[72] La Sarthe n°133 jan/fév/mar 2014
[72] La Sarthe n°133 jan/fév/mar 2014
  • Prix facial : gratuit

  • Parution : n°133 de jan/fév/mar 2014

  • Périodicité : bimestriel

  • Editeur : Conseil Général de la Sarthe

  • Format : (225 x 295) mm

  • Nombre de pages : 32

  • Taille du fichier PDF : 5,4 Mo

  • Dans ce numéro : non au découpage arbitraire et ruralicide de la réforme cantonale !

  • Prix de vente (PDF) : gratuit

Dans ce numéro...
< Pages précédentes
Pages : 16 - 17  |  Aller à la page   OK
Pages suivantes >
16 17
UNE JOURNÉE AVEC... SERVICES Jean-Charles Gesland > > Agent du Conseil général > > Technicien plantations 9 600 arbres sont inventoriés sur les routes départementales sarthoises. 50 km de haies sont subventionnés par an par le Conseil général. 10 000 plants seront mis en terre sur le département en 2014 (arbustes, arbres, plants à massif, etc.). 16 Agent du Conseil général depuis 14 ans, Jean-Charles Gesland travaille au sein du bureau de l’aménagement foncier et des plantations. Sa mission principale : gérer le patrimoine arboré du département. « Cela concerne les arbres d’alignement le long des routes départementales, les arbres dans les collèges et ceux situés dans les propriétés départementales. Je vérifie s’ils sont en bon état sanitaire et sans danger pour les usagers ». Une mission de veille et de surveillance donc, qui peut dans certains cas donner lieu à des travaux d’élagage ou d’abattage en lien avec deux entreprises privées. Le technicien passe en moyenne 50% de son temps de travail au bureau et 50% sur le terrain, à sillonner les routes départementales. « Avec les agents des routes du secteur concerné, nous effectuons aussi des tailles de formation sur les jeunes arbres afin qu’ils soient adaptés à leur environnement (gabarit routier, bâtiment, lignes électriques, etc.). ». « C’est un métier transversal » Le contact, c’est un aspect du métier que Jean-Charles Gesland affectionne particulièrement. « C’est un métier transversal qui m’amène à être en relation avec beaucoup d’acteurs différents. J’ai aussi la chance d’être assez autonome dans mes différentes missions ». Car hormis la gestion des arbres, Jean-Charles Gesland a aussi en charge le suivi des travaux d’aménagement paysager en relation étroite avec la direction des routes du Conseil général. « Nous encadrons les entreprises comme sur le nouveau giratoire de Chantenay-Villedieu par exemple ». Le troisième aspect de son métier est une mission d’accompagnement au maintien du bocage en Sarthe (principalement haies mais aussi prairies et mares). Le Conseil général essaie en effet de maintenir un réseau bocager sur son territoire par le biais de subventions auxquelles peuvent prétendre particuliers, agriculteurs, communes, associations, etc. pour planter une haie champêtre. « En ce qui nous concerne, nous faisons des démonstrations de taille d’entretien de haies, de création d’arbres têtards et de formation d’arbres de haut jet* auprès de ces différents publics. Plus simplement il s’agit de leur expliquer comment entretenir une haie existante ». *De quoi parlons-nous ? Un arbre têtard est un arbre qui est, ou a été, régulièrement étêté pour la récolte de bois de chauffage. L’arbre de haut jet est destiné à pousser en hauteur pour former une grume, c’est-à-dire un tronc régulier qui pourra être valorisé en bois d’œuvre, destiné à la menuiserie. 2 QUESTIONS À... Fabienne Labrette-Ménager Présidente de la commission du Développement durable et de l’Environnement. « S’approprier le patrimoine naturel » Quel regard portez-vous sur le patrimoine naturel sarthois ? Les Sarthois connaissent souvent mieux leur patrimoine bâti que leur patrimoine naturel. Celui de la Sarthe est pourtant remarquable : milieux naturels variés, riches d’une faune et d’une flore diversifiées, parfois rares et protégées. C’est un patrimoine qu’ils doivent s’approprier. Et qu’en est-il du patrimoine arboré ? Nous avons la chance de vivre dans le département le plus boisé des Pays de la Loire, c’est un atout qu’il faut mettre en avant. La bonne gestion du patrimoine arboré est primordiale car un arbre qui est en bonne santé est un arbre qui n’est pas dangereux. Les arbres constituent par ailleurs des éléments essentiels du paysage et du cadre de vie bien sûr, mais aussi de la bonne qualité de l’air. En savoir plus www.cg72.fr
DOSSIER Budget 2014 622,6 M € de la Sarthe DOSSIER Un soutien sans faille à l’économie sarthoise En votant son budget primitif 2014, qui s’élève à 622,6 millions d’euros, le Conseil général a réaffirmé son exigence de gestion rigoureuse afin de préserver son autonomie et sa capacité d’agir, notamment en poursuivant une politique locale d’investissement. En effet, 8 millions d’euros supplémentaires vont être injectés pour stimuler l’activité et la création d’emplois. Le Conseil général s’impose comme l’acteur majeur de la dynamisation du territoire et du bien vivre en Sarthe. En 2014, il s’engage une fois encore à jouer pleinement son rôle d’amortisseur social pour maintenir la cohésion du territoire. Ce budget 2014 symbolise ainsi la détermination du Conseil général à relever les défis pour bâtir l’avenir et assurer le développement de la Sarthe. En savoir plus Plus d’informations sur : www.cg72.fr 17



Autres parutions de ce magazine  voir tous les numéros


Liens vers cette page
Couverture seule :


Couverture avec texte parution au-dessus :


Couverture avec texte parution en dessous :