[81] Atouts Tarn n°85 sep/oct/nov 2010
[81] Atouts Tarn n°85 sep/oct/nov 2010
  • Prix facial : gratuit

  • Parution : n°85 de sep/oct/nov 2010

  • Périodicité : bimestriel

  • Editeur : Conseil Général du Tarn

  • Format : (199 x 280) mm

  • Nombre de pages : 52

  • Taille du fichier PDF : 11 Mo

  • Dans ce numéro : spécial collèges.

  • Prix de vente (PDF) : gratuit

Dans ce numéro...
< Pages précédentes
Pages : 30 - 31  |  Aller à la page   OK
Pages suivantes >
30 31
environnement Le Tarnoffre un complexe éco paysager propice à une belle biodiversité remarquable ou ordinaire. La richesse naturelle y est inscrite dans la structure de paysages qui combinent partout la variété dans la proximité. Un bien précieux à préserver. Le Conseil général s’y emploie. Carrefour géologique et biogéographique, le Tarnassemble une multitude de milieux d’intérêt naturel. 137 Zones Naturelles d’Intérêt Floristique et Faunistique (ZNIEFF), 9 zones Natura 2000, 70 espaces naturels sensibles du Département, un Parc Naturel Régional attestent de la richesse de ces espaces qui abritent de nombreuses communautés d’espèces végétales et animales. Pour se nourrir, s’abriter, se reproduire (faune) ou se disséminer (flore) ces dernières 30 atoutsta r n n°85 La biodiversité, un bien précieux à preserver doivent trouver des conditions d’habitats expressément favorables à leur survie et à leurs échanges génétiques pour se développer. Le maintien de cette « biodiversité » véritable tissu vivant de la planète (bactéries, champignons, végétaux, animaux) est à ce prix. Actions partenariales Sur les principes validés dans son agenda 21, le Conseil général du Tarnconduit de multiples actions qui œuvrent en faveur de la biodiversité. Les opérations menées avec le partenariat des naturalistes tarnais, dans les Espaces Naturels Sensibles permettent de conforter la connaissance de sites, véritables réservoirs de nature, répartis sur l’ensemble du territoire. Outre leur préservation, l’ouverture au public de certains de ces lieux, en favorisent la découverte de leur caractère patrimonial. À la diversité de ces sites répond la variété des partenariats engagés avec les acteurs de l’espace (remise en pâture de parcelles du causse à Valdurenque, restauration de landes
montagnardes à Nages, réaménagement écologique d’une carrière à Larroque, conservation de plantes messicoles dans les cultures à gibier du causse de Labruguière...) Les massifs forestiers de montagne ou de plaine contribuent pour beaucoup au complexe naturel tarnais. Dans ses forêts (Sivens, Sérénac) le Département met en œuvre des plans de gestion sylvicoles et environnementaux favorables à la biodiversité. Pour leur découverte, des visites accompagnées au sein des milieux forestiers sont proposées au public. Favoriser les essences locales La « biodiversité cultivée » sauvegardée au « Conservatoire d’espèces fruitières et de vignes anciennes » constitue un réservoir génétique particulièrement précieux pour l’avenir. Il est, entre autres, utilisé dans des programmes de réhabilitation et de restauration des jardins potagers, ces îlots de nature « ordinaire » en espace urbain ou en zone rurale. Le programme de replantation de haies et bosquets, conduit en partenariat avec l’association « Arbres et paysages tarnais » participe à favoriser les essences locales, éléments essentiels au maintien de la trame végétale des campagnes tarnaises. Sauvegarde des équilibres La protection des milieux aquatiques est une priorité pour la conservation du réseau écologique qui irrigue un territoire. Habitats privilégiés d’espèces, les cours d’eau abritent, outre les populations piscicoles, une flore et une faune spécifiques. Cette dernière met aussi à profit ces « corridors » propices à leurs déplacements dans un milieu qui leur est familier et sécurisant. L’action départementale en matière de restauration des cours d’eau et de gestion des milieux aquatiques concours à la * CDESI : « Commission Départementale des espaces, Sites et Itinéraires relatifs aux sports de nature ». sauvegarde de ces équilibres. La mise en place d’un « pôle Zones Humides Départemental » qui centralise les connaissances et les inventaires de ces milieux fragiles, la préservation des tourbières, répondent à des enjeux de conservation de ces milieux naturels riches précieux pour la ressource en eau. Le Tarnnaturel affiche sa singularité en combinant partout la richesse et la variété dans la proximité ; un atout indéniable de cadre de vie et d’attractivité que conforte la politique départementale de randonnée. Pour conserver, renforcer un lien privilégié des Tarnais avec cette composante forte du territoire, le Département apporte son soutien permanent aux actions d’éducation à l’environnement dont le CPIE des Pays tarnais est l’un des piliers fondateurs. Lieu d’échange entre sportifs, naturalistes et autres gestionnaires de l’espace, la CDESI * œuvre à un développement maîtrisé des sports de nature dans un but de concilier activités sportives et respect du patrimoine naturel. n atoutsta r n n°85 31



Autres parutions de ce magazine  voir tous les numéros


Liens vers cette page
Couverture seule :


Couverture avec texte parution au-dessus :


Couverture avec texte parution en dessous :