[80] Vivre en Somme n°93 mar/avr 2015
[80] Vivre en Somme n°93 mar/avr 2015
  • Prix facial : gratuit

  • Parution : n°93 de mar/avr 2015

  • Périodicité : mensuel

  • Editeur : Conseil Général de la Somme

  • Format : (210 x 265) mm

  • Nombre de pages : 36

  • Taille du fichier PDF : 8,9 Mo

  • Dans ce numéro : élections départementales... les 23 nouveaux cantons.

  • Prix de vente (PDF) : gratuit

Dans ce numéro...
< Pages précédentes
Pages : 32 - 33  |  Aller à la page   OK
Pages suivantes >
32 33
32 EXPRESSION DES GROUPES POLITIQUES Vivre en Somme n°93 - mars 2015 Du 9 au 13 février dernier, en pleine préparation des élections départementales, le président du Conseil général, qui ne se représente pas, nous a imposé d’examiner son dernier budget. L’étude de chacun des rapports qui nous étaient soumis, tout comme le travail que nous avons mené en commission, nous ont conforté dans l’idée que nous nous faisons de ce budget : il est à la fois étrange et irréaliste. Étrange, car il se situe dans le contexte particulier du projet du Gouvernement de transférer nombre de nos actions de proximité à la grande région Nord - Pas-de-Calais - Picardie. Le président du Conseil général anticipe le transfert des actions économiques en réduisant les crédits au service de l’emploi, ce que nous avons dénoncé avec force. Mais, ce même président n’anticipe pas les autres transferts prévus par ce projet de loi. Tout juste baisse-t-il de 20% les investissements dans les collèges, de 10% ceux sur nos routes départementales, et, là encore, nous avons dénoncé les incohérences. Étrange, car ce budget nous est présenté la veille des élections départementales, est-ce un hasard, avec des nouveautés comme les binômes de conseillers départementaux qui seront élus dans de vastes cantons. Nous vous invitons à relire nos précédentes tribunes à ce sujet. À quelques jours des élections départementales, nous venons d’étudier le budget 2015. Le constat est alarmant, les dépenses de notre département progressent plus vite que nos recettes. Une fois de plus, l’envolée des dépenses d’aides sociales en reflète la fragilité. La majorité actuelle fait le choix de rester dans la continuité, et se révèle incapable de se fixer de nouveaux objectifs.Ce budget exprime un entêtement à des projets qui peuvent être considérés Si avec l’arrivée du printemps, les jardins reprendront vie et en particulier les jardins ouvriers qui tissent un lien social, une convivialité, un art de vivre, une grande fraternité cimentée par le même amour de la terre. ce ne sera pas aussi magique pour les familles que la crise frappe violemment et qui laisse à la rue de Les dimanches 22 et 29 mars, vous serez appelés aux urnes pour renouveler vos conseillers généraux rebaptisés départementaux. Ne laissez pas d’autres décider pour vous. Votez pour des personnes engagées et capables de vous défendre. GROUPE DU CENTRE ET INDÉPENDANTS L’étrange budget de la majorité départementale sortante Ce budget a été marqué par la double marque de fabrique de cette majorité plurielle qui dirige le Conseil général depuis 7 ans. Premier slogan qui nous a été servi en permanence, celui du bouclier social. Quelle jolie formule qui, en réalité, se heurte à la réalité des faits. Cette réalité, marquée par la montée du chômage et des difficultés quotidiennes des habitants, fruit des choix économiques hasardeux du gouvernement que cette majorité soutient par solidarité politique. En fait de bouclier social, il s’agit plutôt d’une passoire ! Second slogan qui nous a été servi à toutes les sauces, celui du développement durable et de l’Agenda 21, à croire que la majorité départementale est exemplaire en ce domaine. Étant précisé que nous sommes toutes et tous favorables au développement durable, nous avons dénoncé le manque de réalisme de cet affichage. Nous n’avons pas vu ces milliers d’emplois qui nous étaient annoncés voici quelques années. Nous subissons les critères technocratiques et utopiques, imposés aux porteurs de projets, aux entreprises qui répondent aux appels d’offres, aux communes qui veulent investir pour le cadre de vie des habitants. Quant à la politique de soutien aux propriétaires modestes afin qu’ils fassent des économies GROUPE UMP ET APPARENTÉS De la connivence au renoncement comme pharaoniques, pendant ce temps, l’état des routes départementales continue de se dégrader et à la lecture des programmes ce n’est pas près de s’arranger ! Afin de maintenir le niveau des investissements, il