[78] Yvelines n°29 sep/oct/nov 2019
[78] Yvelines n°29 sep/oct/nov 2019
  • Prix facial : gratuit

  • Parution : n°29 de sep/oct/nov 2019

  • Périodicité : trimestriel

  • Editeur : Conseil Général des Yvelines

  • Format : (200 x 270) mm

  • Nombre de pages : 52

  • Taille du fichier PDF : 4,3 Mo

  • Dans ce numéro : fiers de nos agriculteurs !

  • Prix de vente (PDF) : gratuit

Dans ce numéro...
< Pages précédentes
Pages : 14 - 15  |  Aller à la page   OK
Pages suivantes >
14 15
14 ACTUALITÉ ÉCLAIRAGE « La construction du « problème des banlieues » entre ségrégation et stigmatisation ». « les reportages diffusés à la télé », s’agace Karim, 28 ans, qui vit aux Mureaux et s’y sent bien. « Quand je dis que je vis à Chanteloup-les-Vignes, j’ai l’impression de débarquer de la planète Mars » sourit Patricia en levant les yeux au ciel. « À Paris, les technocrates sont hors sol » s’énervent Carlos et Graziella, bénévoles auprès des gamins de la cité Beauregard à Poissy. « À force de ne pas nous entendre, ils mains ». La politique de peuplement des cités fait vibrer de colère les édiles et les habitants. « On travaille pour réduire la pauvreté, rénover les cités, accompagner les personnes en emploi, ouvrir les quartiers pour de placer les plus précaires dans les zones précaires » fustige Catherine Arenou, Vice-présidente au Conseil départemental déléguée à la politique de la ville, et maire de Chanteloup-les-Vignes. L’inaction coûte cher. Les actions ineptes encore plus. Plus de 700 M € par le Département Rénover en profondeur les quartiers et les ouvrir sur la ville, proposer tous les services que les habitants sont en droit d’attendre, construire un avenir à la jeunesse de ces quartiers, agir vite pour améliorer le quotidien des habitants, accompagner les maires et les Yvelinois au plus près de leurs besoins, voilà les actions et missions du Département (lire page 13). « Sans remettre en cause nos équilibres budgétaires, nous investirons sur les sept ans qui viennent un minimum de 700 M € , c’est-àdire un quart de nos investissements sur les quartiers politiques Le quartier du Val Fourré à Mantes-la- Jolie connaît aujourd’hui le plus grand bouleversement urbain de son histoire. Un plan d’urbanisme a permis de le désenclaver, en l’ouvrant sur la ville. « Ce que font les Yvelines, c’est très admirable » Jean-Louis Borloo, ancien ministre de la Ville, au lancement du Plan d’amorce à la rénovation urbaine en juillet 2018 de la ville », s’est engagé Pierre l’été 2018, le Département a ainsi « faiseur » en lançant des mesures concrètes, saluées par Jean-Louis Borloo, le héraut du plan Banlieues. Mais attention ! La politique départementale n’oublie pas ses autres territoires, ruraux notamment. En même temps que se développe le grand plan de rénovation urbaine, les communes et villages yvelinois bénéficient d’importantes aides pour leur aménagement, à la faveur d’une politique équitable. Sandrine Gayet #29 automne 2019 Jean-Louis Borloo, auteur du rapport sur les banlieues, a salué la dynamique du pacte social mené dans les Yvelines. Benoit Grimbert
CANICULE Mieux vaut prévenir que guérir #29 automne 2019 ÉCLAIRAGE ACTUALITÉ 15 L’été 2019 restera dans la mémoire des Yvelinois  : la canicule s’est installée par deux fois sur la France entière et chacun a adapté son quotidien à ces températures. Lorsque la chaleur est installée, il n’y a plus grand-chose à faire… Le Département vous accompagne pour y penser en amont. Ventilateurs, refroidisseurs d’air, climatiseurs… Autant de solutions, certes agréables, mais gourmandes en énergie. Et si vous repensiez votre logement pour que ce dernier conserve, été comme hiver, une température clémente ? Depuis près de dix ans, le Conseil Départemental des Yvelines s’engage dans le dispositif « Habiter Mieux ». Il permet aux occupants modestes de logements de plus de 15 ans ainsi qu’à certaines co- travaux permettant des gains d’énergie de 25 à 35%. Depuis 2011, « Habiter Mieux » est intervenu dans 82% des communes du département yvelinois pour un montant moyen des travaux de 19 500 € par logement  : les aides cumulées peuvent aller jusqu’à 50, voire 75% de ce montant. Les travaux les plus réalisés concernent les menuiseries, la ventilation ainsi que l’isolation des combles. (voir page 27 du Magazine 27) Dans la même idée, les départements des Yvelines et des Hauts-de-Seine via l’opérateur BIODIF d’éviter et réduire l’impact des aménagements en Îlede-France sur les milieux naturels. Respecter la nature et la biodiversité est une priorité et il est absolument nécessaire que les paysages urbains soient de plus La verdure comme solution Le Département des Yvelines se tient aux côtés durables et respectueuses de l’environnement. Pour lutter contre le réchauffement, il existe une solution simple et durable  : la verdure. Aujourd’hui, les villes bétonnées souffrent. Ces « îlots de chaleur » sont dus aux constructions en béton, au bitume mais aussi aux des habitations. Lors du pic caniculaire, une différence de 4 degrés a été enregistrée entre le cœur de Paris et le bois de de la température la plus haute a été battu, dans les Yvelines, à Achères où le mercure est monté à 42,6°.C.B. À SAVOIR LA JEUNESSE SE LANCE DANS LE « CLEAN CHALLENGE » La canicule, ce n’est un secret pour personne, du réchauffement climatique. Cet été, des jeunes de Poissy et Sartrouville se sont « ma cité va briller ». Plastique, mégots, pneus… Les jeunes se sont investis dans le nettoyage de leurs cités et ont pris conscience de l’importance du recyclage ! Le Département les félicite et la planète leur dit merci !



Autres parutions de ce magazine  voir tous les numéros


Liens vers cette page
Couverture seule :


Couverture avec texte parution au-dessus :


Couverture avec texte parution en dessous :