[70] Haute Saône magazine n°automne/hiver sep 11 à fév 2012
[70] Haute Saône magazine n°automne/hiver sep 11 à fév 2012
  • Prix facial : gratuit

  • Parution : n°automne/hiver de sep 11 à fév 2012

  • Périodicité : irrégulier

  • Editeur : Conseil Général de Haute-Saône

  • Format : (230 x 300) mm

  • Nombre de pages : 36

  • Taille du fichier PDF : 6,4 Mo

  • Dans ce numéro : la Haute-Saône connectée à la grande vitesse.

  • Prix de vente (PDF) : gratuit

Dans ce numéro...
< Pages précédentes
Pages : 28 - 29  |  Aller à la page   OK
Pages suivantes >
28 29
Économie Haute-Saône Magazine | AUTOMNE-HIVER 2011 28 L’entreprise DCM Précision, basée dans la zone industrielle de Voray-sur-l’Ognon, est spécialisée depuis 1992 dans l’étude, la réalisation d’outillages et la production de pièces métalliques découpées en petites, moyennes et grandes séries. L’entreprise apporte son expérience aux industries spécialisées dans les domaines de l’automobile, l’aéronautique, l’électronique, l’armement, le médical et la bijouterie… mais pas uniquement. Une activité très ludique occupe discrètement les 40 collaborateurs de DCM Précision : le modélisme de compétition. ÉCONOMIE La « petite » activité de DCM Précision Des étudiants se mettent en selle avec DCM Précision Parce que l’enseignement technique peine à attirer de nouveaux étudiants, Jean-Louis Denoyer s’est mis au défi de galvaniser l’attention portée par les jeunes sur le monde de l’industrie. Aussi, en plus du projet mené par DCM Précision dans son activité de modélisme, il s’est lancé depuis un an dans un nouveau projet de création d’un poste de simulation automobile, en collaboration étroite avec des étudiants. Assisté de Sébastien et Olivier, étudiants en licence pro IPN (Ingénierie Process’numérique), DCM Précision a ainsi conçu son 1er prototype en début d’année 2011. Le siège Homeracing, support complet évolutif, est proposé à la vente et intéresse d’ores et déjà plusieurs passionnés du monde du rallye, des écoles de conduite et des amateurs de jeux vidéo (plus d’infos sur www.homeracing-seat.com). Grand amateur depuis l’enfance de courses de voitures modèles réduits, le Président-directeur Général de DCM Précision, Jean- Louis Denoyer, a réussi à transporter, depuis plusieurs années, son équipe dans cette passion. Le savoir-faire, les moules d’injection et l’activité de découpe de l’entreprise ont ainsi été mis à profit, lors des temps de production plus modérés de l’entreprise, pour la conception d’un véhicule réduit robuste. Après des années d’étude, de recherche, d’essais et de développement DCM Précision a ainsi donné naissance en 2002 au modèle MD8. Un modèle à l’échelle 1/8 e dont l’appellation fait référence aux prénoms des enfants de Jean-Louis Denoyer, Manon et David. C’est à la suite d’une présentation de ce premier modèle au salon mondial du modélisme de Nuremberg, qu’il est repéré par un compétiteur français. Damien Meriot, pilote Toulousain, contacte alors DCM Précision afin de concourir avec le modèle MD8. S’en suit une belle association et un palmarès riche, garni d’une victoire en championnat de France tout terrain en 2003 et de plusieurs exploits en championnat de ligues. En 2008, Damien Meriot remporte également la coupe de France sur une voiture de piste, modèle SDM5, à l’échelle 1/5 e, conçue également par DCM Précision. Aujourd’hui, l’équipe s’attèle à gagner les 24/h voitures modèles réduits échelle 1/5e. Passionné et passionnant, Jean-Louis Denoyer s’appuie dans ce projet sur l’aide originale apportée par les lycéens des lycées Belin et du Luxembourg (70), et du lycée Montjoux (25), convaincu de l’impact que ce type de projets, ludique et concret, peut avoir sur les jeunes qui boudent de plus en plus le secteur professionnel de l’industrie et la technique.
Jeunesse EDUCATION Le passage au collège numérique Pour préparer l’avenir des collégiens et leur permettre des échanges plus aisés avec tous ceux qui se mobilisent pour leur réussite, le Conseil général veut équiper ses collèges d’Espace Numérique de Travail (E.N.T), c’est-à-dire d’outils et de services numériques en réseau. Les premières expérimentations ont commencé. Yannick Garnier, principal du collège de Saint-Loup-sur-Semouse JEUNESSE Former les citoyens de demain Les 32 nouveaux conseillers généraux juniors ont assisté à leur première séance le 16 novembre, à l’Hôtel du Département. C’est un mandat de 2 ans qui commence pour ces jeunes Haut- Saônois, issus des collèges du département avec au programme des découvertes sur le fonctionnement de la collectivité, des conférences-débats sur des thèmes de société, des visites d’Institutions nationales ou européennes… Au collège André Masson de Saint-Loup-sur- Semouse, les utilisations de l’ENT mis en place par le Conseil général et le Rectorat depuis quelques semaines font déjà partie des habitudes des élèves et de l’ensemble des enseignants, sans oublier des personnels administratifs ou des parents d’élèves. Pour M. Yannick Garnier, Principal du collège, « Il s’agit d’un outil prometteur, d’utilisation simple, les profs sont satisfaits, plusieurs fonctionnalités s’offrent à eux, ils rentrent les notes, les absences directement en ligne, tout comme les réservations de salles. Ils communiquent entre eux par mémo et pourront bientôt éditer leur cours en ligne ». Les élèves, les parents et les professeurs ont chacun un portail d’accès différent et pourront bientôt communiquer par le biais d’un réseau social. Ce n’est pas en novice que le collège a été choisi comme premier expérimentateur de ce nouvel espace de travail numérique. L’établissement utilisait déjà un produit de ce type moins performant mis en place par l’Académie de Besançon. Cette expérimentation permettra d’évaluer en situation les besoins en maintenance en vue de la convention de partenariat passée entre le Conseil général et le Rectorat. Celle-ci définira les modalités de déploiement de l’ENT sur les autres établissements du département. Un deuxième collège pilote Romé de l’Isle à Gray, est associé à cette expérience. A suivre en 2012… L’ESPACE NUMÉRIQUE DE TRAVAIL Il s’adresse à l’ensemble des membres de la communauté éducative d’un établissement, élèves, parents, enseignants, personnels administratifs. Il leur permet, à travers les réseaux, de partager des ressources, de dialoguer et aux parents d’élèves de disposer d’informations relatives à la vie scolaire. Un ENT s’organise autour de trois ensembles de services : > Des services applicatifs (carnet d’adresses, agenda, emploi du temps, notes, bulletins…). > Des services socles (annuaire, gestion des identités et des accès, présentation et personnalisation des services offerts…). > Des services réseaux qui regroupent les services autour d’infrastructures (réseaux d’établissements, Internet… et des fonctions de sécurité (pare-feu, antivirus…). Haute-Saône Magazine | AUTOMNE-HIVER 2011 29



Autres parutions de ce magazine  voir tous les numéros


Liens vers cette page
Couverture seule :


Couverture avec texte parution au-dessus :


Couverture avec texte parution en dessous :