est nécessaire de recourir à l’emprunt d’équilibre, les emprunts d’aujourd’hui, seront les impôts de demain ! Nous dénonçons une situation budgétaire à bout de souffle, traduisant un manque de rigueur et d’audace marqué par les choix de ces GROUPE INDÉPENDANTS EN SOMME Printemps en Somme plus en plus de gens. Le temps des expulsions va reprendre avec les beaux jours. Aussi, le groupe Indépendants en Somme appelle à construire davantage de logements sociaux, à sanctionner les communes qui ne le font pas et à légiférer afin de faire baisser le GROUPE AVENIR EN SOMME d’énergie, malgré notre attachement à cette action, nous avons dénoncé les conditions de sa mise en œuvre par une agence d’urbanisme, avec des résultats plus que médiocres. Pourquoi faire simple quand on peut faire compliqué. Ce budget nous a semblé à certains égards, irréaliste. Des actions dont les crédits ne permettront pas de couvrir l’année budgétaire, d’autres dont les estimations nous semblent trop élevées, d’autres enfin sans aucune explication probante. L’expérience que nous avons dans chaque domaine a permis d’alerter l’ensemble de nos collègues. Il appartiendra à la prochaine majorité départementale de préparer toutes les corrections nécessaires pour rendre le budget 2015 plus réaliste. Il lui faudra faire un audit de chaque action, de chaque enveloppe de crédits, pour faire les ajustements nécessaires sans toucher aux recettes. Cette remise en ordre est indispensable. Groupe du Centre et indépendants 53, rue de la République 80000 AMIENS Tél. : 03 22 71 83 47 - Fax : 03 22 71 97 53 Ne laissez pas les autres décider pour vous. Votez ! dernières années. Face à cela, nous nous opposons à ce budget.Un peu de réalisme ne ferait pas de mal quand on voit la difficulté de nos concitoyens à boucler les fins de mois, à payer leur loyer, leurs factures…à vivre tout simplement. Groupe UMP et apparentés 53, rue de la République 80000 AMIENS Tél. : 03 22 71 83 38 -ump.cg80@yahoo.fr prix des logements de secteur privé. Groupe Indépendants en Somme 53, rue de la République - 80000 AMIENS Tél. : 03 22 71 80 36 Groupe Avenir en Somme 53, rue de la République - 80000 AMIENS Tél. : 03 22 71 80 36 Conformément à la loi du 27 février 2002 relative à la démocratie de proximité, cet espace
Vivre en Somme n°93- mars 2015 Nous sommes, avec tous les Samariens, soucieux de l’avenir de notre beau département. Mais pourtant nombre d’entre nous, sans doute trop nombreux, perçoivent mal l’importance réelle de leur participation au scrutin qui renouvellera les 22 et 29 mars prochains l’Assemblée départementale ; et ils sont tentés par l’abstention. Aussi nous avons voulu leur soumettre cinq bonnes raisons de participer à ce scrutin. 1. Parce qu’on n’a pas encore fait beaucoup mieux que le vote au suffrage universel pour recueillir l’avis des citoyens. N’en déplaise aux artisans de la « démocratie d’opinion » ou « sondagière » qui délivrent chaque semaine des « instantanés » de l’opinion, et qui veulent, à notre place, « faire sens » à défaut de « faire citoyenneté ». N’en déplaise aux chantres de la pseudo-démocratie par les réseaux sociaux qui considèrent ce moyen comme le nec plus ultra de l’expression citoyenne : ils nous semblent prendre tout simplement des vessies pour des lanternes. Et il faut rappeler à ceux qui ne trouvent pas chaussure à leur pied chez les candidats, que le vote blanc constitue également un geste civique et une manière d’exprimer leur opinion. 2. Parce que c’est une occasion de renforcer l’égalité entre les hommes et les femmes : dans les nouvelles Assemblées départementales et au sein de leurs exécutifs, il y aura autant de femmes que d’hommes et espérons-le beaucoup de femmes La création de notre groupe a été mal accueillie par l’exécutif du Conseil général. Pourtant, durant ces années, nos critiques étaient toujours constructives et accompagnées de propositions. C’est ainsi que nous avons obtenu le maintien de la gratuité des transports scolaires. Nous ignorons encore quel sera le champ de compétence du futur Conseil départemental, mais nous savons déjà qu’il aura besoin d’élus de terrain exigeants, prêt à faire passer l’intérêt de la collectivité avant toute autre considération. Comme l’a montré la victoire de Syriza en Alors que les difficultés frappent nos concitoyens, le PCF a eu l’ingénieuse initiative de s’adresser aux personnalités citées dans les affaires de fraude fiscale, en leur adressant deux ouvrages instructifs. Le premier intitulé « Comment bien remplir sa feuille d’impôt sans rien oublier » livrant conseils et astuces pour bien payer ses impôts et découvrir que la morale et l’intérêt général sont des ressorts EXPRESSION DES GROUPES POLITIQUES GROUPE SOMME À GAUCHE, ÉLUS PS, PRG, DVG, EELV Les 22 et 29 mars, votez ! qui en assureront, demain, la présidence. C’est un progrès pour les femmes pour qui s’ouvrira l’exercice de nouvelles responsabilités et donc pour la démocratie... Et même un grand progrès, voire une révolution, tant la sousreprésentation des femmes dans les Assemblées départementales était, jusqu’à maintenant, flagrante. 