[81] Atouts Tarn n°91 jui/aoû/sep 2012
[81] Atouts Tarn n°91 jui/aoû/sep 2012
  • Prix facial : gratuit

  • Parution : n°91 de jui/aoû/sep 2012

  • Périodicité : bimestriel

  • Editeur : Conseil Général du Tarn

  • Format : (230 x 297) mm

  • Nombre de pages : 32

  • Taille du fichier PDF : 15,0 Mo

  • Dans ce numéro : l'été à Vaour et dans le Tarn.

  • Prix de vente (PDF) : gratuit

Dans ce numéro...
< Pages précédentes
Pages : 28 - 29  |  Aller à la page   OK
Pages suivantes >
28 29
Les fêtes les plus réputées de Cordes-sur-Ciel sont les fêtes médiévales du Grand Fauconnier ! Chaque année en juillet, elles mettent la cité à l’heure du Moyen- Âge : fauconnerie, musique et danse, tavernes, animent la ville ; la population se costume pour l’occasion, la ville se pavoise ! Pour fêter ses 41 es Fêtes Médiévales, le Comité du Grand Fauconnier vous invite en sa bonne Cité de Cordes les 14 et 15 Juillet 2012. Au programme : animations, troupes et artistes sans discontinuer de 11 h à 2 h le 14 et de 11 h à 19 h le 15. Mais Cordes est aussi ville de culture, et depuis 40 ans, le festival de musique, Musique sur Ciel, reçoit 28/atoutstarnn°91 À Cordes-sur-Ciel, tous les sens sont en éveil les plus grands musiciens autour d’un festival de haute tenue complété par une rencontre européenne de luthiers et d’archetiers. 2012 est consacrée aux œuvres de la période romantique à l’époque moderne, de Ludwig van Beethoven à la création du jeune compositeur Vasco Mendonça. Entre musées et curiosités, le visiteur sera comblé. Il fera un détour par le Jardin des Paradis. Un lieu qui se visite en rêvant, en flânant. On y trouve de l’inspiration pour son jardin intérieur, on y apprend à regarder la diversité de la nature avec émerveillement. www.cordessurciel.fr Un été poétique au châteaumusée du Cayla – Andillac À Puycelsi, le Conservatoire d’espèces fruitières et vignes anciennes Elles étaient connues dans le passé et les campagnes en regorgeaient. Mais aujourd’hui, un certain nombre de fruits et raisins d’antan sont en voie de disparition. Or, ces variétés et cépages regroupent une diversité génétique à préserver et transmettre aux générations futures. Ils sont le témoignage de savoir-faire locaux, sont souvent rustiques et possèdent des qualités gustatives variées. À la lumière de ce constat, le Conseil général du Tarna créé le Conservatoire. Cette action s’inscrit dans le cadre de politique environnementale menée par le Département. Situé au pied du village de Puycelsi et en bordure de la forêt domaniale de la Grésigne, le Conservatoire a comme objectifs la sauvegarde et la valorisation sur un plan pédagogique, économique et scientifique de la biodiversité Fidèle à sa tradition d’accueil d’artistes contemporains sur le thème de l’écriture et de la nature, le château-musée du Cayla, demeure natale de Maurice et Eugénie de Guérin (auteurs du xixe siècle), reçoit cet été le peintre Anne Slacik. Dans la maison d’écrivains, ses œuvres dialoguent à la fois avec le paysage, lieu d’inspiration littéraire, et l’atmosphère poétique qui s’en dégage. Les grandes toiles captent des instants échappés d’un univers intime. Les papiers dessinent le mouvement du vent dans le vert des herbacées, le tintement des graines qui crissent sous les doigts. Les livres peints suspendus au végétale cultivée constituée par les espèces fruitières et vignes d’antan de la région Midi-Pyrénées. Ce programme répond également à une attente du consommateur actuel. Les collections variétales de cerises, pêches, prunes, poires, pommes et vignes sont implantées sur 7 ha. Les actions de sauvegarde de la biodiversité menées ici s’inscrivent dans une démarche de développement durable. Des structures sociales participent à la l’exécution des travaux culturaux. Des visites gratuites guidées pour les individuels et les groupes, ainsi que des animations thématiques (vente de plants, stage d’initiation à la taille et au greffage) sont organisées sur site. Maison du Verger à Puycelsi 05 63 33 19 41 www.tarn.fr plafond, créent une forêt de papier qui laisse échapper des mots de poètes : Pierre-André Benoît, Gaston Puel, Bernard Noël… pour ne citer que quelques-uns d’entre eux avec lesquels Anne Slacik n’a cessé de collaborer. En extérieur, les stèles de Michael O’Shea et Jean-Michel Prêt, céramistes, se dressent, telles des témoins du passé. Les textes issus des livres de raison et des journaux intimes des Guérin, s’enracinent à nouveau sur le causse du Cayla, écho des travaux et des jours de tout un petit monde qui renaît sous nos yeux. http://musees-departementaux.tarn.fr
