[81] Atouts Tarn n°85 sep/oct/nov 2010
[81] Atouts Tarn n°85 sep/oct/nov 2010
  • Prix facial : gratuit

  • Parution : n°85 de sep/oct/nov 2010

  • Périodicité : bimestriel

  • Editeur : Conseil Général du Tarn

  • Format : (199 x 280) mm

  • Nombre de pages : 52

  • Taille du fichier PDF : 11 Mo

  • Dans ce numéro : spécial collèges.

  • Prix de vente (PDF) : gratuit

Dans ce numéro...
< Pages précédentes
Pages : 22 - 23  |  Aller à la page   OK
Pages suivantes >
22 23
collège Gaillac II Michel Escolano Professeur de Technologie C’est un collège plein de lumière… On en verra les avantages et les inconvénients quand on l’aura pratiqué. Mais c’est un très bel outil. Un tel collège nous relance, c’est un challenge en plus. On ne va pas s’endormir ici. On va 22 Elisabeth Ricard - Professeure de Sciences de la Vie et de la Terre L’outil de travail semble intéressant. Les salles de cours sont claires, grandes, spacieuses et fonctionnelles. Venir travailler ici donne envie d’aller de l’avant, c’est très prometteur aussi. C'est un autre contexte de travail, un matériel neuf, une possibilité de travailler avec les collégiens de 5 e sur la Haute Qualité Environnementale. Il y a plein de choses à apprendre sur le fonctionnement d’un tel outil, même pour nous les enseignants. Ma première impression est favorable à tous les points de vue. Je suis très content de ma salle, très belle. J’aime beaucoup aussi l’architecture du collège. C’est très intéressant. Je vais d’ailleurs travailler là-dessus avec quelques classes. Marie-Pierre Terral Professeure de Mathématiques atoutsta r n n°85 C’est un grand plaisir d’enseigner ici. C’est très motivant. On part sur quelque chose de nouveau qui semble au départ une coquille vide. Mais on va en quelque sorte la remplir. C’est une rentrée particulière. C’est un nouveau chemin qui s’ouvre devant nous. Les élèves de sixième n’ont peutêtre pas conscience de rentrer dans un tel lieu parce qu’ils n’ont pas connu autre chose. Les autres se rendent comptent qu’ils rentrent dans un bâtiment neuf où il y a eu de gros efforts de fait, du matériel nouveau. C’est un départ pour tout le monde. travailler avec du matériel de qualité. Venir ici est un plus. On pense avoir été écouté sur le matériel nécessaire pour fonctionner correctement Certains d’entre nous ont travaillé avec les services techniques du Département. Thierry Frumin - Professeur d’Arts Plastiques Il y a des choses à étudier dans l’architecture du bâtiment, ce côté déconstructiviste, ces murs pas droits… Les élèves vont faire une enquête là-dessus. Il y a des choses intéressantes à étudier sur ce collège.
Christine Guiraud et Jacqueline Couderc Agents d’entretien Le collège est vraiment opérationnel. Tout est nouveau, tout est neuf. L’entretien est plus facile. C’est vraiment très agréable de travailler ici. Les locaux sont spacieux. Tout est pensé pour le bon fonctionnement. Nous étions Alain Emile Chef cuisinier Je viens du Collège Albert Camus à Gaillac. J’ai été nommé ici du fait de la création de la cuisine centrale qui alimentera le Collège Albert Camus et le futur collège de Lisle-sur-Tarn. Mon outil de travail c’est vraiment une Rolls Royce. Il y a ici du très bon matériel, très performant, sur lequel on pourra bien travailler. Il y a eu un temps d’adaptation sur les choses basiques, mais on a pu approfondir celles-ci et améliorer les prestations. Un espace de préparation adapté facilite la confection des repas pour les deux collèges gaillacois. candidates pour venir travailler ici. On espère que çà va rester propre et neuf longtemps. On n’avait jamais travaillé dans un collège, on est vraiment gâté… Brigitte Albinet - Principale du Collège C’est un très bel établissement ! Nous éprouvons tous une très grande fierté à intégrer ses murs. Nous avons tous envie d’y faire du bon travail à l’intérieur. Tout ceux qui sont ici ont choisi d’y être. Il y a une dynamique, un élan spontané vers cette envie de bien faire. Ce nouvel établissement nous y invite. On va essayer de surfer sur cette vague-là. Toutes les équipes ont l’habitude de travailler ensemble, elles ont des idées, elles montent des projets. On ne part pas de rien, il y a des choses et des liens qui existent à la base. J’ai toujours appréhendé mon arrivée ici de façon positive : voir ce qu’on peut faire avec ce qui y est et ceux qui y sont. C’est ensuite qu’on peut vérifier les choses, quand on connaît les gens et qu’on s’est approprié les lieux. On voit alors ce qui fonctionne et ce qui reste à améliorer. Les équipes ont été très vite opérationnelles, à l’image des élèves qui s’adaptent en peu de temps. Les enfants ne loupent rien, ni au niveau des compétences qu’ils rencontrent chez les gens, ni au niveau des conditions qui leur sont offertes. Leur analyse est toujours assez fine. atoutsta r n n°85 23



Autres parutions de ce magazine  voir tous les numéros


Liens vers cette page
Couverture seule :


Couverture avec texte parution au-dessus :


Couverture avec texte parution en dessous :