[78] Yvelines n°27 mar/avr/mai 2019
[78] Yvelines n°27 mar/avr/mai 2019
  • Prix facial : gratuit

  • Parution : n°27 de mar/avr/mai 2019

  • Périodicité : trimestriel

  • Editeur : Conseil Général des Yvelines

  • Format : (200 x 290) mm

  • Nombre de pages : 48

  • Taille du fichier PDF : 20,1 Mo

  • Dans ce numéro : le moteur de recherche qui respecte votre vie privée.

  • Prix de vente (PDF) : gratuit

Dans ce numéro...
< Pages précédentes
Pages : 24 - 25  |  Aller à la page   OK
Pages suivantes >
24 25
DOSSIER question d’avenir. Aujourd’hui, toutes les villes ont besoin de loger des ménages aux revenus modestes. Les personnes, dont la rémunération est souvent proche du Smic, assurent un service à la population qui participe à l’attractivité de la commune. Pour ces personnes, la meilleure réponse, c’est le logement social. Les villes ne peuvent fonctionner qu’en étant des villes socialement diverses. C’est la mixité qui crée la richesse. « Accompagner au mieux les élus locaux » Outre les aides financières aux communes, le Département propose-t-il d’autres outils ? P.B.  : Oui, le Département a développé une politique d’investissement et une ingénierie de conseil en interne. Il s’appuie sur les savoir-faire de l’Établissement public foncier d’Île-de- France, qui achète les terrains préalablement aux opérations immobilières, de l’aménageur Citallios et du bailleur social Les Résidences Yvelines Essone dont le Département est actionnaire. Ce « carré magique » permet d’accompagner au mieux les élus locaux dans leurs projets. Il assure une intervention sur mesure, au plus près des besoins des communes et des territoires, sans ingérence du Département dans les choix urbains faits. Prior’yvelines, le programme des maires bâtisseurs 24 I YVELINES - PRINTEMPS 2019 Et sur le parc de logements existants ? P.B.  : La rénovation urbaine des Quartiers en Politique de la Ville constitue la priorité de notre Département, avec 700 M € consacrés d’ici à 2025 pour repenser en profondeur leur fonctionnement urbain et social. Après plus de vingt-cinq ans d’intervention publique, il y a en effet urgence à rétablir l’égalité républicaine, l’égalité des chances et la sécurité dans les 30 quartiers prioritaires des Yvelines. Avec la volonté d’y rendre le logement plus attractif… P.B.  : Oui. Avec plus de 1000 démolitions programmées et autant de reconstitutions en dehors des quartiers, le Département participe à la définition des opérations de renouvellement urbain et en constitue même le principal financeur, aux côtés de l’Agence nationale de rénovation urbaine (ANRU). À travers Prior’Yvelines, le Département entend proposer une nouvelle ambition pour le logement dans les Yvelines en mobilisant les collectivités territoriales pour construire des projets urbains de qualité sur les territoires stratégiques, comme les cœurs d’agglomération, les quartiers de gare et les Quartiers en Politique de la Ville… Ce programme a été lancé sous la forme d’un appel à projets entre juin 2015 et juin 2016 auquel 25 communes et 2 intercommunalités (Saint-Quentin-en-Yvelines et Grand Paris Seine & Oise) ont répondu. Doté de 100 M € , il propose un appui opérationnel et financier aux collectivités qui porteront, Pierre Bédier et Daniel Talamoni, Directeur général délégué de CITALLIOS. La moitié des logements yvelinois, environ 300 000, ont été construits avant 1974… P.B.  : Nous sommes face à un parc énergivore et beaucoup de nos concitoyens, parmi les plus modestes, sont aujourd’hui contraints de faire un choix absurde  : s’appauvrir pour se chauffer ou passer l’hiver en frissonnant de froid. Il nous faut combattre la précarité énergétique en résorbant les passoires thermiques. Nous nous y employons, avec l’Agence nationale de l’habitat, grâce au programme « Habiter Mieux ». Entre 2012 et 2017, nos services ont accompagné plus de 3 400 ménages yvelinois dans leurs travaux de rénovation énergétique. Notre objectif d’ici à 2023 est d’en aider 6 000 de plus. C’est à la fois une question de dignité pour nos concitoyens et un devoir pour le Département. Propos recueillis par Cyril Morteveille dans les cinq prochaines années, des projets de développement résidentiel ambitieux tant par le volume de logements que par la diversité des produits développés afin de répondre aux besoins de tous les Yvelinois. Le double objectif du programme est d’assurer la qualité et l’opérationnalité de ces projets par l’instauration d’un travail de co-construction avec les collectivités candidates et les opérateurs, au premier rang desquels l’Établissement Public Foncier d’Île-de-France (EPFIF), l’aménageur Citallios, et le bailleur social Les Résidences Yvelines Essonne (lire infographie ci-contre).
Le cercle vertueux du logement dans les Yvelines Le Département des Yvelines Le Département des Yvelines est un acteur de la solidarité territoriale œuvrant pour le développement équilibré des Yvelines. Conseille dans la programmation. Finance le développement résidentiel (équipement, logement social). Les Résidences Les Résidences est une SAHLM créée en 2017. 16 000 logements en gestion dans les Yvelines. Réalise et gère les logements. LE MAIRE définit, oriente et valide le Projet urbain de la commune DOSSIER L’EPF Île-de-France L’EPF Île-de-France est un établissement public foncier régional créé en 2016. Acquiert les terrains, réalise des études de faisabilité et revend aux opérateurs. Citallios Citallios est une société d’aménagement créée en 2016 avec le Département des Hauts-de-Seine. Pilote les opérations d’aménagement urbain pour la commune. YVELINES - PRINTEMPS 2019 I 25



Autres parutions de ce magazine  voir tous les numéros


Liens vers cette page
Couverture seule :


Couverture avec texte parution au-dessus :


Couverture avec texte parution en dessous :