[78] Yvelines n°22 déc 17/jan-fév 2018
[78] Yvelines n°22 déc 17/jan-fév 2018
  • Prix facial : gratuit

  • Parution : n°22 de déc 17/jan-fév 2018

  • Périodicité : trimestriel

  • Editeur : Conseil Général des Yvelines

  • Format : (200 x 290) mm

  • Nombre de pages : 48

  • Taille du fichier PDF : 18,5 Mo

  • Dans ce numéro : quels contours pour la métropole.

  • Prix de vente (PDF) : gratuit

Dans ce numéro...
< Pages précédentes
Pages : 28 - 29  |  Aller à la page   OK
Pages suivantes >
28 29
DOSSIER Tous les maires dans les Yvelines observent avec inquiétude une baisse de l’offre de soins de premier recours. Pour lutter contre cette raréfaction médicale, les élus ont pour priorité de mettre à disposition des locaux. Or si l’agence régionale de santé des Yvelines entend aider nos communes, elle insiste bien sur un point  : « Il n’y aura pas de maison de santé au pied de chaque clocher ». La cartographie des implantations doit tenir compte des réseaux de mobilité, des distances avec les hôpitaux… La priorité doit aussi être donnée aux bassins déficitaires. Les maires yvelinois ont bien conscience de tout cela, mais ne peuvent se résoudre à voir leurs médecins partir. Question  : que peuvent-ils faire ? Créer du relationnel Le coup de silex doit être donné par les élus pour attirer les professionnels de santé. « Ils sont les mieux placés pour créer le relationnel, créer un réseau de confiance avec les professionnels de santé », estime Catherine Arenou, médecin et conseiller départemental. À Conf lans-Sainte-Honorine une association 28 I YVELINES - HIVER 2018 Déserts médicaux, les mairies s’organisent Mise à disposition de logements, financements de maisons de santé, aides de gardes d’enfants… les mairies yvelinoises se mettent en quatre pour chouchouter les professionnels de santé. de médecins se crée réunissant les professionnels de santé de Maurecourt et d’Andrésy. Son but ? « Rompre avec l’isolement du médecin et favoriser l’installation de nouveaux docteurs ». Ph armacien s et divers professionnels du domaine médical sont invités à rejoindre cette amicale. « Nous devons penser la santé entre nous, entre communes », explique un élu. Mais parfois, le relationnel enclenche un effet contraire. « À trop vouloir attirer les jeunes médecins, ils font monter les enchères. Il faut accepter, même si on le regrette, qu’ils vont au plus offrant », explique le maire d’un village de la plaine de Versailles. Aménager des cabinets médicaux À Orgerus, décision fut prise par les élus de transformer d’anciens logements de fonction réservés aux enseignants, en cabinet médical. Aujourd’hui, deux professionnels y exercent, un soulagement pour cette commune de 2 400 habitants. Après le départ de ses généralistes, le désert médical menaçait. Une autre commune yvelinoise expérimente CONDÉ-SUR-VESGRE CHERCHE MÉDECIN Josette Jean, Maire de Condé-sur-Vesgre, est même allée plus loin pour attirer des médecins. Elle a aidé au financement d’une superbe maison médicale pluridisciplinaire. Hélas, un des deux généralistes est parti alors que le généraliste actuel est débordé. Et voilà l’énergique maire partir en quête d’un nouveau médecin. « J’ai rencontré des jeunes internes, contacté l’Ordre, rien ». Madame Jean a même acheté un logement pour le mettre à la disposition du futur médecin, le temps qu’il s’installe et prenne ses marques. L’actuelle maison de santé de ce ravissant village réunit podologue, sagefemme, psychologue, infirmières, osthéos et un seul généraliste sur les deux prévus à l’origine de sa création. « Non seulement notre médecin doit suivre sa patientèle plus celle du docteur parti, mais en plus, il ne peut pas bénéficier de subventions pour avoir son secrétariat médical ». En effet, selon le cahier des charges de l’Agence régionale de santé, il doit y avoir au moins deux généralistes pour cela. l’accueil de spécialistes, certains jours de la semaine. Le petit cabinet médical dispose d’une salle équipée pour recevoir en alternance, cardiologue, rhumatologue… « On assiste également à la création de structures qui ouvrent sans médecins, c’est quand même gênant », regrette un observateur qui veut garder l’anonymat. Ce qu’il pointe ? Ces maisons de santé occupées essentiellement par des activités paramédicales ou satellites (diététique, sophro, allergologie…) et qui « n’apportent aucune réponse à la désertification médicale et aux besoins de soins de premier recours ».
