[81] Atouts Tarn n°91 jui/aoû/sep 2012
[81] Atouts Tarn n°91 jui/aoû/sep 2012
  • Prix facial : gratuit

  • Parution : n°91 de jui/aoû/sep 2012

  • Périodicité : bimestriel

  • Editeur : Conseil Général du Tarn

  • Format : (230 x 297) mm

  • Nombre de pages : 32

  • Taille du fichier PDF : 15,0 Mo

  • Dans ce numéro : l'été à Vaour et dans le Tarn.

  • Prix de vente (PDF) : gratuit

Dans ce numéro...
< Pages précédentes
Pages : 12 - 13  |  Aller à la page   OK
Pages suivantes >
12 13
Musée départemental du textile, osez, soyez curieux ! Loin de la cité épiscopale d’Albi, il existe des patrimoines qui méritent d’être (re)découverts. Caché en contrebas d’un parc, le musée départemental du Textile est de ceux-là. Installé dans une manufacture du xix e siècle, le site peut paraître austère vu de l’extérieur. Le shed, ce toit en dents de scie, si caractéristique de l’épopée industrielle, témoigne bien de son ancienne activité. Osez, poussez la porte et entrez… Vous serez accueillis par une explosion de couleurs et de rythmes avec les métiers à tisser en mouvement. Comme de grands couturiers français (Chanel, Christian Lacroix, Dior, Agnès B) l’ont fait avant vous, venez vous inspirer des albums d’échantillons textiles, venez découvrir les secrets de la laine cardée, Et 3 qui font 19… Depuis 2001, les Fermiers occitans collectionnent les récompenses au Concours général agricole. Trois nouvelles récompenses sont venues en 2012 remplir 12/atoutstarnn°91 du tissage, de la teinture et des apprêts. Au fond de la vallée du Thoré, les savoir-faire tarnais et le monde textile s’ouvrent à vous… En ce moment, une très belle exposition, Textiles de Syrie, vous transporte en Orient au travers d’une centaine de pièces originales en soie, laine, coton et roseaux tissés. Parallèlement, une installation de Martine Cieutat, Les byzantines ou la femme qui pleure, revisite ce patrimoine millénaire. Alors, venez découvrir ces trésors textiles d’ici et d’ailleurs. Soyez curieux ! Et définitivement, oui, ce musée mérite votre venue. Rue de la Rive - 81270 Labastide-Rouairoux 05 63 98 08 60 http://musee-textile.tarn.fr Les Fermiers occitans, entre tradition et modernité Les Cammazes, aux sources du Canal du Midi Sur la route des lacs de la Montagne Noire, à la source du canal du Midi, au portes du pays Cathare se trouve le village des Cammazes. Un village qui offre à tous les amoureux de la nature ses forêts, son barrage et son patrimoine, héritage de Vauban et de Riquet. C’est ici que la Rigole de la Montagne, alimentant en eau le Bassin de Saint Ferréol, s’engouffre sous la voûte de 122 m de long imaginée par Vauban en 1686. Cette superbe galerie voûtée de 3 m de haut qui fit l’admiration de ses contemporains reste aujourd’hui l’un l’armoire aux trophées. Pour le foie gras entier de canard en conserve, en semi-conserve et les rillettes pur canard. Spécialisée dans l’abattage de canards et de lapins et organisée sous forme de coopérative, l’entreprise compte 85 producteurs adhérents. Créée en 1963, longtemps installée sur la zone de Mélou à Castres, l’entreprise occupe maintenant des bâtiments flambants neufs et ultra modernes sur un terrain de 4 hectares sur la zone du Causse, entre Labruguière et l’Aéroport de Castres-Mazamet. Mais la modernité des processus de fabrication n’exclut pas le savoirfaire traditionnel. « Nous avons gardé les recettes artisanales, des plus remarquables ouvrages du Canal du Midi. La Rigole de la Montagne Noire, bordée d’arbres centenaires, et la Voûte Vauban ont été classées avec le Canal du Midi au patrimoine mondial de l’humanité en 1996. Le village des Cammazes est aussi le point final tarnais du GR 7, sentier de grande randonnée qui traverse de Tarndepuis Labastide-Rouairoux sur une longueur de 90 kilomètres. Une partie de cet itinéraire emprunte le chemin qui longe la rigole de la Montagne. explique encore Ricard Riu, Nous parvenons à marier la tradition et la performance. Nous sommes toujours très attentifs à la qualité que demande le consommateur. » Même si la grande distribution est l’un des principaux débouchés des Fermiers occitans, le groupe possède quatre magasins, sur le site de production à Labruguière, mais aussi à Castres, Carcassonne et Lescure d’Albigeois. www.fermiers-occitans.com
