[81] Atouts Tarn n°91 jui/aoû/sep 2012
[81] Atouts Tarn n°91 jui/aoû/sep 2012
  • Prix facial : gratuit

  • Parution : n°91 de jui/aoû/sep 2012

  • Périodicité : bimestriel

  • Editeur : Conseil Général du Tarn

  • Format : (230 x 297) mm

  • Nombre de pages : 32

  • Taille du fichier PDF : 15,0 Mo

  • Dans ce numéro : l'été à Vaour et dans le Tarn.

  • Prix de vente (PDF) : gratuit

Dans ce numéro...
< Pages précédentes
Pages : 24 - 25  |  Aller à la page   OK
Pages suivantes >
24 25
Rues d’été à Graulhet Rues d’été, festival des arts de la rue est le moment festif de juillet à Graulhet. Les places du Jourdain, Mercadiale, du Château et Grandgousier s’offrent aux spectacles, aux initiatives citoyennes, à la féerie et à la convivialité. Toutes les Compagnies se représenteront là pour réjouir le public gracieusement. Pendant deux jours uniques, joyeux et populaires au cœur de la ville autour des arts de la rue : cirque, théâtre, magie, jonglerie, acrobatie, arts plastiques, déambulations, marionnettes, fanfares, clowns, musiciens. Les spectacles investissent la cité, les artistes saltimbanques et troubadours, d’ici 24/atoutstarnn°91 et d’ailleurs, vous entraîneront au pays du rire et de la bonne humeur. Les familles et leurs enfants auront leurs espaces avec des jeux, des spectacles et des animations. Cette année, le festival s’ouvre à l’improvisation off et ses surprises, à l’espace citoyen avec la construction en direct d’une éolienne, des débats, une librairie, un atelier de maquillage, une « Rue de la gratuité » où chacun pourra se servir ou échanger. « Rues d’été » est une parenthèse artistique extraordinaire dans le Tarnles 13 et 14 juillet. À ne pas manquer. http://ruesdetegraulhet.blogspot.fr/Tél. 06 34 39 92 14 Lautrec fête son ail… Giroussens, haut lieu de la céramique contemporaine L’association Terre et Terres, créée au printemps 1990, regroupe aujourd’hui une cinquantaine de céramistes, potiers et sculpteurs de la région Midi-Pyrénées. Valorisation de la céramique contemporaine et solidarité sont les buts essentiels de Terre et Terres. En octobre 2008, l’association Terre et Terres, qui organise chaque année le marché de la céramique contemporaine de Giroussens, mettait sur pied les 1 res journées internationales céramiques de Giroussens. 4 ans après, Terre et Terres organisent les 2 es journées internationales sur le thème du Raku. Nombre d’artistes et de céramistes amateurs en utilisent les techniques, en Europe, aux États-Unis et dans le monde. Et pourtant, malgré cette vogue du Raku, le sens profond de cet art, dans ses principes La fête de l’ail rose de Lautrec se tient chaque année, le premier vendredi du mois d’août, le vendredi étant traditionnellement le jour du marché à Lautrec. À l’origine, la fête marquait le début de la période de commercialisation de l’ail rose qui, après quelques semaines dans les séchoirs traditionnels était prêt à être trié puis vendu. Créée dans les années 70, la fête de l’ail rose de Lautrec avait alors pour principales attractions : l’élection de Miss ail rose de Lautrec, un concours de compositions artistiques (œuvres d’art réalisées à base d’ail rose de Lautrec : bulbes, grains, feuilles, peaux, racines…), un concours de grappes (manouilles), réservé aux producteurs, la dégustation gratuite de la traditionnelle soupe à l’ail rose de Lautrec. La journée se terminait par philosophiques et techniques, reste encore méconnu. L’objectif de ces journées de rencontres est de revenir aux sources de cet art céramique fascinant, afin d’en révéler le sens profond dans ses principes philosophiques et techniques et d’en élargir le champ vers ses infinis développements contemporains. Le centre céramique de Giroussens s’appuie sur l’histoire potière de Giroussens avec son importante production (jusque fin xviii e) de terre vernissée, il propose une déclinaison selon trois axes : 

