[78] Yvelines n°29 sep/oct/nov 2019
[78] Yvelines n°29 sep/oct/nov 2019
  • Prix facial : gratuit

  • Parution : n°29 de sep/oct/nov 2019

  • Périodicité : trimestriel

  • Editeur : Conseil Général des Yvelines

  • Format : (200 x 270) mm

  • Nombre de pages : 52

  • Taille du fichier PDF : 4,3 Mo

  • Dans ce numéro : fiers de nos agriculteurs !

  • Prix de vente (PDF) : gratuit

Dans ce numéro...
< Pages précédentes
Pages : 26 - 27  |  Aller à la page   OK
Pages suivantes >
26 27
26 DOSSIER AGRICULTURE CIRCUITS COURTS La qualité au quotidien pour tous Les producteurs fromagers sont nombreux dans les Yvelines, certaines fermes proposent d’assister à la fabrication du fromage ! Se nourrir est une action quotidienne qui soulève aujourd’hui de très nombreuses interrogations. Bon pour la santé, économique et éco-responsable  : autant de critères qu’il faut prendre en compte Dans les Yvelines, les agriculteurs et maraîchers sont nombreux, puisque le département compte 42% d’espaces agricoles. Nous avons rencontré Jérôme, qui s’est lancé dans un projet très en vogue  : le food truck. Sa « roulotte du goût » se promène dans la vallée de Chevreuse et propose des plats faits maison 100% yvelinois ! Jérôme va chercher ses légumes et sa viande chez les producteurs locaux avant de cuisiner dans son camion  : « de la qualité à mes clients et c’est également ce qu’ils viennent chercher. » Rencontrés à Saint-Rémy-lès- Chevreuse lors d’une séance des Yvelines font leur cinéma, les consommateurs sont plus que satisfaits  : « C’est très bon, c’est le en carton recyclable ! » En effet, en 2019, nous cherchons à consommer de manière #29 automne 2019 raisonnée. Même lorsqu’il s’agit de manger sur le pouce  : la qualité et l’éthique entrent en compte. Jérôme l’a bien compris et il est heureux de pouvoir exercer son métier tout en respectant ses valeurs. Le Département soutient ces initiatives locales. Lors des premières vendanges à Davron en septembre 2019, le Président du Conseil départemental, Pierre Bédier, a déclaré  : « Les villages où les consommateurs cherchent des circuits courts. » Repenser l’alimentation et la production Durant la première Biennale d’architecture et de paysage à Versailles au printemps 2019, l’exposition « Le goût des paysages » donnait la parole à 25 producteurs franciliens. Parmi eux, Romuald
Ancelin, installé à la Ferme des Clos à Bonnelles. Depuis 2015, il s’est lancé dans le maraîchage biologique qui fonctionne sur le principe de l’AMAP (Association pour le maintien de l’agriculture paysanne). #29 automne 2019 AGRICULTURE DOSSIER 27 « AGRIBASHING » à tout bout de champ Les rats des villes et les rats des champs doivent s’adapter les uns aux autres. Pas toujours facile… Connaissez-vous le syndrome du NIMBY (Not In My BackYard ou pas dans mon arrière-cour), bref le « partout sauf près de chez moi » ? Eh bien il se développe à tout bout de champ dans les territoires ruraux. Sans danger pour la santé, il peut toutefois pourrir les relations de voisinage. Ce phénomène est importé des villes, par des néo-ruraux qui veulent jouir du calme et du bon air campagnards sans en accepter ce qui fait précisément le charme de la campagne. Ces territoires où les coqs chantent, oui, parfois très tôt et à répétition quand ils s’échauffent la voix… ; où les vaches meuglent, les cloches sonnent, les ânes braient (limite soutenable quand ils sont amoureux) et les mares à grenouilles deviennent salle de concert avec coassements à la tombée du jour. Où les tracteurs se déplacent à la vitesse d’un escargot et obligent, aïe, les automobilistes à ralentir ! Où du crottin de cheval par-ci par-là ripoline la chaussée… La campagne d’accord mais sans Qu’est-ce que l’AMAP ? Pour qu’une AMAP voit le jour, il faut une rencontre entre des consommateurs et une ferme ou bien un producteur. Le principe est simple  : un panier de produits locaux et de saison est distribué aux consommateurs inscrits, à un prix équitable. Avec les AMAP, tout le monde est gagnant  : le producteur maintient son activité grâce à la garantie d’un revenu tandis que les consommateurs, eux, paient le prix juste en se nourrissant de manière locale et raisonnée. Fruits, légumes, miels, viandes, poissons, fromages, bières… C’est ce que le territoire yvelinois offre en termes de production ! Il est donc possible de se nourrir de manière marchés  : les producteurs yvelinois rencontrent un franc succès car la demande est présente. En effet, les Yvelinois veulent savoir ce qu’il y a dans leurs assiettes et celles de leurs enfants comme en témoigne Béatrice, rencontrée sur le marché marché discuter avec les producteurs, j’ai 3 enfants et je fais attention à leur alimentation. » Romuald ce qui fait « trop campagne ». Une anecdote récente a beaucoup fait jaser autour des barbecues. Dans le sud des Yvelines, un maire a été interpellé par de nouveaux résidents qui souhaitaient la création d’un « square arboré » pour les enfants dans ce village, pourtant blotti au cœur de la forêt de Rambouillet… Pendant les dernières moissons, des habitants ont regretté le bruit des engins la nuit… des horaires de bureau pour les agriculteurs peut-être serait la solution ? « C’est tellement grotesque que cela nous fait rire mais parfois cela va trop loin avec menaces de procès et autres tracas », nous glisse un céréalier. Qui lui doit faire du gymkhana avec son tracteur sur les ronds-points, dos d’ânes et autres cassis installés avec la construction des nouveaux lotissements. Heureusement, la majorité des néo-campagnards apprécie leur nouvelle qualité de vie. Et ils sont contents, l’hiver, quand les tracteurs déneigent les petites routes… S.G. quant à lui a pour projet d’agrandir et varier son exploitation car il a sincèrement trouvé sa voie  : « C’est un beau métier de nourrir les gens. » Et le prix dans tout ça ? Romuald l’affirme  : ce n’est pas plus cher que dans les rayons des supermar- surtout, de saison. Chloë Bringuier Vous pouvez trouver une AMAP près de chez vous via le site RÉSEAU-AMAP.ORG



Autres parutions de ce magazine  voir tous les numéros


Liens vers cette page
Couverture seule :


Couverture avec texte parution au-dessus :


Couverture avec texte parution en dessous :