[71] Saône-et-Loire n°45 février 2013
[71] Saône-et-Loire n°45 février 2013
  • Prix facial : gratuit

  • Parution : n°45 de février 2013

  • Périodicité : bimestriel

  • Editeur : Conseil Général de Saône-et-Loire

  • Format : (290 x 410) mm

  • Nombre de pages : 12

  • Taille du fichier PDF : 5,6 Mo

  • Dans ce numéro : Ted arrive au collège.

  • Prix de vente (PDF) : gratuit

Dans ce numéro...
< Pages précédentes
Pages : 2 - 3  |  Aller à la page   OK
Pages suivantes >
2 3
2 librement Des tablettes numériques « made in Saône-et-Loire » pour nos collégiens U n ambitieux projet économique et éducatif prend forme avec TED, la tablette pour une éducation digitalisée. Le consortium, créé avec cinq autres partenaires, vient de remporter un appel à projets national sur les investissements d’avenir liés aux nouvelles technologies. Plus de 2,2 millions d’euros de crédits ont été accordés par l’État pour expérimenter, dans nos collèges, des tablettes numériques pédagogiques. TED nous place sur le devant de la scène, aux tous premiers rangs des collectivités et des territoires en phase avec la sphère numérique interactive. Notre tablette pour une éducation digitalisée nous fait entrer de plain-pied dans l’ère de l’apprentissage numérique ! Nous prenons en main une initiative stimulante qui offre de nombreux avantages. Dans sa dimension économique tout d’abord. TED est un formidable levier pour consolider l’emploi local. Car ce sont des femmes et des hommes de Saône-et-Loire qui vont fabriquer, sur le site montcellien de l’entreprise Éolane soutenue par le Conseil général, la tablette digitale en question. Ses concepteurs, les dirigeants de la société Unowhy, ont relocalisé leur production de tablettes auparavant réalisée en Chine. Pourquoi ? C’est tout simple : la fabrication française, et plus précisément saône-etloirienne, est de meilleure qualité. Cette tablette digitale désormais estampillée « Made in Saône-et-Loire » est promise à un bel avenir. De nouveaux marchés nationaux et internationaux s’ouvrent déjà pour ce produit phare. Une aubaine dans la période de crise que nous traversons. Dans sa dimension pédagogique ensuite. L’expérience sera régulièrement évaluée par les autorités éducatives compétentes. Si elle est concluante, la généralisation de l’utilisation de la tablette numérique offrira de nombreux avantages à nos collégiens en améliorant considérablement leurs conditions d’apprentissage. TED est solide, pratique, maniable, interactive, simple d’utilisation ; son contenu sécurisé est contrôlé par les équipes enseignantes. Je suis certain qu’il ouvre dès à présent la voie d’une pédagogie moderne et efficace, en complément aux matériels classiques, pour le plus grand profit de nos jeunes, forces vives d’avenir de notre territoire. Enfin, le consortium mis en place rassemble des partenaires motivés et complémentaires et mutualise les compétences de chacun. L’investissement public est ainsi géré au mieux, au bénéfice de l’intérêt général. La dynamique du développement de l’économie numérique se concrétise aussi par la mise en ligne de notre nouveau site Internet pour l’Open Data. La libération de nos données publiques et leur présentation sous une forme claire, sont désormais à votre disposition. En un clic, vous accédez au site dédié : www.opendata71.fr. Là encore, la diffusion de nouveaux services web, la conception de nouvelles applications smartphones contribuent à la création de richesse économique. Avec TED, l’Open data, la Saône-et-Loire avance, fourmille d’idées et mène à bien des projets qui font dès à présent notre singularité et notre force. Continuons ! Rémi Chaintron, président du Conseil général T.CHASSEPOUX CG71 L’agenda culturel page 9 Le village aux fresques page 12 Saône-et-Loire info• Directeur de la publication : Rémi Chaintron• Rédactrice en chef : Catherine Ségéral• Conception & réalisation : Cités Plume• Impression : Maury Imprimeur• Tirage : 267 000 exemplaires• Distribution : La Poste• Dépôt légal : 1 er trimestre 2013 - Saône-et-Loire info est disponible en version braille et en cassette audio, ainsi que sur www.cg71.fr. Les articles contenus dans la page Tribunes n’engagent pas la responsabilité du directeur de la publication.• ISSN : 2101-6801 dr N°45• février 2013• Le journal du Département de saône-et-loire
