[80] Vivre en Somme n°120 sep/oct 2019
[80] Vivre en Somme n°120 sep/oct 2019
  • Prix facial : gratuit

  • Parution : n°120 de sep/oct 2019

  • Périodicité : mensuel

  • Editeur : Conseil Général de la Somme

  • Format : (190 x 250) mm

  • Nombre de pages : 32

  • Taille du fichier PDF : 14,5 Mo

  • Dans ce numéro : en Somme avec les ados.

  • Prix de vente (PDF) : gratuit

Dans ce numéro...
< Pages précédentes
Pages : 4 - 5  |  Aller à la page   OK
Pages suivantes >
4 5
DR UNE SOMME D’INITIATIVES Sauvez des vies en donnant son sang Les vacances sont finies, vous êtes reposé et de bonne humeur ? Et si vous en profitiez pour aller donner votre sang ? Pendant l’été, les réserves de sang baissent toujours dangereusement. Alors plus d’excuses pour donner  : voici toutes les informations nécessaires. Commençons par vous faire culpabiliser  : rien ne peut aujourd’hui remplacer le sang humain, ce qui rend le don indispensable. Chaque année, un million de malades sont soignés grâce au don de sang et 10 000 dons sont nécessaires chaque jour pour faire face aux besoins. À quoi va servir votre don ? À sauver des vies bien sûr, mais, concrètement, ce pourra être pour une femme qui a perdu du sang durant un accouchement difficile, pour un accidenté de la route, pour un patient atteint d’un cancer, pour un enfant souffrant de leucémie… 47% des patients transfusés sont atteints d’un cancer ou d’une maladie du sang et 35% des transfusions 4 Vivre en Somme n o 120 Septembre - Octobre sont réalisées à l’occasion d’une intervention chirurgicale. Où donner ? Le plus simple est de se connecter sur le site de l’Établissement Français du Sang pour trouver le lieu de collecte le plus proche. Dans la Somme, de nombreuses collectes mobiles sont organisées et il existe également une maison du don du sang située à Amiens. Qui peut donner ? Toute personne âgée de 18 à 70 ans et de plus de 50 kg. Entre chaque don de sang, il faut respecter un délai de 8 semaines. Des contreindications sont à connaître comme, par exemple, une infection, fièvre ou prise d’antibiotiques depuis moins de 2 semaines, des vaccins de moins de 4 semaines, une intervention chirurgicale dans les 4 mois, des tatouages ou piercings de moins de 4 mois... Comment donner ? Vous serez accueilli par un(e) infirmière pour un entretien préalable. Ensuite le prélèvement ne dure que 8 à 10 minutes en position allongée et sous surveillance. Le volume prélevé dépend de votre poids. Un temps de repos avec une collation vous sera proposé avant de repartir. Sébastien Duquenne Plus d'infos  : dondesang.efs.sante.fr Pour sauver des vies... téléchargez l’appli ! Une nouvelle application pour smartphone « Dondesang » va vous permettre de suivre votre parcours de donneur grâce à un espace personnalisé, d’être guidé vers les points de collecte ou de répondre au test « Puis-je donner ? » … et elle vous dira même combien de malades vous avez sauvés ! Dernière information  : au-delà du don du sang, il existe, sur rendez-vous, deux autres types de dons essentiels  : le don de plaquettes et le don de plasma, renseignez-vous.
Le textile "à la pointe" dans la Somme Lainière de Picardie Buire- Courcelles a résisté à la crise du textile et reprend de la vigueur depuis quatre ans, année d’arrivée de la nouvelle gouvernance du groupe Chargeurs. Aujourd’hui, l’usine emploie près de 200 personnes. Malgré une forte concurrence allemande et asiatique, Lainière de Picardie BC se place en leader mondial sur le marché de l’entoilage tricoté. Elle produit chaque année 50 millions de m² d’entoilage. Il s’agit d’un textile technique collé entre le tissu et la doublure du vêtement. Il apporte au produit final élasticité, souplesse et/ou volume selon les besoins du client. Du prêt-à-porter aux maisons de haute couture, de nombreuses marques font confiance à cette entreprise samarienne. 10% de la production totale est dédiée aux produits industriels tels que l’isolation phonique des moteurs, les toits ouvrants de voitures… L’innovation et la formation au cœur de son développement « Chaque année, 3,5 M € sont investis sur le site. Il y a aussi une vraie volonté d’innover. Nous nous distinguons de la concurrence par exemple avec des UNE SOMME D’INITIATIVES À Buire-Courcelles, près de Péronne, Lainière de Picardie BC existe depuis 1903. Au fil du temps, l’entreprise a su évoluer et rester à la pointe de son activité grâce à des innovations et à l’élaboration permanente de nouveaux produits.C.Bazin tissus très légers et respirants pour le sport, souligne Gilles Hourlier, Directeur Général Lainière de Picardie BC. Cette redynamisation a payé. Aujourd’hui, nous réalisons un chiffre d’affaires de 45 M € . La force de notre usine, ce sont aussi les hommes et les femmes qui y travaillent et leurs savoir-faire uniques. » À l’automne, l’entreprise présentera sa gamme d’articles recyclés en polyester à partir de bouteilles plastiques et ceux en polyamide biosourcé. L’autre atout de Lainière de Picardie BC  : toutes les étapes de fabrication sont réalisées sur place. Certains métiers comme ourdisseur, bonnetier, teinturier ou enducteur nécessitent des compétences particulières. L’entreprise a donc recours à la formation en interne et recrute chaque année une dizaine d’alternants dans tous les services. Un pari sur l’avenir pour préserver des savoir-faire uniques sur notre territoire. Gwendoline Yzèbe.C.Bazin Vivre en Somme n o 120 Septembre - Octobre 5



Autres parutions de ce magazine  voir tous les numéros


Liens vers cette page
Couverture seule :


Couverture avec texte parution au-dessus :


Couverture avec texte parution en dessous :