[78] Yvelines n°29 sep/oct/nov 2019
[78] Yvelines n°29 sep/oct/nov 2019
  • Prix facial : gratuit

  • Parution : n°29 de sep/oct/nov 2019

  • Périodicité : trimestriel

  • Editeur : Conseil Général des Yvelines

  • Format : (200 x 270) mm

  • Nombre de pages : 52

  • Taille du fichier PDF : 4,3 Mo

  • Dans ce numéro : fiers de nos agriculteurs !

  • Prix de vente (PDF) : gratuit

Dans ce numéro...
< Pages précédentes
Pages : 32 - 33  |  Aller à la page   OK
Pages suivantes >
32 33
32 EN ACTIONS ! ÉDUCATION L’AIDE AUX DEVOIRS EN LIGNE Cela fait partie des nouveautés de la rentrée 2019 pour les collégiens yvelinois  : Enseigno. Cette plateforme, accessible via l’ENT, permet une aide aux devoirs en ligne pour ceux qui souhaitent réviser ou approfondir leurs connaissances. Plus de 25 matières sont disponibles avec des vidéos explicatives, des L’apprentissage se veut ludique. Enseigno ne remplace rien ni personne, mais représente un réel avantage pour s’exercer, comme en témoigne Léa, collégienne dans les Hautsde-Seine, où le dispositif est en place depuis l’année passée  : « j’utilise Enseigno avant une interrogation pour m’entraîner, c’est pratique ». UN CONCOURS POUR DÉCOUVRIR LA ROBOTIQUE Ils étaient dix établissements des Yvelines et un lycée du Togo à se réunir à l’IUT de Mantes-la- Jolie pour participer à la 4 e édition du concours Roboty’c le 6 juin 2019. En hommage à la Seine, la thématique des robots bateliers a fait sensation. Et c’est presque naturellement Honorine remporte le grand prix. « J’ai été fasciné par l’engouement de chacun. Je félicite aussi les encadrants qui ont mis toute leur énergie cette année, sur le programme », a déclaré le Président des Yvelines Pierre Fruit d’un projet pédagogique de 7 mois, les robots bateliers conçus par les collégiens en binôme avec les différentes écoles partenaires  : l’ESTACA, l’ISTY et l’IUT de Mantes-la-Jolie, offrent aux jeunes élèves une vision du monde de l’ingénierie. Suite au rapprochement des deux départements, le concours est dorénavant proposé aux collèges des Hauts-de-Seine. Cette année 14 collèges vont participer, 8 yvelinois et 6 altoséquanais. Ils travailleront sur le thème du « robot écolo  : trieur de déchets ». APPRENDRE AUTREMENT #29 automne 2019 5 000 collégiens au Château de Versailles Le 20 mai 2019, 5 000 collégiens des Yvelines et des Hauts-de-Seine avaient rendez-vous au Château de Versailles  : une belle journée interdépartementale sur le thème de la citoyenneté au cœur de la journée. Pierre Bédier, Président du Département des Yvelines, Patrick Devedjian, Président du Département des Hauts-de-Seine, et Catherine Pégard, Présidente de l’établissement public du château, du musée et du domaine national de Versailles, ont accueilli les collégiens venus de 34 établissements yvelinois et 50 altoséquanais, dont une dizaine de classes issues de réseaux d’éducation prioritaire. Les élèves étaient tous très excités à l’idée d’avoir le château de Versailles rien que pour eux ! Cette découverte du site, placée sous le signe de la citoyenneté, fait écho au programme d’histoire de la classe de 4e, « Du siècle des Lumières à l’Âge industriel ». Les élèves ont suivi un programme vivant, ludique et créatif construit autour de plusieurs temps forts  : une visite du château, un déjeuner à l’Orangerie concocté par C’midy, suivi d’un parcours d’écocitoyenneté dans les jardins et bosquets, accompagné d’une scénographie musicale. Thiago Silva, capitaine de l’équipe de football du PSG, était le parrain de cette journée  : il a exprimé sa profonde gratitude et sa joie de participer à cette aventure. Pierre Bédier, très heureux, a quant à lui déclaré  : « Nous nous acharnons, au Département des les mêmes chances. De faire en sorte que chacun réussisse sa vie et nous pensons que la culture joue un rôle primordial dans cet épanouissement ». Rendez-vous le 18 mai 2020 pour une nouvelle journée au château sur le thème de l’écocitoyenneté ! C.B.
ILS ONT « Une des compétences du Département est d’accompagner l’insertion professionnelle. Accueillir des jeunes en alternance au sein du Conseil départemental nous semble donc être une évidence. C’est une démarche gagnant/gagnant  : les étudiants peuvent découvrir un métier et l’apprendre ; nous leur proposer des postes à l’issue de leur formation. » #29 automne 2019 ÉDUCATION EN ACTIONS ! 33 PARCOURS L’alternance, De plus en plus de jeunes se tournent vers l’alternance. Un parcours qui consiste à cumuler heures de cours et pratique professionnelle. Une « formule donnantdonnant », à laquelle le Département croit. L’orientation des étudiants est devenue un enjeu majeur, mais reste souvent un dilemme complexe pour les jeunes. Premier frein, la méconnaissance d’une pratique professionnelle. Pour se lancer, certains n’hésitent plus à choisir l’alternance. Une méthode qui leur permet de partager leur temps entre un travail rémunéré et des cours. Une possibilité qu’offre le Département des Yvelines. C’est le choix qu’a fait Dorian Béranger. Inscrit en Master de droit administratif parcours droit immobilier public à l’Université de Versailles Saint-Quentin-en-Yvelines, il a choisi ce cursus en 2018 pour se former professionnellement. « Pendant les vacances je suis ici à plein temps, et pendant l’année je suis au travail du lundi au mercredi et à l’école les jeudis et vendredis », expliquet-il. Le jeune homme de 26 ans, aussi réserviste opérationnel dans la Gendarmerie DIT... Accompagner les jeunes vers l’emploi est un objectif du Conseil départemental qui s’engage à les former. Myriam Lepetit-Brière Directrice des Ressources Humaines du Département Nationale le week-end, ne regrette pas son choix  : « périence professionnelle. C’est un vrai plus une fois sur le marché du travail ». La complémentarité entre la théorie et la pratique Tout l’enjeu de l’alternance est là. Se professionnaliser tout en conservant la possibilité de passer un diplôme. « Il y a une complémentarité entre les cours et l’entreprise », explique Juliette Mallet. La jeune femme de 23 ans a terminé son cursus à l’université et vient d’être embauchée par le Département en tant qu’acheteuse juriste. Passionnée d’équitation, son envie d’agir concrètement ne pouvait pas la retenir de l’université. L’alternance s’est présentée logiquement. « Le Département est une institution qui offre une de la formation Lepetit-Brière, Directrice des Ressources Humaines, « ce qui fait notre différence, c’est de proposer à des jeunes faisant preuve d’initiative, de créativité et d’ambi- ce qui compte vraiment, l’intérêt général ». Nicolas Théodet Dorian Béranger Alternant au Département des Yvelines « Les cours sont essentiels. L’alternance permet justement de mettre en application la théorie apprise à l’université au sein d’une expérience professionnelle réelle au Département. En deux ans, on constate soi-même l’évolution. On devient de plus en plus autonome, on comprend comment le métier fonctionne. L’alternance, c’est acquérir une expérience avant même d’obtenir son diplôme. »



Autres parutions de ce magazine  voir tous les numéros


Liens vers cette page
Couverture seule :


Couverture avec texte parution au-dessus :


Couverture avec texte parution en dessous :