[81] Atouts Tarn n°90 mai/juin 2012
[81] Atouts Tarn n°90 mai/juin 2012
  • Prix facial : gratuit

  • Parution : n°90 de mai/juin 2012

  • Périodicité : bimestriel

  • Editeur : Conseil Général du Tarn

  • Format : (230 x 297) mm

  • Nombre de pages : 32

  • Taille du fichier PDF : 8,9 Mo

  • Dans ce numéro : la gestion et l'eau.

  • Prix de vente (PDF) : gratuit

Dans ce numéro...
< Pages précédentes
Pages : 4 - 5  |  Aller à la page   OK
Pages suivantes >
4 5
actualités Un « voisinage » intéressant mais surtout nécessaire car 80% des crises résultent des facteurs aggravant ou déclenchant d’origine météorologique. Le maillage du territoire par la trentaine de centres d’incendie et de secours permet aussi une remontée d’informations de terrain par les pompiers, primordiale pour les phénomènes météorologiques. De quoi gagner du temps dans les prises de décisions. 4/atoutstarnn°90 Plate-forme commune pour le SDIS et Météo France De gauche à droite : MM Sylvian Cals, Jacques Savatier, François Thez, M me Béatrice Stefan et M. Thierry Carcenac lors de la signature de la convention. Un nouveau site internet pour le tourisme tarnais Un site internet « nouvelle génération » pour le tourisme tarnais. Immersif, le nouveau site internet TarnTourisme veut faire vivre à l’internaute une expérience de visite plaisante, propice à le décider et préparer ses prochaines vacances dans le Tarn. 100% séduction, riche en services pratiques et innovants, avec, entre autre, un moteur d’inspiration flambant neuf, le nouveau site veut séduire, mieux informer, et vendre le territoire tarnais. Un moteur de recherche performant permet d’accéder à toutes Pionnier en la matière, le département du Tarnabrite sous un seul et même toit un centre de Météo France et le centre de traitement de l’alerte du CODIS 81. Une convention pour la présence postale dans le TarnL’Association des Maires et des Élus locaux du Tarn, le Conseil général et La Poste ont tout dernièrement signé la convention de mise en œuvre du schéma départemental de présence postale. Cette convention réaffirme les missions de La Poste, notamment en matière d’aménagement du territoire et de service rendu à la population. Le Tarncompte déjà 118 points contact de La Poste et il ne peut pas y avoir de fermeture de ces points. Au contraire, le Conseil général travaille conjointement avec l’Association des Maires et des Élus locaux du Tarn, la Commission départementale de présence postale du Tarn, présidée par Thierry Carcenac, et La Poste pour en créer de nouveaux, même si plus de 90% de la population tarnaise se trouve à moins de 5 kilomètres d’un point contact de La Poste. les informations pratiques du territoire (hébergement, restauration, activités, week-end et séjour…) La réservation en ligne (avec paiement en ligne) est présente sur toutes les pages du site. Les conseils en séjours sont assurés au téléphone par TarnRéservation Tourisme et des conseils d’amis sur les pages produits sont là pour rassurer avant tout le touriste et finaliser la réservation. Si le visiteur n’a pas d’idées, un moteur d’inspiration permet à l’internaute d’exprimer ses envies sur la base de 3 critères : son profil (couple, solo, en tribu, en groupe), la saison et son rythme de séjour : le calme absolu, un zeste d’animation, une bonne dose d’action, l’effervescence totale. Les espaces communautaires (facebook, twitter, e-mail …) sont là pour faire partager son expérience et créer de la viralité ! Aujourd’hui en version française, dans les 6 mois à venir en anglais et en espagnol, ce site nouvelle génération redynamise le e-tourisme tarnais. www.tourisme-tarn.com
Cinéfeuille Explorer des jardins perchés sur les toits, cultiver son potager à tout prix, imaginer la ville différemment, rencontrer des professionnels, échanger avec des passionnés, se régaler de buffets fermiers... Le Conseil général du Tarnavec l’équipe du CPIE des Pays tarnais plante à Gaillac, du 30 mai au 3 juin, le décor de Cinéfeuille, festival du film consacré aux Jardins et Paysages. Une ligne aérienne estivale entre Castres-Mazamet et Ajaccio Depuis le 21 avril, et pendant 5 mois, la compagnie Airliner a mis sur pied une liaison hebdomadaire entre l’aéroport de Castres- Mazamet et Ajaccio. La liaison Castres-Mazamet/Ajaccio sera assurée jusqu’au 15 septembre 2012 avec un vol hebdomadaire, tous les samedis, soit 2 000 sièges offerts. L’avion, un ATR 42-500 de 48 places, effectuera une navette tous les samedis durant cette période avec un départ annoncé de Castres à 10 h 55 (arrivée Ajaccio à 12 h 35) et un vol retour prévu depuis l’aéroport corse à 13 h 20 (arrivée à Castres à Pour cette 12 e édition, enseignants, paysagistes, jardiniers amateurs, scolaires, réalisateurs, écrivains, philosophes... se retrouvent pour défricher le thème : « Désirs de nature ». Le festival réserve quelques belles surprises : Une sélection de films pour découvrir villes et jardins inventifs ou classiques, 14 h 55) ce qui correspond parfaitement au rythme des locations de villégiatures. Le vol aller-retour Castres-Mazamet/Ajaccio est affiché à partir de 249 € TTC. Pour mémoire, le Conseil général participe depuis plusieurs années au syndicat mixte de gestion de l’aérodrome de Castres-Mazamet, ceci dans le cadre de l’aide aux infrastructures aéroportuaires, à hauteur de 752 260 €. www.airlinair.com 0825 808 228 (0.15 € la mn) www.castres-mazamet.aeroport.fr 05 63 70 34 77 « La ville fertile », une exposition de la Cité de l’Architecture et du Patrimoine, Un voyage dans les plus beaux jardins d’Amérique du Sud, Des visites guidées de jardins privés et souvent anglais... Un programme en pleine germination à découvrir sur www.cinefeuille.com Pour plus d’Informations Tél. 05 63 47 72 90 Le Conseil général renforce sa politique de développement durable pour l’entretien des « dépendances routières. » Depuis déjà plus de 10 ans, le Conseil général a limité au maximum les largeurs fauchées sur les bords de route en ne traitant que la zone nécessaire à la mise en sécurité. En 2012 dans le cadre de la mise en oeuvre de son Agenda 21 départemental, il a décidé de limiter aussi l’ampleur des zones débroussaillées dans les parties hautes ou basses des talus. Il a aussi été décidé de supprimer l’utilisation de désherbant sous les 300 kilomètres de glissières de sécurité, soit sur une trentaine d’hectares. Ces actions apparaîtront pour certains comme une régression du service rendu en termes d’esthétique des abords de route. Néanmoins, l’adaptation de cette pratique d’entretien routier apportera sur le plan du développement durable un gain considérable en diminuant l’émission de gaz à effet de serre, réduisant l’utilisation de produits chimiques et en favorisant la biodiversité (circulation et reproduction des animaux) par l’élargissement des trames vertes laissées à l’état naturel. » atoutstarnn°90/5



Autres parutions de ce magazine  voir tous les numéros


Liens vers cette page
Couverture seule :


Couverture avec texte parution au-dessus :


Couverture avec texte parution en dessous :