de tourner une page importante de son histoire. Capital pour la ville de Lisle-sur-Tarn, cet événement l’est tout autant pour les deux autres communes du canton, Parisot et Peyrole, mais aussi pour Montans, composante incontournable du « Pays Lislois ». Le maintien de la jeunesse est porteur de dynamisme économique, social et culturel. En visite cantonale avec M me la Préfète du Tarn. Maryline LhermConseillère générale de Lisle-sur-Tarn. Remplaçant : Didier Massoutier. Question à Maryline LhermLa dépendance, le maintien à domicile sont des sujets qui vous préoccupent Les constats sont là. Notre société vieillit, les maisons de retraite restent l’ultime solution. Lorsque la perte d’autonomie le permet et que certains aménagements rendent cela réalisable, le maintien à domicile est le plus souvent le souhait des personnes âgées. Il convient d’apporter une attention particulière au rôle de l’aidant, qui se retrouve souvent en grande difficulté. Grâce à l’allocation personnalisée d’autonomie (APA), le Conseil général donne une partie de la réponse aux besoins exprimés par les familles. Le projet régional de santé, qui s’accorde à favoriser le maintien à domicile, ne semble néanmoins pas mettre les moyens en face. En effet, je crains que la création d’une plate-forme d’évaluation soit encore un outil de réflexion et non d’action. Les associations d’aide à domicile, les ADMR, sont à soutenir et je porte un grand respect pour l’engagement des bénévoles et des professionnels. Zoom sur la MJC de Lisle-sur-TarnComptant plus de 600 adhérents, la Maison des jeunes et de la culture joue un rôle majeur sur le « Pays Lislois ». Cette association qui va bientôt fêter ses 30 ans (JO du 25 février 1984), propose pas moins de 44 clubs d’activités s’adressant à toutes les tranches d’âge. Depuis ses débuts, la Maison des jeunes et de la culture joue un rôle important dans la programmation des animations locales. Mais sa vocation principale reste « l’action jeunesse », en étroite collaboration avec la municipalité de Lisle-sur-Tarn. Cette association a toujours su au cours de son histoire s’adapter, c’est donc tout naturellement que la MJC de Lisle-sur-Tarna signé le troisième contrat avenir dans le département. Le tutorat est important dans le panel de ses actions menées en faveur des jeunes. Deux contrats de service civique on été conclus ces dernières années. Depuis l’automne dernier, la MJC de Lisle-sur-Tarnentretient des relations privilégiées avec le collège. 10/atoutstarnn°94
Le développement économique est une priorité pour notre territoire Jean-Louis Fournier Conseiller général d’Alban et sa remplaçante : Christine Boularan. Teillet S t -André Alban Paulinet Curvalle Miolles Massals Alban La vie économique du canton Malgré la diminution du nombre d’exploitants, l’agriculture, essentiellement l’élevage, reste l’activité économique majeure du canton. Très dynamique, elle contribue au maintien indispensable des entreprises et services sur le territoire. Deux zones d’activité (Dolmen et Carmenel) regroupent une quinzaine d’entreprises représentant plus de 150 emplois. Il y a aussi des activités sur les autres communes, telle que l’atelier de découpe de viande installé à Paulinet fin 2012. Grâce au concours notamment du Département et de la Communauté de Communes, Julien FRAYS- SINHES, jeune chef d’entreprise originaire de la commune, a créé une nouvelle activité qui répond aux besoins des éleveurs pratiquant la vente directe d’animaux élevés selon des méthodes traditionnelles. Repères 7 communes 2876 habitants Maison du Conseil général 17, rue Charles Portal 81000 Albi 05 63 48 17 20 Pôle d’aménagement routier du Conseil général Secteur nord-est 25, rue René Lencou 81120 Réalmont 05 63 60 02 34 Questions à Jean-Louis Fournier Quel est le nouveau territoire de la Communauté de communes ? Depuis le 1 er Janvier 2013, les Communautés de communes des Monts d’Alban et du Villefranchois ont fusionné. Avec Montroc et Rayssac, cette nouvelle structure regroupe désormais 15 communes. Le bureau, élu en janvier 2013, mettra en œuvre avec le conseil communautaire un projet d’avenir pour ce nouveau territoire qui, malgré divers handicaps, possède de nombreux atouts sur lesquels il conviendra de s’appuyer pour poursuivre un développement équilibré. Quelle est l’évolution de l’APA sur le canton d’Alban par rapport au Département ? Zoom sur la MJC des Monts d’Alban La MJC des Monts d’Alban vient de fêter ses 30 ans en décembre 2012 ! Créée en 1982 par de jeunes parents, c’est une association d’éducation populaire présidée par Maryse Ferrié. Aujourd’hui, environ 250 adhérents y pratiquent des activités très diverses, encadrées par des animateurs professionnels, telles que la danse, les activités sportives, de loisirs ou culturelles… La MJC organise aussi de grandes manifestations comme les Mascarades, festival de théâtre amateur le premier week-end d’octobre. En 10 ans, le nombre total de bénéficiaires de l’Allocation personnalisée d’autonomie, prestation gérée par le Conseil général et destinée aux personnes en perte d’autonomie, a doublé pour atteindre fin 2012 plus de 10 500 allocataires sur l’ensemble du Tarn. Sur le canton d’Alban, après une augmentation sensible, le nombre de bénéficiaires s’élève aujourd’hui à 132 (98 à domicile et 34 en établissement). Le coût de l’APA à domicile pour le Département est de 30 millions d’euros dont 580 000 euros pour le canton. Les associations d’Aide à domicile en milieu rural font un travail remarquable avec nos aînés afin de faciliter le maintien à domicile des personnes âgées dans les communes rurales du canton. atoutstarnn°94/11



Autres parutions de ce magazine  voir tous les numéros


Liens vers cette page
Couverture seule :


Couverture avec texte parution au-dessus :


Couverture avec texte parution en dessous :