[78] Yvelines n°25 sep/oct/nov 2018
[78] Yvelines n°25 sep/oct/nov 2018
  • Prix facial : gratuit

  • Parution : n°25 de sep/oct/nov 2018

  • Périodicité : trimestriel

  • Editeur : Conseil Général des Yvelines

  • Format : (200 x 290) mm

  • Nombre de pages : 48

  • Taille du fichier PDF : 19,2 Mo

  • Dans ce numéro : les moteurs de l'innovation.

  • Prix de vente (PDF) : gratuit

Dans ce numéro...
< Pages précédentes
Pages : 22 - 23  |  Aller à la page   OK
Pages suivantes >
22 23
DOSSIER... de poursuivre la dynamique de constitution de ce cluster autour du mobiLAB. Le soutien immobilier à Vedecom est doublé d’un soutien financier du Département autour des programmes de recherche de l’Institut, à hauteur de 20 millions d’euros sur la période 2014-2023 pour ses projets de Recherche & Développement structurants. Cet institut de recherche est exemplaire par le partenariat qu’il constitue entre le public et le privé  : 40 membres dont la quasi-totalité des fleurons de l’industrie française, comme Renault, PSA, Valeo, ou encore Thales et SAFRAN, et des écoles telles que l’ESTACA. Le Département a également largement participé au renouvellement de l’offre foncière à vocation économique, qui est un enjeu fondamental de développement et qui le 22 I YVELINES - AUTOMNE 2018 sera de manière croissante dans le cadre du Grand Paris. Le Département a entrepris une politique volontariste d’aide à la requalification de l’offre foncière. Il a aussi soutenu le développement de pépinières et hôtels d’entreprises sur le territoire. Il dispose d’ailleurs d’un Fonds d’Action Foncière pour un Développement Equilibré des Yvelines et le mobilise à des fins économiques de 220 millions d’euros, par l’acquisition et le portage le cas échéant de foncier ou d’immobilier d’entreprises. Quels sont selon vous les points clés pour un marketing territorial efficient ? Dans un contexte complexe de positionnement entre les territoires, le Département poursuit sa compétitivité et son attractivité par la mise en œuvre d’actions de communication et de promotion à vocation économique  : présence à de nombreux salons professionnels (SIMI, MIPIM..), diffusion de plaquettes et brochures à destination de différents acteurs (promoteurs, aménageurs, investisseurs…), développement d’outils numériques, accueil de délégations internationales… La promotion de la Vallée de Seine, du cluster des mobilités innovantes de Satory, du RER E, des entreprises yvelinoises ou de la ruralité sont autant d’atouts valorisables sur ces différents événements et supports. L’objectif principal de ces actions est d’attirer de nouveaux investisseurs nationaux et internationaux dans les Yvelines et de conforter la présence des entreprises déjà implantées sur le territoire. « Nos territoires sont riches d’atouts en termes d’infrastructures, d’opportunités immobilières et foncières, de qualité de vie et de travail » CD78 En quoi la fusion avec les Hauts-de- Seine boostera-t-elle notre attractivité ? Quel impact pour les Yvelinois et les Altoséquanais ? Développer l’Ouest francilien, c’est favoriser la venue d’entreprises, créatrices d’emplois et de richesses, et le rapprochement de nos deux départements permet de mettre en ligne des moyens incomparables. Nous faisons l’aménagement de n o t r e territoire, la promotion de l’attractivité ensemble, donc avec une force de f r a p p e beaucoup plus importante et une efficacité sur le terrain bien meilleure. Le poids économique que représente l’union de nos deux territoires est rassurant pour ces acteurs, cela d’autant plus que le marché de l’immobilier d’aujourd’hui les incite à réfléchir mûrement à toute nouvelle implantation, dans un contexte budgétaire raisonné. Nos territoires sont riches d’atouts en termes d’infrastructures, d’opportunités immobilières et foncières, de qualité de vie et de travail, qui les incitent à regarder avec bienveillance et intérêt de se fixer sur nos territoires. Le prolongement du RER EOLE à l’ouest, depuis Paris vers la Défense jusqu’au Mantois, est par exemple une opportunité de développement unique pour la Vallée de Seine et l’Ouest francilien.
Source  : Direction du Développement du Département des Yvelines LES MOTEURS DE L’INNOVATION Grandes entreprises et start-up distinguées Le département abrite des fleurons industriels comme ArianeGroup, des clusters de pointe mais également de nombreuses start-up. Quelle que soit la taille des entreprises, le temps joue un rôle capital. Dans la course à l’innovation technologique, le temps reste la question clé. Il faut être sprinteur et marathonien  : trouver le bon équilibre entre aller vite pour créer et déposer des brevets et tenir longtemps, pour qu’un prototype devienne un standard. Pour y parvenir, il faut dynamiser les filières d’excellence et fédérer les énergies. « Nous ne pouvons plus faire de la recherche tout seuls dans notre coin, confirme Tristan, ingénieur en robotique. Les clusters sont des écosystèmes de croissance collaboratifs, qui offrent une concentration de ressources, humaines et techniques dans une proximité géographique précieuse. » Le cluster de Versailles- Satory qui abrite entre autres Vedecom, en est une parfaite illustration. Et le Département des Yvelines peut se targuer d’être à l’origine de cette collaboration inédite entre industriels de la filière automobile, aéronautique, opérateurs d’infrastructures et de services de l’écosystème de la mobilité, établissements de recherche académiques et collectivités locales d’Îlede-France. Aujourd’hui, l’institut a acquis une notoriété qui dépasse largement les frontières françaises et compte plus de 50 membres, 175 chercheurs et ingénieurs. L’institut couvre progressivement l’ensemble de l’écosystème des mobilités. « Nous changeons de paradigme car tout est désormais interconnecté », précise la Direction. Demain, les routes pourraient piloter les voitures, recharger leurs batteries. Optimisation des stations de recharge, propulsion par induction, production de courant par le bitume, des techniques innovantes étudiées en grandeur réelle à Versailles-Satory. Des start-up récompensées à Las Vegas Le « CES » ou Consumer Electronics Show de Las Vegas (Nevada) est la vitrine la plus courue de la high-tech. Il faut y être pour présenter ses créations, y être reconnu et booster ainsi sa start-up. Un tremplin formidable pour lancer sur le marché l’appli qui captivera des millions de gens ou la technologie qui améliorera notre quotidien. En 2018, des pépites yvelinoises ont été distin-... YVELINES - AUTOMNE 2018 I 23



Autres parutions de ce magazine  voir tous les numéros


Liens vers cette page
Couverture seule :


Couverture avec texte parution au-dessus :


Couverture avec texte parution en dessous :