[78] Yvelines n°24 jun/jui/aoû 2018
[78] Yvelines n°24 jun/jui/aoû 2018
  • Prix facial : gratuit

  • Parution : n°24 de jun/jui/aoû 2018

  • Périodicité : trimestriel

  • Editeur : Conseil Général des Yvelines

  • Format : (200 x 290) mm

  • Nombre de pages : 48

  • Taille du fichier PDF : 19,6 Mo

  • Dans ce numéro : terre de vélo.

  • Prix de vente (PDF) : gratuit

Dans ce numéro...
< Pages précédentes
Pages : 22 - 23  |  Aller à la page   OK
Pages suivantes >
22 23
DOSSIER Yvelines le 29 juillet avec le départ de la dernière étape de Houilles vers Paris, avec Paris-Nice que nous accueillons depuis 2010 (et au moins jusqu’en 2021), sans oublier les Jeux Olympiques en 2024, le cyclisme a trouvé son terrain de jeu en Île-de-France. Le vélo, ce sport de plein air praticable partout et par tous, est un vecteur d’image qui correspond bien à ce que sont les Yvelines  : un département tourné vers la qualité de vie, le prestige de ses grandes villes, le bonheur de ses villages et la beauté des paysages. » « Une course très ouverte mais piégeuse » « Pour une fois, les Franciliens vont jouer dans leur jardin. Pour la motivation, ça change tout. 22 I YVELINES - ÉTÉ 2018 Le parcours de la course en ligne des hommes – ici lors de la reconnaissance du mois d’avril – traverse les villages de Fontenay-Saint-Père et Follainville-Dennemont. « Traversé par les itinéraires de la Véloscénie (Paris - Le Mont-Saint-Michel) et de l’Avenue verte (Paris - Londres), le Département compte 860 km de voies cyclables. L’image des Yvelines s’associe naturellement au cyclisme, ce sport populaire et exigeant. » Alexandre Joly, Vice-président délégué aux sports Il n’y a qu’à voir celle des coureurs belges ou hollandais quand on dispute leurs « classiques « », s’est réjoui YoannOffredo, le coureur de l’équipe Wanty-Groupe Gobert originaire de Savigny-sur-Orge, (Essonne) lors de la présentation des circuits à la presse, en avril. Son collègue Kevin Reza (Vital Concept), né à Versailles il y a trente ans, s’attendait à un circuit tracé en vallée de Chevreuse, sur les routes les plus connues des cyclistes du dimanche, mais il reconnaît être « agréablement surpris par le parcours. Il y a beaucoup de relances, des carrefours, quelques bosses… Il faudra être très attentif ». Cyrille Guimard, le sélectionneur national, prédit d’ailleurs « une course très ouverte, sans difficulté majeure mais piégeuse, que 70 à 80% des coureurs engagés peuvent gagner ». Et ainsi succéder à Arnaud Démare (Groupama-FDJ), le tenant du titre. Près de 50 000 spectateurs sont attendus sur les 21,3 km du circuit de l’épreuve en ligne des hommes qui passe par les rues étroites de Fontenay-Saint-Père et Follainville-Dennemont. Parmi eux, Laurent, habitant de Cernay-la-Ville, « au cœur des meilleurs parcours d’Île-de-France ». Ce jourlà, il assiste à la « Jean Racine », cette grande fête du vélo organisée à Saint- Rémy-les-Chevreuse miavril, l’un des nombreux événements dédiés à la petite reine dans les Yvelines. « Chaque année, on va au départ de Paris-Nice. Je ne suis pas supporteur d’un coureur en particulier mais j’aime regarder passer les vélos. C’est un sport magnifique », explique ce pratiquant de vélo sur route et de VTT, accompagné de ses fils de 10 et 12 ans mais « non licencié » dans un club, qu’il soit affilié au comité départemental de cyclisme (1 900 licenciés) ou de cyclotourisme (3 500 licenciés). Un sport-santé qui intéresse les acteurs locaux TOUT LE PROGRAMME DANS LE CAHIER CENTRAL Ils sont nombreux comme lui à pratiquer en toute liberté ce sport-santé qui intéresse tant les acteurs locaux. Le Parc Naturel Régional du Vexin français lance par exemple, en septembre prochain, un dispositif pour prêter des vélos électriques à ses habitants qui effectuent des trajets domicile-travail de moins de 5 km en voiture (et délester ainsi les parkings des gares). Et début juin, des centaines d’Yvelinois ont participé à « la Convergence francilienne », une manifestation pour promouvoir le cyclisme urbain et son utilisation au quotidien. Avec moins de 4% de la part modale des déplacements, le vélo en Île-de-France est encore loin de la ville championne en France (Strasbourg, 16%) mais il est dans la course. Et les Yvelines mènent le peloton.L.V. Retrouvez tout le programme des courses et des animations des Championnats de France de cyclisme sur route, du 28 juin au 1er juillet à Mantes-la-Jolie, dans le supplément du magazine Yvelines ou sur le site dédié de l’événement  : www.championnatsdefrancecyclismeroute.fr Et pour découvrir les images du parcours en vidéo, rendez-vous sur la chaine YouTube du Conseil départemental. youtube.com/yvelinesCG78
À Conflans-Sainte-Honorine, une passerelle pour les cyclistes et les piétons a été accolée au pont de l’Oise. Depuis début 2017, elle permet aux habitants d’Andrésy et de Maurecourt de rejoindre la gare RER Conflans-Fin-d’Oise en toute sécurité. Entre Mantes-la-Jolie et Limay, les travaux ont commencé pour un projet du même type  : connecter deux gares aux itinéraires cyclables des environs. Il reliera le centre-ville de Mantes-la-Jolie, le quartier de la collégiale, au centreville de Limay en restaurant la continuité de l’ancien pont de Mantes. Demain, ce sera au tour Un moyen de déplacement qui ne se démode pas Des places de parking dans les gares, des pistes sécurisées ou même des passerelles dédiées pour franchir la Seine… Le vélo est l’un des plus vieux et des plus pratiques modes de déplacement. Et il a de l’avenir ! de Poissy et Carrièressous-Poissy de disposer d’un franchissement de Seine dédié aux vélos qui restaurera, lui aussi, l’ancien pont de Poissy. La sécurité, le premier critère attendu des usagers À chaque fois qu’un projet de route départementale est lancé, il comprend des aménagements cyclables. On compte ainsi 370 km de pistes cyclables le long des 1 500 km de routes départementales des Yvelines. Et plus de 900 km d’aménagements cyclables en tout sur le territoire, dont 133 km réalisés par des collectivités avec l’aide du Conseil départemental. Si le Département s’efforce de développer et de baliser des itinéraires cyclables pour encourager la pratique « loisir » du vélo dans les espaces naturels, à l’image des aménagements le long de la Seine, il intègre aussi la petite reine comme un élément de mobilité à part entière dans les agglomérations. Les zones 30 km/h ou les double-sens cyclables participent ainsi à la sécurisation des cycles, le premier critère attendu par les usagers. En un peu plus de dix ans, le Département a subventionné la création de près de 3 500 places de LES YVELINES TERRE DE VÉLO stationnement pour les vélos dans les gares. Le plus grand parking à vélos gratuit d’Île-de-France – 300 places à la gare RER de Saint-Germain-en-Laye – en fait partie. Pour développer la pratique du vélo, il est indispensable de permettre aux usagers de combiner vélo et transports collectifs. Améliorer cette complémentarité est nécessaire, même dans une ville comme Versailles, classée au premier rang du baromètre des villes cyclables par la Fédération des usagers de la bicyclette. S’il est agréable de circuler à deux-roues sans moteur sur les pistes des grandes avenues versaillaises, la cité royale n’échappe pas au problème du stationnement et du vol des vélos.L.V. En aménageant des voies cyclables et en finançant des parcs vélos, le Département intègre les bicyclettes comme un élément de mobilité à part entière. YVELINES - ÉTÉ 2018 I 23



Autres parutions de ce magazine  voir tous les numéros


Liens vers cette page
Couverture seule :


Couverture avec texte parution au-dessus :


Couverture avec texte parution en dessous :