[78] Yvelines n°24 jun/jui/aoû 2018
[78] Yvelines n°24 jun/jui/aoû 2018
  • Prix facial : gratuit

  • Parution : n°24 de jun/jui/aoû 2018

  • Périodicité : trimestriel

  • Editeur : Conseil Général des Yvelines

  • Format : (200 x 290) mm

  • Nombre de pages : 48

  • Taille du fichier PDF : 19,6 Mo

  • Dans ce numéro : terre de vélo.

  • Prix de vente (PDF) : gratuit

Dans ce numéro...
< Pages précédentes
Pages : 24 - 25  |  Aller à la page   OK
Pages suivantes >
24 25
DOSSIER « Quand on partait sur les chemins… » De cités royales en forêts départementales, les Yvelines offrent une palette de circuits pour les fans de « cyclo ». Les mordus de VTT se font les mollets dans les sous-bois, pendant que les familles roulent à la file sur les kyrielles de pistes. Belle odyssée douce au paradis du vélo ! « Quand on partait de bon matin, quand on partait sur les chemins, à bicyclette », chantait Yves Montand pour les beaux yeux de Paulette… Dans les Yvelines, découvrez les beautés de l’Yvette qui irrigue la vallée de Chevreuse. Sillonnez les alentours de Montfort-l’Amaury, festonnés de pimpants villages. Longez la Seine au gré des villes royales ou dévalez les pentes des forêts fraîches. Expérience freeride en forêt Agrippez-vous au guidon, le parcours VTT en forêt départementale de Méridon est plutôt sportif  : 17 km à crapahuter dans ce massif boisé niché au cœur de la Haute Vallée de Chevreuse. Ralentissez un peu pour admirer les trésors du patrimoine qui surgissent ici et là au détour d’un virage. De pistes 24 I YVELINES - ÉTÉ 2018 Plus de 300 circuits de randonnée et de balade sillonnent le département, dont trois vélo-routes nationales. en terre dans le sous-bois, vous débouchez dans le creux d’un vallon. Levez les yeux, la forteresse de la Madeleine vous toise. Vous traversez des villages médiévaux perlés de lavoirs et, grand saut dans le temps, vous voilà au XVII e siècle au château de Breteuil. Partout, sur le parcours, des coins sympas pour souffler. Départ possible  : gare RER B de Saint-Rémy-les- Chevreuse. Toute l’année, les forêts départementales accueillent des manifestations sportives et familiales. Promesses de l’aube dans les Yvelines, dépaysement absolu à 25 km de la capitale. Balade aquatique Cette échappée, des Bréviaires aux étangs de Hollande, est facile avec des enfants. C’est plat ! Villages pittoresques, forêts, prairies et haras ponctuent le décor. Une halte sympa est celle du Haras national des Bréviaires, un lieu accueillant avec des ateliers pédagogiques et même des spectacles équestres. La balade se poursuit dans la majestueuse forêt de Rambouillet. Puis aigrettes, blongios nain, phragmite des joncs ou râle d’eau vous accueillent. Ce sont des oiseaux, bien sûr. Rares mais abondants dans ce superbe sanctuaire pour la faune et la flore. N’oubliez pas vos maillots pour faire trempette depuis sa plage aménagée. Départ  : Les Bréviaires ou gare de Rambouillet (circuit plus long). S.G.
LES YVELINES TERRE DE VÉLO L’assistance électrique relance le marché L’émergence du vélo à assistance électrique a régénéré le marché du cycle en France. Il bouscule aussi les usages en ville, sur les routes et dans les forêts. Visuellement, l’assistance électrique change peu l’aspect d’un vélo. Mais elle permet d’aller aussi vite en montée qu’en descente. En progression constante depuis trois ans, les ventes de vélos en France ont dépassé le milliard d’euros en 2016 et continué de progresser en 2017 (+ 0,2%) grâce à l’essor de l’assistance électrique. 225 000 VAE (vélos à assistance électrique) ont été vendus en 2017, presque deux fois plus qu’en 2016. Boosté par un dispositif d’aide à l’achat (200 € maximum, une aide mise en place par l’État et certaines collectivités locales), les VAE séduisent les urbains qui délaissent les scooters, plus chers et plus encombrants, et refusent d’arriver en sueur le matin au travail. Mais l’émergence du VAE a aussi des conséquences sur le secteur loisir et sportif. En 2017, 14% des VAE vendus étaient des VTT. Cette révolution électrique bouscule profondément le marché du cycle, à commencer par le prix moyen d’un vélo (339 € pour un vélo de ville, 1 564 € pour un VAE selon l’Union Sport et Cycle). Mais aussi les usages. Sur les événements « vélo » où les fabricants proposent de tester leurs produits, le VAE est le plus demandé. « Nous avons énormément de demandes pour découvrir les VAE. J’ai des clients qui ont pu retrouver une activité sportive, après un accident cardiaque par exemple, grâce à l’assistance électrique, explique Fabien Mersiris, commercial de la marque BMC. D’autres font une sortie classique le dimanche matin et s’équipent d’un VTT-VAE pour se procurer des sensations fortes l’après-midi. » Cette tendance lourde est appelée à se confirmer, car les VAE ne représentent encore que 5% des ventes en France, contre 15% en Allemagne et 45% en Belgique.L.V. CYCLO, VÉLO ET VTT, LA PETITE REINE SOUS TOUTES SES FORMES De la draisienne du bambin au VAE du papy en passant par le BMX de l’adolescent, le vélo de route de maman et le VTT de papa, le vélo prend autant de formes que l’on retrouve sur les routes et chemins des Yvelines. Pour combien de pratiquants ? Difficile à dire tant la pratique est par essence autonome. « On estime que 80% des Vététistes ne sont pas licenciés dans un club, à l’inverse des pratiquants sur route », estime Alain Délicato, du Comité départemental de cyclotourisme des Yvelines (3 550 licenciés dans 65 clubs). Tourné vers la compétition, le comité départemental de cyclisme compte pour sa part 1 900 licenciés (et 26 clubs) avec un fort engouement des jeunes pour le BMX (80% des pratiquants ont moins de 18 ans). YVELINES - ÉTÉ 2018 I 25



Autres parutions de ce magazine  voir tous les numéros


Liens vers cette page
Couverture seule :


Couverture avec texte parution au-dessus :


Couverture avec texte parution en dessous :