[78] Yvelines n°29 sep/oct/nov 2019
[78] Yvelines n°29 sep/oct/nov 2019
  • Prix facial : gratuit

  • Parution : n°29 de sep/oct/nov 2019

  • Périodicité : trimestriel

  • Editeur : Conseil Général des Yvelines

  • Format : (200 x 270) mm

  • Nombre de pages : 52

  • Taille du fichier PDF : 4,3 Mo

  • Dans ce numéro : fiers de nos agriculteurs !

  • Prix de vente (PDF) : gratuit

Dans ce numéro...
< Pages précédentes
Pages : 40 - 41  |  Aller à la page   OK
Pages suivantes >
40 41
40 EN ACTIONS ! SOLIDARITÉS AUTONOMIE Le baluchonnage, un enjeu sociétal Aider les aidants familiaux. Leur durant leur absence, l’intervention d’un tiers auprès de la personne âgée en perte d’autonomie. C’est le principe du « relayage » ou du « baluchonnage » en version québécoise. Le Département expérimente ce dispositif. « Jfois pour rien des ventes dans une grande enseigne et qui aide sa mère atteinte de la maladie d’Alzheimer. « Ma vie m’échappe » glisse Pierre qui a bouleversé sa vie pour revenir vivre auprès de son père âgé. Corinne et Pierre travaillent à plein temps et une fois chez eux, ils doivent conjuguer les tâches d’aide-ménagère, de soins médicaux, de secrétaires pour les multiples rendez-vous… Et quand ils souhaitent prendre des vacances ? « », avoue Corinne qui n’a pas trouvé de solution « adé- » pour pallier son absence auprès de sa mère. 230 000 aidants dans les Yvelines En France, près de 11 millions de personnes occupent une fonction d’aidant, soit environ une personne sur six. Dans les Yvelines, on estime à environ 230 000 le nombre de personnes qui soutiennent un moins de 65 ans, en activité professionnelle. Alors que le gouvernement doit dévoiler son plan pour les aidants, le Département des Yvelines a, lui, mis en place des solutions pour aider les aidants familiaux. Soutiens psychologiques, groupes de paroles, aides (portage des repas, aide-ménagères, téléassistance…) et de placements des personnes dépendantes dans des établissements d’accueil de jour proposant aussi des séjours courts. Aujourd’hui, il s’agit d’aller plus loin. 20 ans de baluchonnage au Québec Plus de 20 ans que les Québécois ont créé le baluchonnage, pour éviter que les aidants, les proches #29 automne 2019 des personnes âgées, tombent malades d’épuisement. Baptisé « relayage » en France, le dispositif est expérimenté dans une cinquantaine de départements dont les Yvelines. Objectif ? Accompagner les salariés aidants, un véritable enjeu sociétal. Comment ? En mettant en œuvre des prestations de suppléance à domicile du proche aidant (relayage) et de séjours de répit aidants-aidés. « Être aidant peut affecter la vie profesionnelle » Le baluchonnage va permettre de diversifier l’offre de répit des proches aidants en permettant l’intervention à domicile, en relais d’un proche aidant, d’un seul et même professionnel auprès d’une personne en situation de perte d’autonomie ou de handicap, sur une période continue allant de 36 heures à 6 jours consécutifs, par dérogation au droit du travail. Ce type de dispositif facilitera le répit des aidants, par une meilleure prise en charge de leurs proches, en particulier lorsque ces personnes souffrent d’atteintes des fonctions mentales, cognitives ou psychiques et pour lesquelles la préservation des repères est essentielle, alors que les solutions de prise en charge classiques (accueil de jour, hébergement temporaire, etc.) ne sont pas adaptées. Très engagé sur ces questions, le Département a organisé le 19 septembre dernier une journée de ré- Être aidant peut affecter la vie professionnelle des salariés. En favorisant l’émergence d’une culture d’entreprise, les employeurs doivent se donner les moyens de reconnaître et d’aider leurs salariés aidants ». Sandrine Gayet