 - la présentation du patrimoine - la création contemporaine - un espace boutique permettant aux céramistes de vendre leur production. www.terre-et-terres.com une traditionnelle Fabounade (cassoulet géant) et un bal populaire… Depuis cette époque, la fête de l’ail rose de Lautrec s’est développée et de nouvelles animations ont été mises en place comme le concours de la meilleure tarte à l’ail rose ou le record de la plus longue manouille. Le 3 août - www.ailrosedelautrec.com Et le pain … La fête pains & saveurs. Le 15 août
toute la journée, fabrication de farine au moulin (si le vent le permet), restauration sur place (assiette gourmande et plancha à disposition), dégustation de la soupe à l’ail rose, animations de rue, marché de producteurs…
Redécouvrez la variété des matériaux de construction de l’architecture traditionnelle dans le Tarn. Le Pays de Cocagne se caractérise majoritairement par des paysages de collines que l’on qualifie de douces pour la partie occidentale qui se rattache au Lauragais. Dans toute la partie orientale du Pays, les collines plus marquées autour de Saint-Paul-Cap-de-Joux et de Lautrec présentent encore un paysage rural préservé qui invite à la découverte. Ces collines sont ponctuées de nombreuses fermes et domaines agricoles où la polyculture séculaire a structuré les paysages. Les terrains se définissent par un substrat molassique argilo-calcaire ou calcaire qui offre aux constructeurs un calcaire gréseux plus ou moins friable. Il a le plus souvent été utilisé sous forme de moellons dans les maçonneries, qui étaient destinées à être enduites. Aussi, pour édifier les bâtiments les plus prestigieux (église, château, hôtel particulier,...), la brique cuite a été préférée. Mais son coût de fabrication a détourné les constructeurs de ce matériau produit de main d’homme pour les bâtiments les plus modestes. On y a souvent À Ambres, des maisons du village sont construites en pan de bois et en moellons de calcaire gréseux qui alternent avec de la brique, créant une mise en œuvre originale. Le patrimoine bâti du Pays de Cocagne préféré la brique crue, d’un coût moindre mais façonnée sur des gabarits identiques à ceux de la brique cuite pour pouvoir être employées conjointement dans une construction. La brique cuite a également été associée au sein d’une même maçonnerie à ces moellons de calcaire gréseux décrits plus haut, là aussi pour des raisons d’économie de moyens, créant ainsi un mode de construction original, spécifique à cette partie de notre département. Autour de Lavaur, on peut voir bon nombre de fermes et de maisons élevées avec ces moellons cubiques de calcaire gréseux assisés c’est-à-dire placés sur des rangs réguliers. Ces assises de pierre de grès alternent avec de la brique cuite ou des morceaux de brique qui viennent régler les hauteurs d’assise lors de la construction. L’ensemble est lié par un mortier de terre et était là aussi destiné à être recouvert d’un enduit. En effet, ce calcaire gréseux qui a tendance à se décomposer en une poudre sableuse, doit être protégé. Laissées à nu, ces maçonneries risquent à long terme de se dégrader, en particulier sous l’action des fortes pluies et des infiltrations. Pourtant, le caractère séduisant de cette mise en œuvre oriente souvent le choix des propriétaires lors de restaurations récentes vers un décroutage des façades. Enfin, pour faire face à des besoins de construction massifs et rapides de l’habitat, le pan de bois a aussi été largement utilisé pendant des périodes historiques de reprise économique et démographique telles que celles qui ont suivi la fin de la guerre de Cent Ans et des Guerres de religion. De nombreuses maisons en pan de bois (dites aussi maisons à colombages dans d’autres régions de France) subsistent de ces périodes anciennes. Elles sont encore visibles dans les villes, comme à Puylaurens, Lavaur ou Lautrec. Mais le pan de bois a aussi été utilisé pour élever des fermes isolées sur le territoire rural, même si elles sont plus rarement conservées aujourd’hui. Le Conseil d’architecture, d’urbanisme et d’environnement du Tarna pour mission de conseiller les particuliers et les collectivités territoriales dans leurs projets de construction ou d’aménagement. 05 63 60 16 70 www.caue-mp.fr Les signes officiels de qualité et d’origine Dans le Tarn, ce sont plus d’une dizaine de productions qui sont sous appellation officielle en passant par l’Ail rose de Lautrec (LR et IGP), les viandes bovines (Veau du Ségala LR, viandes ovines sous Label, les volailles LR du Quercy et du Ségala, les palmipèdes gras (IGP sud-ouest), les vins AOP et IGP, le fromage cabécou Label Rouge, les charcuteries-salaisons Label Rouge… > Agriculture biologique C’est la garantie d’un mode de production respectueux de l’environnement. Les produits biologiques, avec plus de 250 agriculteurs et une dizaine d’acteurs artisans ou industriels, sont surtout présents dans les secteurs des céréales, des fruits et légumes, des volailles, des œufs, des viandes bovines et ovines, et le secteur viticole. Ils ont plutôt le vent en poupe, même si les volumes restent faibles et souvent réservés aux marchés locaux et à la distribution aux particuliers. atoutstarnn°91/25



Autres parutions de ce magazine  voir tous les numéros


Liens vers cette page
Couverture seule :


Couverture avec texte parution au-dessus :


Couverture avec texte parution en dessous :