[80] Vivre en Somme n°120 sep/oct 2019
[80] Vivre en Somme n°120 sep/oct 2019
  • Prix facial : gratuit

  • Parution : n°120 de sep/oct 2019

  • Périodicité : mensuel

  • Editeur : Conseil Général de la Somme

  • Format : (190 x 250) mm

  • Nombre de pages : 32

  • Taille du fichier PDF : 14,5 Mo

  • Dans ce numéro : en Somme avec les ados.

  • Prix de vente (PDF) : gratuit

Dans ce numéro...
< Pages précédentes
Pages : 12 - 13  |  Aller à la page   OK
Pages suivantes >
12 13
POUR VOUS Des places en crèches pour les parents en difficulté sociale et professionnelle Six crèches dans le département ont été labellisées « à vocation d’insertion professionnelle » (AVIP) par la Caisse d’Allocations Familiales de la Somme et Pôle emploi  : 4 à Amiens, 1 à Abbeville et 1 à Doullens. « C’est dans une logique de réduction des inégalités sociales que ces crèches poursuivent deux objectifs  : favoriser l’accès à l’emploi des parents éloignés du marché du travail, notamment les mères isolées, et soutenir l’accueil des jeunes enfants (0-3 ans) pour participer activement à leur développement par une socialisation précoce », indique Sabrina Rimbault, responsable de l’Action Sociale de la CAF. « Pour bénéficier de l’accueil en crèche AVIP et de l’accompagnement intensif à la recherche d’emploi, le parent demandeur d'emploi s’engage d’une part avec Pôle emploi en lien avec les travailleurs Ph.S. 12 Vivre en Somme n o 120 Septembre - Octobre Ph. S sociaux du Département dans le cadre de l’accompagnement global et d’autre part avec la crèche qui accueille l’enfant au minimum 10 heures par semaine dans un premier temps », souligne Emmanuelle Marize, chargée de mission à Pôle Emploi. Le parent, Pôle Emploi et la crèche s’engagent sur 6 mois, renouvelables dans la limite de 12 mois. Pour bénéficier de ce dispositif, parlez-en à votre conseiller Pôle Emploi. G.Y. Découvrez également le service de garde d'enfants de 0 à 3 ans pour faciliter la recherche d'emploi sur le site internet macigogne.fr et l'ensemble des modes de garde du département sur monenfant.fr Trouvez votre assistant(e) maternel(le) avec mon-enfant.fr Sur le site mon-enfant.fr, cliquez sur « Recherche d’un mode d’accueil » et trouvez en un clic un(e) assistant(e) maternel(le) près de chez vous. Formé(e)s, agréé(e)s et suivi(e)s par le Département, les assistant(e)s maternel(le)s accueillent de façon régulière des enfants à leur domicile, en veillant à leur santé, leur sécurité et leur épanouissement. Vous êtes intéressé(e) par ce mode de garde ? Avant d’établir les contrats de travail (un contrat pour chaque enfant, à déclarer auprès de Paje Emploi), vérifiez que l’agrément de l’assistant(e) maternel(le) est toujours valable et qu’il correspond au nombre d’enfants accueillis et à leurs tranches d’âge. Les assistant(e)s maternel(le)s doivent par ailleurs disposer d’une assurance professionnelle et avoir suivi une formation de 80h avant d’accueillir leur premier enfant. F.V.
Shutterstock Nous vous avons demandé sur Facebook ÊTES-VOUS ATTENTIF À L'ORIGINE DE VOS PRODUITS ALIMENTAIRES ? 86% OUI 14% NON 83% des Samariens* déclarent acheter des produits locaux. Les légumes et les fruits sont les produits locaux phares pour les consommateurs, suivis des œufs. * Études et perspectives des circuits alimentaires de proximité (CAP) de la Somme, 2018, sur un échantillon de 506 personnes. Le saviez-vous ? ADOS Afin d'offrir aux collégiens des repas de qualité, faits maison à partir de produits de saison, et de leur proposer une éducation au goût, le Département a initié dès 2010, en partenariat avec la Chambre d'agriculture de la Somme, une démarche d'approvisionnement des collèges en produits de qualité, issus des circuits-courts. 47 collèges sont engagés dans l’approvisionnement en circuits-courts. Le taux moyen d’approvisionnement en produits locaux de l’ensemble des collèges de la Somme était de 10% en 2018, dont certains à 25%. Dès la rentrée, des établissements vont tester, en plus du bœuf à l'équilibre (achat d'une bête entière répartie sur plusieurs collèges), du veau et du porc à l'équilibre et vont intégrer de plus en plus les produits BIO. Une commande groupée de steaks hachés avec lesquels des établissements proposeront en septembre un cheeseburger 100% local est aussi au menu. On innove dans les collèges pour une alimentation de qualité ! PAROLES DE SAMARIENS Billet picard Min clognon, à Poé-d’Picardie, l’9 éd séctème 2019. J’m’avoais mis din m’téte d’érvir éch pont d’Poé. Éch viaduc qu’i feuroait dire. Il o tè rindu célébe pèr éch film à Gérard Oury « Le Cerveau » qu’il o tè tornè ichi y o chinquante ans, aveuc David Niven, Bourvil et pi Belmondo. Bé, j’y sus à Poé, qu’i n’s’apploait point coér « éd Picardie » au momint d’éch tornage. A tè rajoutè in 1971, quante chés codes postals is ont vnu obligatoéres. Lo qu’éj sus t-à Poé, i m’érmonte un viu ratro picard qu’i n’est point déminti pèr éch poéyisage d’innhui. Acoutezllé… « Intér Conte et pi Conty o voét tojours poés fleuris », qu’oz avez saisi tout conme mi, qu’i y o un ju d’mots aveuc chés noms d’chés villages éd pèr ichi  : Contre, Conty, Poix et pi Fleury. Ch’est précisémint chu cmin lo qu’j’ai sui. Forchémint, lo à l’apréseut chés tchots poés is sont tcheuillès, écossès pi mingès, quante is n’sont pointéstérilisès din des bocals qu’o ringe pourészés minger din chés courts-jours. Mi j’ainme bien Poé. Pasqu’éch poéyi lo i warde din sin nom échtli-lo d’défunt no région. Jurè  : j’érvarai au boin temps tchivient pour raviser chés tchots poés in fleurs… Chés tchots poés d’Picardie. Adè, Tchot Mile ch’Reudailleu Poé  : Poix-de-Picardie bé  : eh bien vnu  : devenu ratro  : dicton sui  : suivi apréseut  : automne tchots poés  : petit pois tcheuillè  : cueilli courts-jours  : hiver i warde  : il conserve j'érvarai  : je reviendrai boin temps tchivient  : printemps prochain raviser  : observer Jacques Dulphy et Jean-Luc Vigneux Vivre en Somme n o 120 Septembre - Octobre 13



Autres parutions de ce magazine  voir tous les numéros


Liens vers cette page
Couverture seule :


Couverture avec texte parution au-dessus :


Couverture avec texte parution en dessous :