[72] La Sarthe n°133 jan/fév/mar 2014
[72] La Sarthe n°133 jan/fév/mar 2014
  • Prix facial : gratuit

  • Parution : n°133 de jan/fév/mar 2014

  • Périodicité : bimestriel

  • Editeur : Conseil Général de la Sarthe

  • Format : (225 x 295) mm

  • Nombre de pages : 32

  • Taille du fichier PDF : 5,4 Mo

  • Dans ce numéro : non au découpage arbitraire et ruralicide de la réforme cantonale !

  • Prix de vente (PDF) : gratuit

Dans ce numéro...
< Pages précédentes
Pages : 10 - 11  |  Aller à la page   OK
Pages suivantes >
10 11
LA SARTHE EN ACTION environnement Le Jardinier Sarthois cultive la passion du jardinage Avec ses 8 700 adhérents, l’association sarthoise qui fêtera cette année ses 90 ans ne manque pas de dynamisme ! Le Jardinier Sarthois travaille en partenariat avec le Conseil général sur le thème du compostage. Le Jardinier Sarthois compte 37 sections départementales et 8 700 adhérents. Un chiffre qui croît régulièrement depuis ces dernières années. Pour Michel Goupil, président de l’association, les raisons sont multiples : « Les légumes sont de plus en plus chers dans le commerce. Les cultiver soimême revient à faire d’importantes économies. Il y a également une prise de conscience générale de l’importance de manger sainement pour rester en bonne santé ». Au Mans, à Mamers et à La Ferté-Bernard, Le jardinier Sarthois gère des jardins familiaux destinés aux particuliers. « Il s’agit de jardins privés ou de jardins appartenant aux communes et dont la gestion nous est confiée », explique le président. Ces parcelles sont aussi synonymes de convivialité pour les jardiniers amateurs qui s’en occupent. « On discute, on se donne des conseils ». Conseils sur le compostage Parallèlement, l’association travaille en partenariat avec le Département pour promouvoir le compostage et prodiguer des conseils aux Sarthois quant à la bonne utilisation de leur composteur. Les 2 entités font d’ailleurs stand commun sur ce thème tous les ans lors du Salon de l’Habitat. L’association est également présente sur une vingtaine de comices cantonaux et lors des manifestations sarthoises bien connues comme Floravril, la Fête des jardiniers au Lude et Entre cours et jardins au Mans. En savoir plus Fruit du partenariat avec Conseil général « Le petit guide du compostage » est disponible sur : www.cg72.fr. Mais aussi auprès du Conseil général au 02.43.54.72.51. ou des Jardiniers Sarthois au 02.43.24.05.03. Plus d’informations sur : www.lejardiniersarthois.com Grand Prix du développement durable C’est la mobilité qui inspirera les participants au 6 ème Grand Prix du développement durable. Les candidatures sont à déposer avant le 31 mars. Après les énergies en 2013, c’est sur la mobilité durable – c’est-à-dire la solution la moins polluante pour aller d’un point à un autre - que les participants au Grand Prix du développement durable vont plancher pour cette 6 ème édition. Comme les années précédentes, trois catégories sont invitées à concourir : les particuliers et associations, les établissements scolaires et collectivités et les très petites entreprises. Chaque catégorie se verra remettre 3 prix : 2 000 €, 1 500 € et 1000 €. Pourquoi la mobilité ? « Les transports représentent un tiers des émissions de gaz à effet de serre liées à l’activité humaine. On sait que sur le département, un certain nombre d’initiatives sont prises afin de limiter l’impact des déplacements sur l’environnement. Ce Grand Prix vise à encourager ce mouvement et à récompenser ceux qui ont choisi d’agir dans ce domaine », souligne Fabienne Labrette-Ménager, présidente de la commission du Développement durable et de l’Environnement au Conseil général. Transports alternatifs L’usage des transports alternatifs comme le pédibus (« autobus pédestre », principalement utilisé dans le cadre du ramassage scolaire) ou le covoiturage sont des exemples d’actions qui peuvent être mises en place. Le grand Prix est ouvert à trois catégories de participants. Conception : L. Chapron Communication CG72 COVOITURAGE TRANSPORTS EN COMMUN MARCHE À PIED VÉLO VOITURE ÉLECTRIQUE TROTTINETTE 1er