[72] La Sarthe n°133 jan/fév/mar 2014
[72] La Sarthe n°133 jan/fév/mar 2014
  • Prix facial : gratuit

  • Parution : n°133 de jan/fév/mar 2014

  • Périodicité : bimestriel

  • Editeur : Conseil Général de la Sarthe

  • Format : (225 x 295) mm

  • Nombre de pages : 32

  • Taille du fichier PDF : 5,4 Mo

  • Dans ce numéro : non au découpage arbitraire et ruralicide de la réforme cantonale !

  • Prix de vente (PDF) : gratuit

Dans ce numéro...
< Pages précédentes
Pages : 28 - 29  |  Aller à la page   OK
Pages suivantes >
28 29
À votre écoute Cette page est pour vous. Vous pouvez l’utiliser pour écrire à Jean- Marie Geveaux, Président du Conseil général. Votre courrier recevra une réponse dans les meilleurs délais.. À adresser à : Écrivez aussi à. M. le Président du Conseil général - Hôtel du Département - Place Aristide Briand 72072 Le Mans Cedex 9 M. le Président du Conseil général - par e-mail : president@cg72.fr JEU Connaissez vous... la Sarthe Question En quelle année le sarthois, Louis Rossi, a-t-il remporté le Grand Prix de France ? 2010 2011 2012 À gagner : 8 places pour assister au Grand Prix de France moto les 16, 17 et 18 mai prochain Nom... Prénom Adresse... Si vous voulez recevoir la lettre d’information du Conseil général, merci de renseigner votre adresse mèl :... Retournez-nous vos réponses avant le 21 mars 2014, le cachet de la Poste faisant foi, à l’adresse suivante : Concours La Sarthe magazine N°133, Direction de la Communication - Hôtel du Département - 72072 Le Mans cedex 9. 28
SARTHE DÉCOUVERTEs La Sarthe, terre d’inventions Notre département a largement contribué à cette magnifique aventure qui a toujours poussé l’homme vers de nouvelles découvertes. Les énumérer toutes serait mission impossible mais attardons-nous sur celles qui furent les plus marquantes sur le territoire national. C’est le 25 décembre 1763 qui voit naître à Brûlon un visionnaire, Claude Chappe. Concepteur d’un système rapide d’informations par signaux optiques, il modernisa efficacement les transmissions avec le télégraphe à une période troublée de l’histoire de France. Pierre Belon et Marin Mersenne naquirent à 500 m l’un de l’autre sur la commune de Oizé. Le premier, naturaliste, grand explorateur et érudit consacra sa vie, à rédiger des ouvrages pour mieux faire connaître le monde du XVI e siècle. Il est considéré comme le père de l’anatomie comparée. Le second, ami de Descartes qu’il connut chez les jésuites de La Flèche, consacra sa vie à éclairer la sienne et celle des autres. La pensée et les sciences le fascinaient au point que l’on peut dire de lui qu’il est l’un des pères spirituels de l’Académie des sciences. René Dagron (né en 1819 à Aillières-Beauvoir) inventa le microfilm. Grâce à l’invention de notre Sarthois, des pigeons voyageurs acheminèrent des millions d’informations à partir de Tours, alors siège du gouvernement provisoire durant la guerre de 1870. Un seul d’entre eux pouvait transporter jusqu’à 50 000 dépêches pesant ensemble moins d’un demi-gramme ! Natif de Conflans-sur-Anille, Alphonse Poitevin fut déterminant dans les progrès de la photographie. Il n’est pas un procédé d’impression photomécanique moderne qui ne doive quelque chose aux recherches et aux études de celui-ci. L’automobile sur les rails de l’Histoire Le Mans fut le berceau de l’automobile. En effet, la famille Bollée offrit à la France de multiples innovations dans différents domaines. Tout d’abord, Amédée Bollée (père), mis au point une machine révolutionnaire, « l’Obéissante », mue par une force nouvelle, la vapeur. Ce grand véhicule permettait de transporter, en1875, 12 personnes. Celuici consommait 600 l d’eau et 50 kg de charbon à l’heure pour une vitesse de 30 km/h ! Amédée Bollée (fils), tout en continuant l’œuvre de son père, chercha et trouva d’autres sources d’énergie plus pratiques que la vapeur. Le 28 décembre 1894, il déposa le brevet d’un nouveau moteur « à gaz tonnant », procédé qui lui permit d’utiliser l’énergie produite par le gaz d’essence de pétrole. L’année d’après, il mit au point un autre moteur utilisant un ventilateur, ancêtre du turbocompresseur, toujours en usage dans nos voitures. « 450 députés sur un cliché d’un millimètre de côté ! » Léon Bollée, frère du précédent, le plus connu de cette prolifique famille, sera lui aussi un inventeur de première importance. Il créa la première usine fabriquant des voitures « à la chaîne ». Il est l’inventeur du fameux tricycle, le « Tuebelle-mère », élégamment appelé ainsi en référence à la place avant laissée à la passagère. Son nom est également indissociable de celui du célèbre Américain, Wilbur Wright, qu’il aida à effectuer ses premiers essais de vol sur le vieux continent, au Mans. Enfin ne pas mentionner Georges Durand serait une offense à la mémoire de la course automobile la plus célèbre du monde. En effet, cet homme à l’esprit curieux, né le 30 avril 1864 à Fresnay-sur-Sarthe, sentit très vite l’importance que prendra l’automobile. Il est à l’origine du premier Grand prix de l’Automobile club de France en juin 1906, ancêtre de la première édition des Vingt-Quatre Heures du Mans, disputée pour la première fois les 26 et 27 mai 1923. Texte et photographies de Gilles Kervella, Editions de la Reinette Pour en savoir plus : www.editionsreinette.com 29



Autres parutions de ce magazine  voir tous les numéros


Liens vers cette page
Couverture seule :


Couverture avec texte parution au-dessus :


Couverture avec texte parution en dessous :