[80] Vivre en Somme n°89 octobre 2014
[80] Vivre en Somme n°89 octobre 2014
  • Prix facial : gratuit

  • Parution : n°89 de octobre 2014

  • Périodicité : mensuel

  • Editeur : Conseil Général de la Somme

  • Format : (210 x 265) mm

  • Nombre de pages : 32

  • Taille du fichier PDF : 4 Mo

  • Dans ce numéro : sapeurs pompiers mobilisés pour la sécurité des Samariens.

  • Prix de vente (PDF) : gratuit

Dans ce numéro...
< Pages précédentes
Pages : 18 - 19  |  Aller à la page   OK
Pages suivantes >
18 19
18 DOSSIER Vivre en Somme n°89 - octobre 2014 le service d’incendie et de secours de la somme L’école départementale d’incendie et de secours. Exercices à la maison à feu de Villers-Bocage. Pour des moyens toujours plus performants Parce que chaque intervention des sapeurs-pompiers s’apparente à une course contre la montre, le SDIS s’emploie à renforcer le maillage du territoire. En conformité avec le Schéma Départemental d’Analyses et de Couverture des Risques (SDACR) adopté en 2008, 10 casernes neuves ont été construites soit un total de 54 centres de secours dans toute la Somme. Des équipements modernes complétés par la création d’un caisson à feu, d’une maison à feu puis d’une École départementale d’incendie et de secours, outils indispensables à la Quand appeler les pompiers ? Si les sapeurs-pompiers arrivent régulièrement en tête des professions préférées des Français, inutile pour autant de les solliciter à outrance ! Ni serruriers, ni plombiers, évitez donc de les appeler pour une porte d’entrée claquée par inadvertance ou une simple fuite d’eau à domicile. Rappelons que seule une situation d’urgence face à un besoin de secours immédiat ou avéré doit motiver l’appel au 18  : incendie, risque d’explosion, chimique ou PhS formation continue pratique et théo rique des 2 500 sapeurspompiers du territoire. Par ailleurs, le SDIS investit également dans l’acquisition de nouveaux matériels (fourgons mousse grande puissance, véhicules amphibies, véhicules polyvalents…) afin d’améliorer la capacité d’inter vention des secouristes, mais aussi leur sécurité. La Somme est notamment le 1er département à avoir acquis la lance Cobra, arme anti-feu d’une redoutable efficacité, capable de perforer des murs en béton grâce à une eau mélangée à un abrasif et propulsée à 300 bars. M.A. biologique ; accidents de circulation, détresse vitale nécessitant un secours à personnes ; sauvetage en milieux périlleux ; catastrophes naturelles (tempêtes, inondations) ; risque de chute d’objets menaçant la voie publique. Afin de les aider à agir efficacement, plusieurs informations doivent leur être communiquées au moment de l’appel comme notamment l’objet de ce dernier, le lieu précis de l’accident, le nombre de victimes ou encore le numéro de téléphone de l’appelant. M.A PhS
Le volontariat, un engagement fondamental Sans l’engagement des sapeurspompiers volontaires, qui représentent plus de 80% des effectifs de la Somme, le SDIS 80 ne pourrait pas mener efficacement ses missions. La plupart des centres sont même uniquement composés de volontaires. C’est notamment le cas à Ailly-sur-Noye, où 35 hommes Témoignages SDIS 80 J’habite en bas de la rue où se situe la caserne. À force de voir la lumière bleue des camions qui passaient sous ma fenêtre, j’ai fini par attraper le virus. Dès que j’ai eu 16 ans, je me suis engagée et depuis, dès que je le peux, je me rends disponible. Les rangers toujours prêtes devant la porte et mes clefs de voiture à portée de main. En tant que pompier volontaire, j’aime l’idée de pouvoir être utile aux autres, c’est aussi pour cela que j’ai choisi le métier d’infirmière. Mais ce que j’apprécie chez les pompiers, c’est également les valeurs qu’ils portent  : le respect des règles, l’encadrement, l’esprit d’équipe et la solidarité. C’est pour moi comme une seconde famille. Vivre en Somme n°89 - octobre 2014 DOSSIER 19 et femmes se rendent régulièrement dispo nibles, en sus de leur activité professionnelle, pour assurer la défense des 26 communes alentours, soit un bassin d’environ 10 000 personnes. Si la lutte contre le feu reste un facteur d’attractivité, le secours à personne constitue la principale source de motivation des volontaires. M.A. Vous aussi, devenez sapeur-pompier volontaire ! Vous avez du temps libre et souhaitez le mettre au service des autres, pourquoi ne pas devenir sapeur-pompier volontaire ? Pour tout savoir sur le recrutement et les formations disponibles, rendez-vous sur le site www.sdis80.fr et sur la page Facebook du SDIS 80 et n’hésitez pas à vous rendre dans le centre de secours le plus proche. Vous pouvez également contacter le SDIS 80 au 03 64 46 16 00. SDIS 80 Entrer chez les pompiers était pour moi une évidence. C’est un milieu dans lequel je baigne depuis que je suis né. Mon grand-père et mon père étaient déjà pompiers volontaires. Tout comme eux à l’époque, je consacre aujourd’hui une large partie de mon temps à la caserne. L’envie de monter dans le camion, de partir en intervention pour porter secours à ceux qui en ont besoin sont toujours là après dix ans d’exercice. Et puis les compétences acquises en tant que pompier volontaire notamment en matière de secourisme me servent également dans mon métier. Avec près de 800 élèves, il n’est pas rare que je sois appelé à intervenir sur de petits accidents dans l’établissement scolaire où je travaille. Pour mes employeurs, c’est un vrai plus ! Camille, 19 ans, étudiante infirmière Clément, 28 ans, assistant d’éducation



Autres parutions de ce magazine  voir tous les numéros


Liens vers cette page
Couverture seule :


Couverture avec texte parution au-dessus :


Couverture avec texte parution en dessous :