Loisirs les pieds dans l’eau Le Pays d’Autan, entre Castres et Labastide- Rouairoux, et la Montagne Noire révèlent de nombreux secrets et trésors inestimables et ont été les témoins privilégiés de siècles d’histoire, d’art, de religions, de conflits et de traditions. Mais ce qui marque aussi dans la Montagne Noire et le Pays d’Autan, c’est la nature abondante et omniprésente. Et l’eau… À 681 mètres d’altitude, le lac des Montagnès entend bien conserver son identité, entre rêveries et rires d’enfants, entre activités et majesté d’un environnement préservé. En Montagne Noire, à quelques kilomètres au sud de Mazamet et d’Aussillon, le lac des Montagnès offre au promeneur une multitude de visages. Les uns y goûtent le charme reposant d’un rivage paisible, les autres retiennent l’ambiance animée et familiale de la plage. Certains transpirent sur les ateliers du parcours sportif, tandis que les pêcheurs y guettent la truite, la carpe ou le gardon. Tout cela en même temps, dans une harmonie faite de respect entre tous les visiteurs. Situé sur le territoire du Parc naturel du Haut-Languedoc, il est classé en zone naturelle d’intérêt écologique, faunistique et floristique (ZNIEFF) pour ses prairies tourbeuses. Le lac des Montagnès réussit la gageure d’être simultanément un site naturel et une base de loisirs conviviale. C’est en juillet et août, les deux mois d’ouverture à la baignade, que le lac connaît sa fréquentation la plus importante. Ont été aménagés 300 mètres de plages de sable, des jeux aquatiques et une pataugeoire pour les plus jeunes. Sans oublier les possibilités de rafraîchissement, de restauration et les aires de pique-nique disséminées çà et là autour du lac. À quelques mètres de la plage, un minigolf ombragé crée un pôle d’attraction supplémentaire. Pour découvrir le lac des Saints Peyres, il faut se lever bon matin. Parmi les lacs du Haut-Languedoc, voici un lac qui cache bien ses 211 hectares d’eaux champêtres. D’où cet aspect lunaire. Bordé de champs, de prairies et de forêts, le lac des Saints Peyres, autre élément du tourisme vert entre tarnais, couvre l’Arn, fermé par un barrage haut de 60m. Sauvage La base des étangs de Saïx. mais beau, le lac des Saints Peyres ne laisse pas indifférent. Situé à près de 800 m d’altitude, il est un véritable havre de paix dédié à la nature et aux sports nautiques. La faune et la flore environnantes raviront les amateurs de nature et de randonnées très nombreuses dans les environs. Il se situe sur un itinéraire de randonnée pédestre qui franchit les gorges du Banquet. Dans les gorges du Banquet, il est aussi possible de pratiquer le canyoning. D’autres activités nautiques, mais dans la « plaine » cette fois, sur la base de loisirs des étangs de Saïx. Dans un domaine de 88 hectares, même si la baignade n’est pas autorisée, il est possible que pratiquer un grand nombre d’activités, comme la voile, le VTT ou le BMX, handi voile, le tir-à-l’arc ou équitation. Sans oublier la visite de la réserve ornithologique toute proche. Zoom sur le CIVAM* Promo terroir tarnais Lydie Hallet, présentez-nous cette association « Le CIVAM Promo terroir tarnais est une association qui s’adresse aux agriculteurs et à tous ceux qui ont un lien avec le milieu rural, artisans, commerçants, qui ont un lien avec l’environnement et le paysage. Notre but est de créer des animations et de porter des projets autour de l’agriculture durable, qui s’articulent autour de trois axes, économique, social et environnemental. Nous promouvons une agriculture qui puisse être reproductible dans le temps, le concept de durabilité. On respecte l’équilibre et le vivant, en essayant de mettre en pratique des énergies propres appliquées à l’agriculture. Le CIVAM Promo terroir tarnais participe à la promotion du terroir au travers de nos produits. Pour cela nous organisons les opérations « De ferme en ferme » chaque année au mois d’avril, et « Un dimanche à la ferme » au début du mois d’octobre. C’est la vitrine du CIVAM. Nous répondons aussi à l’appel d’associations, de particuliers, voire d’administrations, qui demandent une prestation de restauration à partir de produits fermiers. On accompagne alors nos produits jusqu’à la table. On ajoute à la connaissance, ou à la découverte, des terroirs à travers les produits que l’on propose. On veut inciter les gens à venir à notre rencontre, à voir comment on travaille. » *Centre d’initiation et de valorisation de l’agriculture et du milieu rural Lydie Hallet Bellegarde - 81120 Réalmont 05 63 45 50 83 elsa.civam81@gmail.com atoutstarnn°91/13



Autres parutions de ce magazine  voir tous les numéros


Liens vers cette page
Couverture seule :


Couverture avec texte parution au-dessus :


Couverture avec texte parution en dessous :