FÉMINICIDES Les violences conjugales Le Centre d’information sur les droits des femmes et des familles des Yvelines (CIDFF 78), partenaire clé du Département dans le domaine de la lutte contre les violences faites aux femmes, a accompagné, en à peine six mois  : 900 Yvelinoises victimes de violences conjugales auxquelles s’ajoutent 104 femmes victimes de violences au travail, 54 femmes victimes de violences par ascendant, 3 femmes victimes de violences par descendant, 131 femmes victimes de violences par autre personne connue et 44 femmes victimes de violences par personne non connue. 157 de ces femmes ont été victimes de viols et 91 d’agressions sexuelles. Autant dire que face à ce fléau, qui Grenelle sur les violences intrafamiliales (3 septembre - 25 novembre 2019) était très attendu. Pour Lucie Robin, directrice du CIDFF 78, la tenue de ce Grenelle « est tout à fait positive. Il est important de se mobiliser autour des violences conjugales et de communiquer, mais il reste cepen- - PRÉVENTION JEUNESSE Entracte pour les collégiens Plus d’articles sur femmes victimes de violences au sein du couple qui sont en augmentation importante depuis plusieurs années. Il nous paraît également important de ne pas oublier les zones rurales et de soutenir le maintien au domicile des femmes et leurs enfants. Le renforcement de la formation des professionnels en lien avec les femmes victimes de violences tout comme le renforcement de la prévention scolaire, apparaissent également comme ». S.G. Le 11 juin dernier, 14 collégiens yvelinois issus de l’Aide Sociale à l’Enfance sont montés sur la scène du Théâtre national de Saint-Quentin-en-Yvelines pour présenter le fruit de leur travail mené pendant une année. Improvisations, marionnettes et saynètes ont rythmé le spectacle, d’autant plus jouissif que ces ados partaient de loin. Grâce à l’aide de l’association Entracte, soutenue par le Département, ces jeunes qui avaient rencontré des en scène « leurs tranches de vie », entre émotions et rires. Une très belle opération de remobilisation et de prévention qui leur a redonné permis de tisser de vrais liens de solidarité. S.G. #29 automne 2019 SOLIDARITÉS EN ACTIONS ! 41 EN BREF LA CULTURE EN MILIEU CARCÉRAL Le Département des Yvelines soutient les projets culturels, pour tous les publics. Y compris ceux qui sont incarcérés. Cette année encore, avec le SPIP 78 (Service pénitentiaire d’insertion et de probation des Yvelines) qui dépend du ministère de la Justice, le Département a soutenu plusieurs projets dont celui porté par l’association D Pass et du Son avec le groupe Hame Reck. De juillet à novembre, au sein de la Maison centrale de Poissy, les détenus reçoivent une formation et un accompagnement à la création musicale  : formation aux métiers du son, réalisation d’un CD de 5 titres… APPELS À PROJETS POUR DES MAISONS MÉDICALES Le Département des Yvelines réseau de maisons médicales qui d’intervention prioritaire. Un nouvel appel à projets de 30 M € sera lancé pour la période 2020-2023. ATELIERS « GRANDIR ET S’AMUSER » Depuis septembre 2019, l’équipe de la PMI Chatou-Houilles propose sur le Territoire d’action départementale (TAD) Boucle de Seine une action collective « Grandir et s’amuser ». Animés par des puéricultrices et à destination des parents et de leurs enfants, des ateliers leur permettent d’apprendre à communiquer à travers le jeu, de rompre l’isolement des familles, d’accompagner les parents dans leur parentalité et de favoriser la socialisation des enfants avant l’entrée à l’école maternelle. Les rencontres ont lieu par session de 7 ateliers successifs alternativement sur la PMI de Chatou puis sur celle de Houilles, le mardi de 9h à 11h15. Renseignements  : 01 30 836 100 (prix d’un appel local) ; PMI78@YVELINES.FR



Autres parutions de ce magazine  voir tous les numéros


Liens vers cette page
Couverture seule :


Couverture avec texte parution au-dessus :


Couverture avec texte parution en dessous :