[74] Haute-Savoie Mag n°157 nov/déc 2015
[74] Haute-Savoie Mag n°157 nov/déc 2015
  • Prix facial : gratuit

  • Parution : n°157 de nov/déc 2015

  • Périodicité : bimestriel

  • Editeur : Conseil Général de la Haute-Savoie

  • Format : (210 x 270) mm

  • Nombre de pages : 36

  • Taille du fichier PDF : 8,1 Mo

  • Dans ce numéro : agir sur le long terme pour faire plus et plus durablement.

  • Prix de vente (PDF) : gratuit

Dans ce numéro...
< Pages précédentes
Pages : 32 - 33  |  Aller à la page   OK
Pages suivantes >
32 33
La vie des territoires Plus de 6 000 visiteurs dans les domaines départementaux Les Journées européennes du patrimoine ont une nouvelle fois connu un beau succès cette année dans les domaines départementaux, qui ont connu une hausse de 20% de leur fréquentation. Dans le Chablais, deux sites étaient au programme  : l’abbaye d’Aulps et le domaine de La Châtaignière - Rovorée. a 32 Haute-Savoie mag I N°157 I L ai JOURNÉES DU PATRIMOINE Les Journées européennes du patrimoine sont chaque année un moment privilégié pour s’immerger dans le patrimoine haut-savoyard. La dernière édition a attiré quelque 6 000 visiteurs les 19 et 20 septembre dans les domaines départementaux d’art et de culture. Pour l’occasion, le Département avait ouvert les portes de ses sites patrimoniaux et proposait tout un programme de visites et d’animations ludiques autour du thème national « Le patrimoine du XXI e siècle, une histoire d’avenir ». Visites classiques ou insolites, découvertes historiques, ateliers enfants, expositions, concerts, projections de films d’animation, etc, ont permis à un large public de découvrir le Conservatoire d’art et d’histoire (Annecy), le Château de Clermont, le Domaine de la Châtaignière-Rovorée (Yvoire), les sites historiques du Plateau des Glières et de Morette, la Chartreuse de Mélan (Taninges) ou encore les abbayes de Sixt (Sixt Fer-à- Cheval) et d’Aulps (Saint-Jean d’Aulps) et les Archives départementales (Annecy). L’abbaye d’Aulps. Deux sites à découvrir dans le Chablais L’abbaye d’Aulps Située à 800 mètres d’altitude, l’abbaye d’Aulps est fondée à la fin du XI e siècle et devient l’un des plus importants monastères de la Savoie médiévale. Classée Monument historique en 1902, elle est considérée comme un joyau de l’architecture cistercienne. Le domaine de découverte de la Vallée d’Aulps abrite les vestiges de l’abbatiale, les celliers, un jardin botanique, un rucher, la porterie et l’ancienne ferme monastique. Au sein de cette dernière, un centre d’interprétation a été aménagé ; le seul en France, consacré à la vie quotidienne des moines d’une abbaye de montagne au Moyen Age. En complément du jardin botanique, un espace évoque l’héritage monastique lié aux plantes médicinales et présente des espèces encore en usage de nos jours. La nouvelle exposition temporaire, à voir à partir de mi-décembre, s’intéressera aux insultes et jurons du Moyen-Âge ! L’abbaye est ouverte à partir du 15 décembre, tous les jours de 14h à 18h30 sauf le samedi ; fermée les 25 décembre et 1er janvier. abbayedaulps.fr Dep74 – D. Louis
Plateau des Glières. La Châtaignière. Conte musical « Les dits de la Tour » par Pascale Porcherot. Le Domaine la Châtaignière Rovorée Ce vaste domaine de 24 hectares classé Espace Naturel Sensible est ouvert toute l’année et offre une jolie occasion pour une promenade agrémentée de splendides points de vue sur le Léman. Il abrite une forêt ancienne avec des châtaigniers séculaires, des rives lacustres avec des grottes à tuf et des vestiges médiévaux. On y compte pas moins de 350 espèces floristiques, 89 espèces d’oiseaux, 29 espèces de papillons et 13 espèces de chauves-souris ! Des panneaux d’interprétation jalonnent les sentiers et le site est accessible aux personnes à mobilité réduite. Au cœur du parc, La Châtaignière, maison de maître construite en 1926 par l’architecte genevois Maurice Turrettini pour une famille de soyeux lyonnais, a été aménagée par le Département et accueille chaque été, une exposition artistique ou patrimoniale. La demeure est propriété du Conservatoire de l’Espace Littoral et des Rivages Lacustres depuis 1997, sa gestion et sa valorisation sont assurées par le Département. n Dep74 – V. Foray Dep74 - O. Epardeau Nouvelle étape pour le désenclavement du Chablais C’est au premier trimestre 2016 que devrait être organisée la concertation publique préalable à la déclaration d’utilité publique de la future liaison Machilly/Thonon-les-Bains. Après la section Chasseurs/Machilly mise en service le 24 novembre 2014, ce barreau constitue un autre maillon essentiel du projet de désenclavement du Chablais, qui contribuera à améliorer la desserte de ce territoire, de même que la qualité de vie des usagers et des riverains des principaux axes de circulation actuels. Les premiers travaux devraient intervenir en 2021 pour une mise en service à l’horizon 2023. Il s’agira d’une section à péage à 2x2 voies, d’une longueur de 16,5 km, entre la RD 1206 à Machilly et le diffuseur d’Anthy-sur-Léman situé sur le contournement de Thonon-les-Bains. La nouvelle infrastructure sera financée, réalisée et exploitée par un concessionnaire privé. Le Département, qui prend en charge l’intégralité des études, s’est également engagé à apporter une subvention d’équilibre si les recettes issues du péage s’avéraient insuffisantes pour couvrir les coûts de construction. La phase de concertation permettra au public de prendre connaissance du projet et de ses caractéristiques, puis de consigner ses observations et propositions. Elle se déroulera sous la houlette d’un garant, personne indépendante nommée par la Commission Nationale du Débat Public (CNDP)*, chargée d’une part de veiller à ce que les recommandations de la CNDP sur les modalités de la concertation soient suivies d’effets et d’autre part de lui en rendre compte. Le garant est un observateur mais aussi un témoin actif qui doit faciliter et éventuellement provoquer les échanges entre les différentes parties prenantes et le maître d’ouvrage (l’État). *La CNDP est une autorité administrative indépendante dont la mission est d’informer les citoyens et de leur donner la parole sur des projets d’aménagement ou d’équipement d’intérêt national, qui présentent des impacts significatifs sur l’environnement et dont les enjeux socioéconomiques sont importants. Qui fait quoi ? L’État, représenté par la Direction Régionale de l’Environnement, de l’Aménagement et du Logement (DREAL) Rhône-Alpes, assure la maîtrise d’ouvrage du projet, pilote les études et procédures jusqu’à la mise en concession, organise la concertation, via la DREAL, sous l’autorité du préfet de Haute-Savoie. Le concessionnaire, désigné par les pouvoirs publics après mise en concurrence, finance, construit, exploite, entretient l’infrastructure. Le Département, finance les études, apporte si besoin une subvention pour assurer l’équilibre financier de la future concession d’autoroute. 33CHABLAIS Haute-Savoie mag I N°157 I La vie des territoires a



Autres parutions de ce magazine  voir tous les numéros


Liens vers cette page
Couverture seule :


Couverture avec texte parution au-dessus :


Couverture avec texte parution en dessous :