[80] Vivre en Somme n°89 octobre 2014
[80] Vivre en Somme n°89 octobre 2014
  • Prix facial : gratuit

  • Parution : n°89 de octobre 2014

  • Périodicité : mensuel

  • Editeur : Conseil Général de la Somme

  • Format : (210 x 265) mm

  • Nombre de pages : 32

  • Taille du fichier PDF : 4 Mo

  • Dans ce numéro : sapeurs pompiers mobilisés pour la sécurité des Samariens.

  • Prix de vente (PDF) : gratuit

Dans ce numéro...
< Pages précédentes
Pages : 10 - 11  |  Aller à la page   OK
Pages suivantes >
10 11
10 UNE SOMME D’ACTIONS Vivre en Somme n°89 - octobre 2014 Six entreprises samariennes, Talents de la création 2014 Sur les 12 entrepreneurs picards lauréats, ce sont six créateurs d’entreprises de la Somme qui ont été récompensés le 9 septembre dernier par les prix Talents de la création d’entreprise et Talents des Cités organisés par la BGE Picardie. Créé par la BGE Picardie (réseau associatif d’appui à la création d’entreprise), ce concours valorise les chefs d’entreprise récemment installés et les réseaux d’aide à la création d’entreprise. Cette année, six Samariens se sont distingués et ont remporté un prix allant de 750 à 1 500 € ainsi qu’une campagne de communication régionale. Dans la caté gorie Économie sociale, la lauréate récompensée est Virginie Pocholle pour la création de l’entreprise d’insertion AGDEM SAS, qui propose un service de déménagement à la carte et de garde-meuble pour des personnes à faibles ressources. La Scop amiénoise Ekidina, de Benoît et Gaëtan Allard associés à Jordi Hubert, obtient la mention spéciale pour la réalisation de potagers intérieurs au sein d’établissements publics et privés. Dans la catégorie Dynamiques territoriales, Le Préô de Saint Riquier, l’ancienne école de filles transformée en cabaret par Jean-Christophe et Sandrine Lebrun, est lauréat. Maxime Halluin a obtenu une mention spéciale en Artisanat, pour sa sandwicherie – traiteur Du 18 octobre au 30 novembre 2014, la Chambre Régionale de l’Economie Sociale et Solidaire (CRESS) de Picardie propose aux Samariens, et plus largement aux Picards, de venir découvrir et participer au Mois de l’Economie Sociale et Solidaire (ESS) dans toute la région. Les manifestations du Mois sont l’occasion de témoigner que l’ESS est une économie qui participe à la création de richesse et à l’expression des solidarités. C’est pourquoi les associations, coopératives, mutuelles, fondations, entreprises solidaires et tous ceux qui concilient développement économique et utilité sociale se mobilisent pendant plus d’un mois pour « Cook’n’Asia », spécialisée dans la cuisine cambodgienne à Amiens. Alex Schricke reçoit le prix de la catégorie Services pour son entreprise « Accompagnez-moi » qui propose, à Amiens, un accompagnement personnalisé et un service de transports pour les personnes isolées. Enfin Ricky Mouko est élu Talent des Cités en Émergence avec son projet de plateforme communautaire de co-voiturage « Vroum vroum » qui sera mise en place prochainement dans la capitale régionale. « L’objectif de ces prix est de mettre en valeur l’entrepreneuriat dans toute sa diversité géographique, sociale, économique et humaine, et de valoriser des entrepreneurs responsables », ajoute Martine Coquart, chargée de communication de la BGE Picardie. A.B. le +sur WEB Un mois pour découvrir l’ESS BGE - Aremotion - Olivier-Paul Thibaut le +sur WEB concours-talents.com organiser des manifestations près de chez vous  : ateliers, expositions, conférences, débats, visites d’entreprises… Ne manquez pas l’événement du 14 novembre au Centre Administratif Départemental, boulevard du Port à Amiens où les acteurs de l’ESS, en partenariat avec le Conseil général de la Somme et la CRESS Picardie, échangeront sur la capacité de l’ESS à développer des services pour répondre aux enjeux sociaux et sociétaux actuels et à venir. ess-picardie.fr lemois-ess.org
Le réseau des sept premiers Bistrots de Pays de la Somme est inauguré le 17 octobre. Sous l’impulsion du Conseil général et de la Chambre de Commerce et d’Industrie (CCI) Littoral Normand Picard, les cafetiers de communes rurales de moins de 2 000 habitants ont été sollicités en début d’année afin de développer une nouvelle offre de commerce et d’animation, notamment le long du fleuve. Des critères de qualité Sept candidats ont été retenus (voir encadré). Les aménagements du bistrot, la qualité de l’accueil, l’offre de restauration, les outils de promotion… une centaine de critères ont été évalués par la Fédération nationale des Bistrots de Pays afin de vérifier le taux de conformité au label national. « Cet audit a donné de très bons résultats avec un taux de 83% de conformité pour l’ensemble des établis sements, précise Hélène Touzeau, chargée du dossier à la CCI. Nous avons ensuite organisé une première réunion avec les cafetiers de façon à souligner les points à améliorer, préconiser des formations… Travailler tous ensemble est une opportunité pour eux d’améliorer leurs services et d’attirer de nouveaux clients. » Ainsi, touristes et Samariens bénéficient dans ces établis sements d’un service de qualité, étudié pour UNE SOMME D’ACTIONS 11 Vivre en Somme n°89 - octobre 2014 Convivialité et terroir dans les Bistrots de Pays samariens Depuis le 19 septembre, la Somme compte sept Bistrots de Pays labellisés, les premiers d’un réseau en plein essor. Services de proximité, promotion du territoire, restauration avec des produits locaux… ces établissements de qualité renforcent l’animation autour du fleuve. répondre à leurs attentes. Les établissements doivent notamment proposer, autant que possible, des services de proximité non assurés ailleurs dans le village tels que dépôt de pain, de journaux ou petite épicerie. Une assiette du terroir Les sept établissements ont également discuté ensemble de la création d’une assiette du terroir, diffé rente dans chaque bistrot en fonction de la production aux environs. Celle-ci valorise les circuits courts et les produits locaux, accessibles à tous via la plateforme somme-produitslocaux.fr. Les Bistrots de Pays, en ambassadeurs de leur terri toire, doivent également diffuser des documents d’information touristique locale et organiser au moins trois animations festives et culturelles par an. Somme Tourisme et les offices de tourisme sont aussi impliqués dans ce réseau afin de promouvoir le département. « Le restaurateur fait aussi valoir les mérites de son territoire, souligne Gilbert Mathon, vice-président chargé du tourisme et du sport. Ce projet s’inscrit ainsi dans le cadre de nos actions en faveur du maintien des commerces en milieu rural, comme dans le Schéma dépar temental de développement touristique et le Grand Projet Vallée de Somme. » Gwendoline Yzèbe c’est bon à savoir Les 7 Bistrots de pays samariens  : Le Bistrot à Agenvillers Le Vert Bocage à Bouillancourt-en-Sery L’Auberge du moulin d’Eaucourt à Eaucourt Le Comptoir bleu à Long Au relais de la Maye au Crotoy Le Ch’ti Quin Quend à Quend Ches Troes Piots Coechons à Woignarue le +sur WEB bistrotdepays.com Com des images



Autres parutions de ce magazine  voir tous les numéros


Liens vers cette page
Couverture seule :


Couverture avec texte parution au-dessus :


Couverture avec texte parution en dessous :