[78] Yvelines n°18 déc 16/jan-fév 2017
[78] Yvelines n°18 déc 16/jan-fév 2017
  • Prix facial : gratuit

  • Parution : n°18 de déc 16/jan-fév 2017

  • Périodicité : trimestriel

  • Editeur : Conseil Général des Yvelines

  • Format : (200 x 290) mm

  • Nombre de pages : 48

  • Taille du fichier PDF : 21,7 Mo

  • Dans ce numéro : ils vont faire 2017 !

  • Prix de vente (PDF) : gratuit

Dans ce numéro...
< Pages précédentes
Pages : 22 - 23  |  Aller à la page   OK
Pages suivantes >
22 23
22 I YVELINES - HIVER 2017 ÊTRE À L'OUEST  : Expr  : Se dit d'une personne toujours dans les nuages. Voir aussi  : ÊTRE À L'OUEST (YVELINES)  : Territoire situé à l'Ouest de Paris caractérisé par sa richesse culturelle, sa diversité environnementale et son dynamisme économique. Nous sommes les Yvelines On peut être à l'ouest et avoir beaucoup à offrir
BARRY ET LA CHOCOLATERIE… QUI GRANDIT Le groupe suisse Barry Callebaut, leader mondial de la fabrication de chocolat et cacao, agrandit son siège français, à Hardricourt, où la marque Cacao Barry est née. Depuis 1842, sur les bords de Seine de la commune d’Hardricourt, il flotte un parfum de chocolat. La légende raconte que Charles Barry, négociant en thé et café, sélectionnait en Afrique les meilleures fèves de cacao pour créer, dans les Yvelines, un chocolat destiné aux plus fins connaisseurs. Derrière cette marque, Cacao Barry, se cache aussi une invention plus célèbre, le « bâton boulanger », qui a permis la création du pain au chocolat, en 1963. Devenue suisse après la fusion, en 1996, de Cacao Barry et de la société BARRY CALLEBAUT VEUT UN CHOCOLAT 100% DURABLE Callebaut, la chocolaterie a marqué de son empreinte le patrimoine yvelinois. 275 salariés à Hardricourt Et l’histoire est loin d’être finie puisque le leader du chocolat agrandit son siège français pour, entre autres, améliorer l’accessibilité des camions de livraison. 275 personnes travaillent à Hardricourt pour Barry Callebaut, soit environ la moitié des salariés français. Le site héberge également la Chocolate Academy, le pôle d’innovation de la marque Cacao Barry. Les chiffres deviennent vertigineux lorsqu’il s’agit du n°1 mondial de la fabrication de cacao et chocolat. Le groupe Barry Callebaut représente plus de 9 000 salariés, 53 usines (17 en 1996), 1,8 million de tonnes de chocolat vendues dans 131 pays et un chiffre d’affaires de 6,2 Mds de francs suisses (environ 5,9 Mds € ) en 2016, soit environ 3,5 fois celui de 1996. Le leader du marché veut produire un chocolat 100% durable d’ici à 2025. « Malgré tous nos efforts, seulement 23% des fèves de cacao que nous utilisons proviennent de programmes durables », a regretté Antoine de Saint-Affrique, le PDG du groupe. « L’enjeu, c’est d’éviter de voir le chocolat disparaître dans vingt ans. » ÉCONOMIE - EMPLOI Philippe Bertrand, l’un des premiers chocolatiers Meilleur Ouvrier de France, dirige la Chocolate Academy, qui s’adresse aux professionnels. Entre 2 500 et 3 000 personnes y sont accueillies chaque année. Philippe Bertrand, l’un des premiers chocolatiers Meilleur Ouvrier de France (1996), dirige l’académie  : « Ici, nous transmettons le savoir-faire de la marque Cacao Barry à des professionnels du monde entier. Avec Or noir, notre laboratoire lancé en 2007, nous proposons d’accompagner les artisans dans l’élaboration de leurs propres recettes, à partir de dégustations de plus de 20 chocolats d’origines différentes et de pures pâtes de cacao. » La première « Chocolate Academy » en 1974 Créée en 1974, l’académie yvelinoise a désormais 18 petites sœurs sur la planète chocolat. Le groupe Barry Callebaut y envoie ses meilleures fèves de cacao pour permettre aux amateurs et aux professionnels de créer un produit d’exception. Dans la lignée de la légende de Charles Barry… et de sa chocolaterie. YVELINES - HIVER 2017 I 23 Barry-Callebaut



Autres parutions de ce magazine  voir tous les numéros


Liens vers cette page
Couverture seule :


Couverture avec texte parution au-dessus :


Couverture avec texte parution en dessous :