Un pays de découvertes C’est la vitrine du vignoble. La fête des vins de Gaillac, cette année les 4 et 5 août, attire des milliers de visiteurs dans le cadre majestueux du Parc Foucaud. Une soixantaine de vignerons, des producteurs fermiers, rien de tel pour partir à la découverte du vin de Gaillac et des produits du terroir dans une unité de lieu… Évidemment, il existe d’autres possibilités. Des routes toutes tracées ou des chemins de traverse pour aller à la rencontre d’hommes et de femmes profondément attachés à leur terre, à leur vigne, à leur production. Le vignoble de Gaillac est une destination œnotouristique, au cœur des paysages vitivinicoles du Tarn, où vignerons, restaurateurs, musées, de chambres d’hôtes en belles tables, tous vous ouvriront leurs portes et vous invitent à la découverte du terroir. Le label national « vignobles et découvertes » est garant de plus de lisibilité de l’offre et visibilité de la destination. Le Pays des bastides et vignoble du gaillacois propose un produit complet, associant tout ce qui participe à l’attractivité de la destination : son vignoble, son patrimoine culturel et naturel, sa gastronomie et ses savoir-faire, les activités de loisirs, de bien-être et de santé, les événements culturels et sportifs, de l’hébergement, de la restauration. Une qualité d’accueil assurée et un esprit de partage donnent aux visiteurs les clés de compréhension du vin, tout en prônant la consommation responsable. Concrétisation d’un travail mené depuis plusieurs années, la destination gaillacoise, autour d’un réseau de prestataires, partenaires du Label, favorise le développement du tourisme avec pour thématique le Vin. Une balade qui pourrait se décliner en quatre verbes : Déguster, pour une escale vigneronne auprès d’une soixantaine de producteurs qui participent à l’opération ; Dormir pour une escale art de vivre dans les chambres d’hôtes, hôtels ou camping ; se Restaurer pour une escale saveurs (restaurants, tables d’hôtes) ; Découvrir pour une escale culture (musées, châteaux, sites historiques ou naturels). Le promeneur pourra également visiter le vignoble à pied. Notamment grâce au sentier d’Amédée le Vigneron. Né de l’initiative des Vignerons de Rabastens, ce sentier qui parcourt les vignes, est jalonné de panneaux explicatifs sur le vin, le vigneron et le patrimoine.
Ici, vous vous attarderez devant un pigeonnier typique du Gaillacois ; là, vous vous laisserez emporter par la magie des paysages du Salvagnacois... www.vins-gaillac.com www.terroirdugaillac.com www.tourisme-vignoble-bastides.com Les vins de Gaillac à l’honneur Tant au Concours général agricole, organisé chaque année dans le cadre du Salon International de l’Agriculture, qu’au concours national des vignerons indépendants de France, les vins de Gaillac trustent les prix. Ainsi au Concours général agricole, ce ne sont pas moins de 15 médailles d’or, 16 en argent et 10 en bronze qui ont récompensé les vignerons tarnais. Le bilan est aussi élogieux au concours national des vignerons indépendants avec 9 médailles d’or, 16 d’argent et 12 de bronze. Retrouvez la liste des vignerons récompensés sur www.agropoint.fr et www.vigneron-independant.com Une nouvelle marque pour l’agroalimentaire tarnais Après la disparition des labels régionaux, la place libre a rapidement été prise par des marques collectives régionales, départementales voire locales. Depuis une dizaine d’années celles-ci fleurissent sous l’impulsion des institutions et des acteurs impliqués de l’alimentaire. C’est ce que le TARN avait compris dès 1997 en créant « Tarnà fleur de saveurs » avec pour but de faire connaître le plus largement possible l’activité agroalimentaire du département et de fédérer autour de cette marque l’ensemble des acteurs de l’agroalimentaire. Aujourd’hui, l’association, portée par son président Pierre Verdier, avait besoin d’un nom moins compliqué, plus facilement prononçable et plus facile à identifier par le consommateur. Cette nouvelle marque est un véritable signe de reconnaissance qui informe le consommateur que le produit est issu du terroir tarnais ou fabriqué dans le département. www.tarn-saveurs.fr atoutstarnn°91/29



Autres parutions de ce magazine  voir tous les numéros


Liens vers cette page
Couverture seule :


Couverture avec texte parution au-dessus :


Couverture avec texte parution en dessous :