Imposer les lieux d’installation des jeunes médecins, contrôler leur rémunération, allonger leurs horaires de travail… La Cour des comptes n’y va pas avec le dos de la cuillère pour remettre d’équerre la médecine libérale et Le rapport explosif de la Cour des comptes Fin novembre, la Cour des comptes a remis au gouvernement un rapport sur la situation de santé dans le pays. Il préconise des mesures contraignantes - et contestées - pour « réguler » la médecine libérale. partant, lutter contre les fractures sanitaires dont souffrent de nombreuses communes. Fin de la liberté d’installation Pour mettre fin aux déserts médicaux, la Cour des comptes juge « indispensable » de mieux réguler l’installation des médecins. Elle souhaite instaurer un « conventionnement sélectif ». Objectif ? Qu’un médecin qui s’installerait dans une zone déjà bien pourvue Le nouveau plan santé se dessine Le nouveau plan santé du gouvernement dévoilé à l’automne propose une palette de mesures qui, pour bon nombre d’entre elles, sont déjà mises en œuvre ou à venir dans les Yvelines. OUVRIR DES MAISONS DE SANTÉ Le Conseil départemental des Yvelines n’a pas attendu le plan national de santé pour se lancer dans le financement de nouvelles maisons de santé pluridisciplinaires. Et dans notre territoire, de nombreuses communes en facilitent la création. ACCÉLÉRER LE RECOURS À LA TÉLÉMÉDECINE Lors des Assisses de la ruralité, le Département avait également évoqué cette piste de développement pour pallier les déserts médicaux. Mais avant de pouvoir offrir une véritable réponse, le Département met actuellement tout en œuvre pour que nos communes reçoivent le haut débit. Une fois toutes les zones raccordées, la télémédecine pourra vraiment décoller. Ici et là des expérimentations sont menées. FAVORISER LES STAGES CHEZ LES MÉDECINS LIBÉRAUX Là encore, c’est une des propositions phares du Département qui fait écho à une revendication des syndicats de médecins. « Les étudiants en médecine connaissent mieux l’hôpital car ils y effectuent quasiment toute leur formation et connaissent peu ou pas du tout la médecine en cabinet. Pour leur faire découvrir cet aspect du métier, et les encourager à s’installer en ville, les stages sont une bonne réponse », indique Philippe, médecin généraliste, membre de l’URPS des Yvelines, le syndicat des médecins libéraux. Pour favoriser ces stages, le Département propose une aide financière (voir article au début de ce dossier). PERMETTRE DES EXERCICES PARTAGÉS Afin qu’un jeune médecin puisse exercer plus facilement à l’hôpital et dans un cabinet médical implanté dans un « désert médical », le gouvernement propose la création de postes d’assistants partagés. On dirait aussi de médecins détachés, entre l’hôpital et une commune en manque de docteur. SANTÉ en professionnels de santé, ne pourrait pas être conventionné par l’assurance maladie et donc ses patients ne seraient pas remboursés ! Rémunération à la performance Les médecins pourraient être payés au forfait pour certains patients, notamment ceux atteints de maladies chroniques. Ou être rémunérés selon « l’épisode de soins », c’està-dire quand le patient est traité en ville et à l’hôpital avec une enveloppe unique à se partager entre professionnels. Cabinets ouverts le soir et le weekend Pour désengorger les urgences hospitalières, la Cour des comptes veut contraindre les médecins libéraux à étendre leurs horaires d’ouverture pour assurer une permanence le soir et le week-end et prendre en charge les urgences. Les Sages qui ont rédigé ce rapport souhaitent ainsi qu’une partie de la rémunération des libéraux soit conditionnée au « développement de la permanence de soins ». YVELINES - HIVER 2018 I 29



Autres parutions de ce magazine  voir tous les numéros


Liens vers cette page
Couverture seule :


Couverture avec texte parution au-dessus :


Couverture avec texte parution en dessous :