[80] Vivre en Somme n°91 déc 14/jan 2015
[80] Vivre en Somme n°91 déc 14/jan 2015
  • Prix facial : gratuit

  • Parution : n°91 de déc 14/jan 2015

  • Périodicité : mensuel

  • Editeur : Conseil Général de la Somme

  • Format : (210 x 265) mm

  • Nombre de pages : 36

  • Taille du fichier PDF : 8,3 Mo

  • Dans ce numéro : dossier... le conseil général mobilisé en faveur du bien vieillir dans la Somme.

  • Prix de vente (PDF) : gratuit

Dans ce numéro...
< Pages précédentes
Pages : 28 - 29  |  Aller à la page   OK
Pages suivantes >
28 29
28 culture une somme de découverteS Vivre en Somme n°91 - décembre 2014-janvier 2015 Une œuvre musicale participative en création Le projet RHIZOME laissera les sons envahir la Citadelle d’Amiens en 2016. Une œuvre originale qui invite les Samariens à faire entendre leur voix et les sons de la ville. Quatre collèges samariens participent au projet musical RHIZOME de Nicolas Frize, retenu pour l’aménagement d’un des pôles de l’Université Picardie Jules Verne sur le site de la Citadelle d’Amiens. Cette œuvre, véritable paysage sonore en perpétuelle évolution, se découvrira au printemps 2016, au hasard de la promenade sur le site ou bien à l’aide d’une application, à travers six installations intégrées à l’architecture de la Citadelle. Se laisser séduire par les sons Ainsi, des vagues musicales embrasseront la façade du casernement grâce à un système d’hologramme sonore, la passerelle s’égaiera de « vibrations de l’instant », la porte Montrescu accompagnera musicalement l’entrée des visiteurs, le couloir menant aux amphis laissera s’échapper des murmures et enfin la grande terrasse du caser nement incitera à tendre l’oreille vers l’horizon. Avec le Conseil général, ce dernier point d’écoute sera matérialisé par une table d’interprétation intégrée au circuit des belvédères, dans le cadre du Grand Projet Vallée de Somme, et invitera les visiteurs à prendre le temps d’écouter en savoir + certains sons du paysage identifiés sur le plan. Pour mener à bien ce projet, chacun est appelé à participer en signalant à l’artiste les sons intrigants, poétiques... qu’il aura repérés dans le département. Une œuvre musicale avec plus de 400 élèves « Toute cette matière pré-enregistrée, paysages sonores comme partitions musicales, est créée dans et avec la ville, c’est-à-dire avec la participation et l’inspiration de tous ceux qui sont sollicités pour y prendre part », souligne Nicolas Frize. Résidents des quartiers aux alentours de la Citadelle, chorales, Conservatoire à Rayonnement Régional, organiste de la cathédrale, Harmonie Saint Pierre… et plus de 400 élèves, du CE2 à la terminale, vont participer à cette œuvre musicale. Gwendoline Yzèbe Pour participer au grand ensemble d’objets sonores, une manipulation collective d’objets les plus divers (il n’est pas nécessaire d’être musicien), et/ou au grand ensemble vocal réunissant toutes les chorales et chœurs de la ville et de ses environs, il suffit de s’inscrire auprès de Marianne Anselin : museboule9@wanadoo.fr, tél. : 01 48 20 12 50. Gevuça - Léandre Leber PARole de professionnel GY iii Jean Courtin, professeur d’éducation musicale au collège Jules Verne de Rosièresen-Santerre Quelle est l’implication du collège Jules Verne dans le projet RHIZOME ? Une vingtaine d’élèves constitue l’ensemble vocal du collège. Ils ont tout de suite témoigné un grand enthousiasme pour cet univers sonore. La partition de Nicolas Frize mélange des propositions qui vont du simple canon à des approches plus contemporaines de création d’objets sonores. Ce projet complète les propositions musicales du Parcours Artistique et Culturel des collégiens qui leur permettront d’assister à des concerts de l’Orchestre de Picardie. Qu’est-ce que cette expérience peut apporter aux élèves ? Ce projet est l’occasion de faire participer un collège rural à un projet artistique qui s’inscrit essentiellement dans la ville. Ces élèves seront sensibilisés à ce lieu singulier, ancré dans le passé historique d’Amiens en tant que Citadelle et demain nouveau pôle universitaire qu’ils fréquenteront peut-être eux-mêmes.
