[68] Haut-Rhin magazine n°65 avr/mai/jun 2019
[68] Haut-Rhin magazine n°65 avr/mai/jun 2019
  • Prix facial : gratuit

  • Parution : n°65 de avr/mai/jun 2019

  • Périodicité : trimestriel

  • Editeur : Conseil Général du Haut-Rhin

  • Format : (245 x 295) mm

  • Nombre de pages : 36

  • Taille du fichier PDF : 8,4 Mo

  • Dans ce numéro : plan séniors, un engagement fort pour nos ainés.

  • Prix de vente (PDF) : gratuit

Dans ce numéro...
< Pages précédentes
Pages : 30 - 31  |  Aller à la page   OK
Pages suivantes >
30 31
30 TERRITOIRE Le nouveau canton de Colmar 1 est formé de la commune d’Ingersheim, issue de l’ancien canton de Kaysersberg, et de la partie ouest de la commune de Colmar. Il est riche de 44 383 habitants Canton de COLMAR TRADITION ET INNOVATION Viticulture, industrie, commerce sont les trois mamelles de ce canton dynamique qui, tout en restant fidèle à son histoire, a résolument su se tourner vers l’avenir. Les pieds sur terre et la tête dans les étoiles ! Tel pourrait être la devise de ce canton tout à la fois fortement ancré dans le terroir mais qui a su multiplier les initiatives économiques garant de son développement. Née des richesses de la terre, Colmar est l’incontestable capitale du vignoble alsacien. En témoignent sa célèbre Foire aux Vins, le siège du comité interprofessionnel des vins d’Alsace ou encore, aux portes de la ville, le vignoble de la Hardt dont la réputation est séculaire. Mais Colmar, c’est aussi une ville qui a su réagir avec force et talent à une grave récession économique qui a perduré jusqu’au début des années soixante. Un ambitieux plan de relance industriel a été initié qui s’est concrétisé entre autres par la créa- En même temps que Colmar lance son plan de reconversion industriel à la fin des années 1950 et pour répondre à la crise du logement, la Ville crée la ZUP. A la fin des années 1970, 1 colmarien sur 5 y habite. Le quartier, aujourd’hui appelé Europe, a bénéficié en 2006 d’un vaste programme de réhabilitation urbaine qui à considérablement amélioré son attractivité. En 2013, le centre socio-culturel est augmenté d’une salle de spectacle, la salle Europe, qui figure aujourd’hui parmi les scènes culturelles contemporaines les plus dynamiques d’Alsace. tion de la zone industrielle nord qui se partage entre les deux cantons colmariens. Plusieurs entreprises d’excellence s’y sont installées dont Liebherr, fleuron mondial de la construction mécanique.
BIENVENUE AU DOMAINE C’est en 1985 que le domaine viticole de la Ville de Colmar voit le jour par décision du conseil municipal et à la demande de la profession viticole suite à la crise du phylloxéra. La direction en est alors confiée à Chrétien Oberlin, célèbre ampélographe. Aujourd’hui, ce domaine de 38 ha qui vient de rejoindre récemment la Maison Arthur Metz, produit quelque 300 000 cols annuels et exploite les meilleurs terroirs de Colmar et des villages alentours. Des parcelles situées sur les grands crus Hengst, Pfersigberg, Florimont ainsi que le fameux Clos Saint-Jacques, un vignoble de 10,5 ha d’un seul tenant situé sur un terroir de graves, quasi en plein cœur de Colmar, et où naissent de magnifiques Riesling aux arômes d’agrumes. Le domaine exploite également le vignoble des Hospices dont l’acte de naissance date de 1255, propriété des Hôpitaux civils de Colmar et constitué au cours des siècles par des dons de bienfaiteurs et des legs. Les vins du domaine de la Ville de Colmar sont largement plébiscités à l’étranger. Près de 50% de la production est exportée ! Être plurilingue, c’est s’ouvrir les portes du monde et, plus prosaïquement, celui d’un vaste marché du travail. PIONNIER DU BILINGUISME Ce canton est une terre d’élection de l’enseignement précoce de l’allemand. L’école associative ABCM d’Ingersheim fut en 1993 l’un des deux premiers sites bilingues du département. Le collège Lazare de Schwendi a suivi et depuis peu également le collège Molière, un établissement REP (Réseau d’Education Prioritaire). L’excellence scolaire doit être accessible à tous. Promouvoir le bilinguisme dans les établissements de zones en difficulté doit non seulement éviter l’exode scolaire des élèves les plus motivés, mais aussi contribuer à préserver une indispensable mixité sociale. Colmar dispose dans la Hardt de l’un des plus grands bans viticoles de la région. Un terroir de sables et de graviers de très ancienne réputation. Martine Dietrich Conseillère départementale Conseillère déléguée au dialogue interreligieux Adjointe au maire d’Ingersheim Martine Dietrich, 100 avenue d’Alsace - BP 20351 - 68006 Colmar Cedex ou dietrich.elu@haut-rhin.fr Être l’élue d’un canton aussi riche sur le plan humain, économique et patrimonial demande un engagement au quotidien sur le terrain.Notre canton regorge de solidarité, de générosité et d’associations. L’investissement d’hommes et de femmes au sein de ces différentes structures contribue au bien vivre ensemble. Ces associations jouent un rôle primordial dans le territoire et ont besoin de soutien, d’écoute et de notre présence à leur côté. Mon devoir, avec Yves Hemedinger, est d’être au plus près des habitants, d’être ouvert au dialogue et de leur rendre compte de nos actions. Il me tient à cœur de tout entreprendre pour que notre canton progresse et que nos concitoyens s’y sentent bien. Les nouveaux quartiers de l’ouest colmarien sont en pleine mutation et cela donne une nouvelle dynamique. Les 3 collèges font l’objet de toute mon attention, en particulier, le collège Molière de Colmar et le collège Lazare de Schwendi d’Ingersheim pour lesquels le soutien au bilinguisme est indispensable. A Ingersheim, il existe la première école bilingue ABCM depuis plus de 25 ans. C’est une chance et un atout extraordinaire pour les jeunes de connaître la langue du voisin et pour leur avenir d’être bilingue. J’encourage aussi fortement l’introduction des circuits courts et bio dans les cantines. Le bien être pour nos ainés, que ce soit à domicile ou en Ehpad me tient également à cœur. Je m’investis aussi dans la politique départementale de la protection de l’enfance, du handicap, des personnes en situation précaire et des bénéficiaires du RSA. L’Humain est au centre de mes missions. Je suis fière de pouvoir agir pour le canton au service de ses habitants 65 AVRIL 2019 33 31



Autres parutions de ce magazine  voir tous les numéros


Liens vers cette page
Couverture seule :


Couverture avec texte parution au-dessus :


Couverture avec texte parution en dessous :