[68] Haut-Rhin magazine n°65 avr/mai/jun 2019
[68] Haut-Rhin magazine n°65 avr/mai/jun 2019
  • Prix facial : gratuit

  • Parution : n°65 de avr/mai/jun 2019

  • Périodicité : trimestriel

  • Editeur : Conseil Général du Haut-Rhin

  • Format : (245 x 295) mm

  • Nombre de pages : 36

  • Taille du fichier PDF : 8,4 Mo

  • Dans ce numéro : plan séniors, un engagement fort pour nos ainés.

  • Prix de vente (PDF) : gratuit

Dans ce numéro...
< Pages précédentes
Pages : 26 - 27  |  Aller à la page   OK
Pages suivantes >
26 27
26 ÉTAT DES LIEUX DES MÉTIERS EN QUÊTE D’ATTRACTIVITÉ La situation est complexe et paradoxale. Les Ehpad sont tout à la fois confrontés à des difficultés financières, mais rencontrent parallèlement d’énormes difficultés de recrutement. Alors que la question de l’emploi est pour tous, gouvernement et collectivités, une urgence absolue, les établissements en charge de la formation des aides-soignants et des aides médico-psychologiques, les deux catégories les plus en manque de personnel, peinent à recruter et sont souvent dans l’incapacité de répondre aux besoins des établissements. Quant au personnel en place, souvent en sous-effectif, il s’épuise - les arrêts maladie y sont plus nombreux que dans le secteur du bâtiment - contribuant à alimenter la mauvaise image des métiers du grand âge. Une réalité qui a incité le Département à mettre en place des projets expérimentaux visant à améliorer l’attractivité de ces métiers. MIEUX VIVRE À DOMICILE Pouvoir vivre chez soi le plus longtemps possible est le souhait de l’immense majorité des personnes âgées. Installer une douche à l’italienne, un siège de douche mural, un WC surélevé, des nez de marche antidérapants, adapter l’éclairage pour éviter les risques de chute… sont autant d’aménagements faciles à réaliser pour rendre son logement plus adapté et plus sécurisant. Le Département a souhaité simplifier les démarches d’aménagement du domicile et renforcer ses aides individuelles pour financer des travaux d’accessibilité. Une enveloppe de 2 millions d’euros a été prévue pour les trois prochaines années dont 600 000 euros en 2019. Le CICAT 68, Place Franklin à Mulhouse, a pour vocation d’apporter des informations et des conseils dans le choix de matériel de prévention et de compensation de la perte d’autonomie MIEUX VIVRE AVEC SON ÂGE Le Département va rapprocher les Maires et les directeurs d’Ehpad afin de les inciter à collaborer à l’occasion des journées citoyennes. C’est à l’ensemble de la société de se saisir de la question du grand âge. Manger seul peut faire oublier les notions d’équilibre alimentaire. Faire l’impasse sur les laitages, c’est se retrouver en situation de carence en calcium et préparer le terrain de l’ostéoporose et de ses fractures invalidantes. Une mauvaise chute, synonyme de perte brutale d’autonomie qui peut également survenir pour cause de problème d’équilibre. Or l’équilibre peut se travailler avant que ne survienne l’accident. Les actions de prévention sont à ce point essentielles pour retarder les handicaps irréversibles que le Département a décidé de doubler dès 2019 le montant de ses aides en faveur de la préservation de l’autonomie, aussi bien en Ehpad qu’à domicile. Des ateliers équilibre, alimentaire, culinaire, mais aussi de l’art thérapie, du jardinage… EN CHIFFRES 7,9 millions d’euros d’investissement pour les Ehpad 450 000 euros pour le soutien renforcé aux aidants familiaux 2 millions d’euros pour les actions de prévention 500 000 euros supplémentaires injectés dans la masse budgétaire des Ehpad Se sentir plus vivant et plus relié aux autres, stimuler ses facultés de concentration, restructurer sa pensée, s’épanouir tout simplement  : l’art thérapie a largement fait ses preuves pour lutter contre le vieillissement.
AIDER LES AIDANTS ELa famille constitue sans conteste le critère le plus important dans le choix du maintien à domicile. Mais les personnes qui apportent leur aide à un proche dépendant assument un rôle difficile, sont souvent isolées et risquent l’épuisement physique et psychique. Pour que le maintien à domicile de la personne âgée puisse se poursuivre et se faire dans les meilleures conditions possibles, l’aidant doit pouvoir se préserver. C’est pourquoi, le conseil départemental, parallèlement à ses missions obligatoires, n’a jamais voulu relâcher ses efforts et son engagement financier volontaire en faveur du soutien aux aidants familiaux. En renforçant sa politique en faveur des accueils du jour et des hébergements temporaires (450 000 euros d’aides), notre collectivité permet aux aidants de se préserver des moments de repos et de répit. MIEUX VIEILLIR GRÂCE AU NUMÉRIQUE Logements équipés de capteurs capables de détecter les comportements anormaux. Jeux vidéo et logiciels de stimulation cognitifs. Robots qui font danser les seniors dans les maisons de retraite ou qui animent une séance de gymnastique. Les nouvelles technologies s’apprêtent à modifier la prise en charge du grand Avec le vieillissement de la population se pose plus que jamais le problème du financement de la dépendance. Sa réforme doit être engagée. C’est un véritable enjeu sociétal. Brigitte Klinkert Alain Couchot Conseiller départemental du canton de Mulhouse 1, Président de la commission Solidarité et autonomie âge. Si leur arrivée suscite parfois questions et interrogations, notamment sur une éventuelle déshumanisation des soins, leur apport est sans conteste des plus positifs lorsqu’elles sont mises au service des professionnels. C’est pourquoi, le Département a opté pour le développement de l’outil de coordination numérique afin de faciliter les échanges entre médecins, infirmières, aides à domicile… qui prennent en soin les En alsacien Ùf Elsassisch « IL Y A URGENCE À AGIR ET À DONNER UN SIGNE FORT » En cette année 2019 le Département a souhaité donné un coup d’accélérateur à sa politique en direction des personnes âgées en adoptant un plan Sénior. C’est une nécessité car il y a urgence à agir et à donner un signe fort de soutien, tant aux personnes en besoin d’accompagnement qui attendent un service de qualité, qu’aux professionnels qui prodiguent des soins au quotidien et attendent des autorités une amélioration de leurs conditions de travail. Ce plan vise à améliorer le confort de vie de nos ainés qu’elles vivent à domicile ou en établissement. Très concrètement nous allons doubler nos efforts en prévention, intensifier notre soutien aux EHPAD, mieux personnes à domicile, permettre l’inscription en maison de retraite, faciliter la numérisation des dossiers APA, préparer les sorties d’hospitalisation… Le Département a opté pour le développement de l’outil de coordination numérique afin de faciliter les échanges entre médecins, infirmières, aides à domicile… compenser les travaux d’adaptation du logement, renforcer le soutien financier aux proches aidants et innover pour sécuriser toutes les étapes du parcours de soin. 65 AVRIL 2019 27



Autres parutions de ce magazine  voir tous les numéros


Liens vers cette page
Couverture seule :


Couverture avec texte parution au-dessus :


Couverture avec texte parution en dessous :