actualités 3 Deux collèges de Saône-et-Loire se lancent dans l’expérimentation de la tablette numérique TED. Gros plan sur une petite révolution, à la fois technologique et pédagogique. Le collège à l’ère numérique En bref ! - Une expérimentation avec quinze collèges sur trois ans - Un écran de 10 pouces quasiment incassable - Pour les cours d’anglais, histoiregéographie, français et mathématiques - Fabriquée à Montceau-les-Mines Au milieu des manuels scolaires, des agendas et des classeurs, il faudra bientôt compter un nouvel outil dans les sacs des collégiens : la tablette tactile. En mars, soixante appareils de ce type seront distribués à titre d’expérimentation aux élèves de sixième des établissements Jean- Vilar à Chalon et Condorcet à La Chapelle-de-Guinchay. D’ici à l’horizon 2015, près de 8 500 collégiens saône-et-loiriens auront testé l’outil en cours d’anglais, d’histoire-géographie puis français et mathématiques. Le projet baptisé TED ¬— tablette pour une éducation digitalisée — s’inscrit dans le cadre d’un appel à projets ministériel sur l’e-éducation remporté par un consortium composé du Département, de l’entreprise Unowhy, de sociétés d’édition ou de logiciels scolaires, d’un laboratoire universitaire et du Rectorat. Ce groupement a pour objectif de lancer le projet localement et d’en évaluer les retombées pédagogiques tout au long des trois années d’expérimentation. Grâce aux retours des enseignants et des élèves, la technique et les contenus de la tablette évolueront, pour obtenir à la fin de la période de test un outil pédagogique efficace et optimisé. Côté classe, qu’est-ce que ça change ? La tablette tactile a pour objectif de compléter — et non de remplacer — les livres, le tableau et les explications du professeur. Maniable et particulièrement robuste, elle promet un usage mobile à l’école ou à la maison, en groupe comme en individuel. En plus de développer les compétences numériques des élèves, l’utilisation de la tablette s’avère profitable pour dépasser les difficultés d’apprentissage, pour passer plus facilement de la théorie à la pratique, mais aussi pour améliorer l’implication de chacun en classe. C’est une nouvelle approche de l’enseignement, assurent les équipes éducatives, très motivées. Quant aux contenus, ils sont entièrement sécurisés : les professeurs décident de ce qui sera accessible aux élèves grâce à un système de verrouillage. Aucun risque, par exemple, de retrouver un collégien sur Internet en plein cours de mathématiques ! Une fabrication locale Conçue par la société Unowhy, la tablette TED est fabriquée et montée en Saône-et-Loire, dans les locaux d’Éolane à Montceau-les-Mines. Sur un marché économique dominé par les constructeurs américains ou asiatiques, elle fait figure d’exception et symbolise une relocalisation réussie. Au terme de la phase d’expérimentation, la tablette TED offrira de nombreux débouchés économiques à l’échelle nationale — notamment avec les collectivités désireuses d’équiper leurs établissements scolaires —, assurant pour le département de belles retombées économiques et la création de nouveaux emplois. Une chose est sûre : avec ce projet, le Département marque sa volonté d’innover et de rendre le territoire plus attractif. Points de vue Catherine Raclot-Marchois, Principale du collège Jean-Vilar à Chalon-sur-Saône Selon les cours, les besoins et les matières, les tablettes numériques circuleront dans toutes les classes de sixième, l’objectif étant d’engager un niveau plutôt qu’une classe. L’arrivée de ce nouvel outil pédagogique s’accompagne d’un grand enthousiasme de la part des professeurs et des élèves. Pour nous, les avantages sont nombreux : amélioration du travail en groupe, interactivité, prise d’autonomie des élèves… Pendant trois ans, nos équipes éducatives seront largement associées au projet, avec la possibilité de faire évoluer les contenus ou les fonctionnalités des tablettes. C’est une chance que nous saisissons, à la fois pour l’établissement et dans l’intérêt des élèves. » Géraldine Duponchel, Principale du collège Condorcet à La Chapelle-de-Guinchay Dans notre établissement, c’est une classe de sixième qui a été choisie pour cette expérience. La spécificité de cette classe tient au fait que plusieurs élèves présentent des troubles de l’apprentissage. Mais tous s’approprieront rapidement ce nouvel outil ludique et pédagogique. Les nouvelles technologies font partie de leur quotidien et l’adhésion des jeunes va de soi. L’échange entre professeur et élève sera direct. Grâce au contrôle en temps réel du travail des élèves, le professeur pourra cibler les difficultés de chacun et adapter le contenu des exercices selon une pédagogie différenciée ou personnalisée. Cette approche sera renforcée pour l’enseignement des langues par l’association d’images, de sons ou de textes. Professeurs et élèves adhèrent déjà pleinement à ce changement ! » N°45• février 2013• Le journal du Département de saône-et-loire



Autres parutions de ce magazine  voir tous les numéros


Liens vers cette page
Couverture seule :


Couverture avec texte parution au-dessus :


Couverture avec texte parution en dessous :