Vivre en Somme n°91 - décembre 2014-janvier 2015 une somme de découverteS 29 Mobilisation locale réussie pour le centenaire de la Grande Guerre Grâce au fonds d’initiatives locales, créé par le Conseil général qui l’a doté de 100 000 €, ce sont au total 38 projets pour commémorer le centenaire du premier conflit mondial qui ont pu être soutenus en 2014. En août 2014, le son et lumière de Proyart, aux abords du monument aux morts du village, a marqué le centième anniversaire de la bataille qui s’y est déroulée et a rendu hommage à ses héros connus et inconnus. Les villes jumelées d’Airaines et de Kriftel en Allemagne ont proposé chacune en novembre une expo sition réalisée par les collégiens des deux pays, mais aussi un concert réunissant les chorales des deux villes et l’orchestre de Kriftel pour célébrer la paix et la réconciliation. À Saint-Valery-sur-Somme en novembre, l’ensemble musical « Loco Dolenti » a proposé la lecture musicale La musique consolatrice autour d’un récital d’oeuvres de Vivaldi et d’extraits de livres de Georges Duhamel écrits durant la Grande Guerre. Au carrefour de la RD 20 etrd 151, la commune d’Aveluy érigera bientôt « La nymphe d’Aveluy » de l’artiste samarien Olivier Briquet, s’inspirant d’une sculpture créée en 1914-1915 par les soldats en repos dans le secteur... L’histoire locale valorisée Tous ces projets et bien d’autres ont pu voir le jour grâce notamment au fonds d’initiatives locales proposé Record de fréquentation battu pour l’Historial Plus de 100 000 visiteurs ! En cette première année du centenaire du premier conflit mondial, l’Historial de la Grande Guerre de Péronne était un des lieux de visite samariens incon tour nables. Dès la fin octobre, la 100 000 e visiteuse, une Toulousaine de 83 ans, a franchi les portes du musée pour découvrir en famille la vie des soldats et des civils en France, en Allemagne et au Royaume-Uni. Comme elle, ce sont aussi de nombreux visiteurs français et étrangers L’ensemble « Loco Dolenti » qui ont pu également découvrir l’expo sition « Entendre la Guerre : sons, musiques et silence en 14-18 ». « Même si l’Historial ferme ses portes du 14 décembre 2014 au 18 janvier 2015 pour permettre certains aména gements, le succès de l’exposition est tel que nous avons décidé de la prolonger du 19 janvier au 15 mars prochain », précise Hervé François, directeur de l’Historial. S.D. le +sur WEB historial.org DR par le Conseil général. « Suite à l’appel à projets lancé en début d’année, l’implication des acteurs locaux a été remarquable avec plus de 70 dossiers reçus. 38 projets ont été retenus cette année autour de critères comme la mise en valeur du patrimoine de la Grande Guerre, l’élaboration et la transmission du savoir historique notamment envers la jeunesse, la découverte des peuples et des cultures, ou encore le renforcement de l’attractivité du territoire samarien. Cela démontre l’attachement des associations, des acteurs culturels et des collectivités locales à cette histoire commune qui lie les Samariens », précise Marc Pellan, directeur général adjoint à la culture au Conseil général. S.D. le +sur WEB somme14-18.com j Alexis Layou



Autres parutions de ce magazine  voir tous les numéros


Liens vers cette page
Couverture seule :


Couverture avec texte parution au-dessus :


Couverture avec texte parution en dessous :