JANVIER au 31 MARS 2014 Nos déplacements génèrent de la pollution. "Bouger autrement" devient une nécessité. Vous agissez en faveur de déplacements doux ou propres ? Valorisez vos actions en participant à notre grand concours ! • 3 catégories : - particuliers et associations - établissements scolaires et collectivités - très petites entreprises• 9 lauréats• 13 500 € de prix Informations et retrait des dossiers sur www.cg72.fr 6 e Grand Prix du développement durable LA MOBILITÉ CONCOURS ORGANISÉ PAR LE CONSEIL GÉNÉRAL DE LA SARTHE En savoir plus Retrait des dossiers et informations : www.cg72.fr/developpementdurable 10
Agriculture L’EPAO lance le « Bœuf de la Sarthe » La filière bovine sarthoise se fédère autour d’un nouveau projet lancé par l’association EPAO et l’abatteur Charal : « Bœuf de la Sarthe ». En partenariat avec l’abatteur Charal, l’EPAO - association d’éleveurs pour le développement des productions animales dans l’ouest - a lancé en septembre dernier le projet « Bœuf de la Sarthe » pour développer les points de vente sur le département. « Le consommateur cherche de plus en plus à manger local et les magasins s’adaptent à cette demande », sou- ligne Romuald Martin, président de l’association et éleveur à Brains-sur-Gée. « La filière locale offre plusieurs avantages : on diminue les charges de transport, on a un impact environnemental avec la préservation du bocage, on apporte une plus-value aux éleveurs et on maintient des emplois dans les abattoirs ». La démarche « Bœuf de la Sarthe » repose principalement sur la notion d’origine de l’animal (né, élevé et abattu en Sarthe) selon un cahier des charges inter-professionnel validé par les pouvoirs publics. Démarche auprès des collèges Des tests sont actuellement en cours dans 5 grandes et moyennes surfaces sarthoises avec des affiches signalant le « Bœuf de la Sarthe » (voir ci- contre). Parallèlement, l’EPAO mène également des actions auprès de 9 collèges sarthois pilotes sur les circuits courts, en partenariat avec le syndicat professionnel des Jeunes Agriculteurs. En savoir plus Soutenue par le Conseil général, l’association EPAO compte 460 éleveurs. Elle met en relation éleveurs, négociants en bestiaux et abatteurs. Contact : epao@clasel.fr Sport Leïla Heurtault sur le toit du monde ! De l’US Mana en Guyane au club sarthois du Samouraï 2000, que de chemin parcouru par Leïla Heurtault, sacrée championne du monde espoirs de Karaté au mois de novembre 2013 en Espagne ! Leïla Heurtault peut exprimer sa joie et sa fierté ! L’année qui débute sera-t-elle celle de la confirmation ? En remportant avec brio le titre de championne du monde de Karaté dans la catégorie espoir, la jeune athlète sarthoise s’ouvre les portes d’une très prometteuse carrière au plus haut niveau. Si le plus difficile commence, Leïla Heurtault peut s’appuyer sur une progression fulgurante. Championne de France puis consacrée au niveau mondial en l’espace d’une saison, la représentante du Samouraï 2000 possède visiblement les moyens de passer encore à la vitesse supérieure. En pleine éclosion, Leïla Heurtault est placée sur la voie de la consécration ! D. Boulanger - FFKDA Une belle récompense pour le club En décidant de confier son talent aux entraineurs et dirigeants du club sarthois en 2009, elle a franchi un palier décisif. « J’ai intégré le Lycée Sud du Mans. Mes parents m’avaient imposé deux conditions : de très bons résultats au brevet des collèges et de très bons résultats en Karaté ». La jeune guyanaise ne va pas les décevoir ! Elle décroche la mention très bien au brevet et décroche le titre régional de Guyane ! Avec son talent naturel, un caractère bien affirmé, la nouvelle championne du monde espoir a vite démontré ses grandes aptitudes pour finalement dépasser son aînée, Marie Prouille et offrir au club sarthois son premier titre mondial en individuel après celui de Ludovic Cacheux par équipes en 2004. 11



Autres parutions de ce magazine  voir tous les numéros


Liens vers cette page
Couverture seule :


Couverture avec texte parution au-dessus :


Couverture avec texte parution en dessous :