3. Parce que le Conseil départemental, c’est du concret ; c’est le souci de la petite enfance et de l’autonomie des personnes dépendantes, l’entretien des routes, le soutien à l’équipement des communes, des moyens pour éduquer et bien vivre au collège, la coopération avec les projets des communautés de communes, la préservation de nos espaces naturels… C’est aussi des projets utiles comme la préservation et la valorisation de nos ressources naturelles ou pour l’accès de tous au Très Haut Débit… Le nouveau Conseil départemental accompagne chacun dans tous les moments de la vie quotidienne. 4. Parce que la Somme a besoin d’une démocratie forte et vivante pour prendre toute sa place dans la grande région Nord-Pas-de-Calais-Picardie. L’Assemblée départementale a besoin du soutien du plus grand nombre possible de Samariens et de Samariennes pour porter haut et fort au cœur de cette grande région nos intérêts, ceux de nos GROUPE GAUCHE SOLIDAIRE ET COMMUNISTES Refonder la Gauche contre l’austérité Grèce, le suffrage universel ne se réduit pas à une douloureuse formalité. Il peut être un point d’appui pour donner toute la légitimité de s’opposer aux injonctions de l’Union européenne et aux politiques d’austérité. À cet égard, le Gouvernement Valls-Hollande a décidé d’amputer notre budget de 8 millions d’euros pour 2015. Remettre en cause les moyens du Conseil départemental, c’est remettre en cause l’action sociale, le logement, et un grand nombre d’aides facultatives qui permettent d’aider les plus précaires. Une telle politique est insupportable, au moment où il faudrait au contraire renforcer GROUPE FRONT DE GAUCHE, PCF ET APPARENTÉS Aux évadés fiscaux ! plus utiles à l’épanouissement individuel et collectif que l’égoïsme et la cupidité. Le second, le rapport parlementaire du sénateur communiste E. Bocquet, détaillant les mesures pour lutter contre la fraude fiscale évaluée à 60 milliards d’euros, soit un manque à gagner pour les finances publiques. À méditer ! est réservé au droit d’expression des groupes politiques du Conseil général de la Somme. 33 villes comme de nos campagnes, et l’identité picarde. Ce n’est qu’actifs et réunis que nous pourrons peser sur l’avenir. 5. Parce que le futur Conseil départemental sera, plus que jamais, une institution importante dans l’organisation décentralisée de notre République. Elle aura en charge la mise en œuvre des solidarités humaines et territoriales, solidarités qui sont essentielles pour un meilleur « vivre ensemble » et la qualité de notre vie quotidienne. C’est votre vote qui en choisira les grandes orientations et qui rendra l’institution départementale légitime et forte pour les mettre en œuvre. Et pour tout à fait en finir avec toutes ces bonnes raisons, une dernière : nous aimons, tous, critiquer les actions de nos élus et nous avons bien raison ! Mais pour avoir le droit de râler, et c’est un droit que des millions de personnes dans le monde nous envient, il nous faut d’abord aller voter. L’avenir de la Somme, c’est vous qui le ferez ; alors les 22 et 29 mars, votez ! Groupe Somme à Gauche 61, rue de la République 80000 AMIENS Tél. : 03 22 71 97 05 - Fax : 03 22 71 80 69 groupe.sommeagauche@somme.fr les politiques de solidarité. Pour cette même raison, nous ne comprenons pas pourquoi l’excédent du budget 2014 est utilisé pour servir les intérêts de la dette. Nous n’oublions pas que la première de nos dettes, c’est celle que nous avons à l’égard de nos concitoyens. Gauche Solidaire et Communistes 53, rue de la République - 80000 AMIENS Tél. : 03 22 71 84 10 -c.ponchel@somme.fr Groupe Front de Gauche, PCF et apparentés 61, rue de la République 80000 AMIENS Tél. : 03 22 71 97 40



Autres parutions de ce magazine  voir tous les numéros


Liens vers cette page
Couverture seule :


Couverture avec texte parution au-dessus :


Couverture avec texte parution en dessous :