[68] Haut-Rhin magazine n°65 avr/mai/jun 2019
[68] Haut-Rhin magazine n°65 avr/mai/jun 2019
  • Prix facial : gratuit

  • Parution : n°65 de avr/mai/jun 2019

  • Périodicité : trimestriel

  • Editeur : Conseil Général du Haut-Rhin

  • Format : (245 x 295) mm

  • Nombre de pages : 36

  • Taille du fichier PDF : 8,4 Mo

  • Dans ce numéro : plan séniors, un engagement fort pour nos ainés.

  • Prix de vente (PDF) : gratuit

Dans ce numéro...
< Pages précédentes
Pages : 22 - 23  |  Aller à la page   OK
Pages suivantes >
22 23
22 EN BREF Pour assurer ses missions en tenant compte des départs, et notamment des départs à la retraite, le conseil départemental recrute chaque année plus de 200 agents dont plus de la moitié hors de ses propres effectifs. Des postes sont régulièrement proposés dans la filière médico-sociale, la comptabilité et la finance, l’ingénierie, la restauration scolaire et certains domaines très techniques. Ces offres et bien d’autres sont désormais accessibles sur le nouveau portail internet www.onrecrute.haut-rhin.fr Collèges  : décrypter et comprendre l’information Plus de 700 collégiens issus de 15 collèges haut-rhinois participent, cette année, à la 20 e édition de l’opération « Journal au collège » lancée par L’Alsace et parrainée par le conseil départemental. Cette action leur permet de découvrir les métiers du journalisme, de la communication et de l’information. Cidessus, les élèves de 4 e du collège Saint Ursule de Riedisheim préparant l’édition spéciale du Journal L’Alsace (sortie prévue en mai). Mieux connaître ses droits avec le CDAD68 » LSi vous avez un problème de droit, par exemple, dans le domaine de l’emploi, la santé, le logement ou encore les relations Le conseil départemental lance son portail emploi conjugales… n’hésitez pas à demander l’aide du Conseil Départemental de l’Accès au Droit. Présent dans chaque département, ce groupement d’intérêt public vous aide gratuitement et vous informe sur vos droits et vos devoirs. Il vous met en relation avec des spécialistes du droit, des médiateurs ou associations. Selon certains critères, une aide juridictionnelle peut même être apportée. Le CDAD68 mène également des actions auprès des détenus et des jeunes. Des permanences gratuites d’avocats sont organisées ainsi que des interventions dans les établissements scolaires pour sensibiliser les jeunes au harcèlement et au vol. www.informations-publiques.fr/actu/Aide vestimentaire et lutte contre l’isolement Tous les 1 ers jeudis du mois entre 14h et 15h30, l’Association Saint- Vincent de Paul de Saint-Louis ouvre son local aux plus démunis pour chiner et trouver gratuitement des vêtements, chaussures, linge, produits. Pour rompre l’isolement, une permanence est également ouverte 1 jour/sem. uniquement aux personnes âgées. RDV 10 rue des Prés à Saint- Louis - fb  : @SSVP68300 APPUIS  : faire association autrement ! Du neuf chez APPUIS ! L’association haut-rhinoise présente aux côtés des familles en difficulté, propose une organisation plus transversale de ses actions, avec désormais 2 grands pôles  : un pôle protection et développement social regroupant les services Parentalité, Asile et Réfugiés, Aides aux victimes et Santé, et un second pôle En alsacien Inclusion et Développement social, avec les services Logement et Insertion. Ce pôle intègre les activités d’ACTILOG, agence immobilière à vocation sociale. Ùf Elsassisch www.association-appuis.fr Le groupe MSA Alsace est un organisme de protection sociale au service des habitants de nos campagnes, à tous les âges de leur vie… Découvrez toutes ses offres de services et domaines d’actions (Santé, handicap, prévention) sur  : www.groupe-msa-alsace.fr Vous portez un petit projet transfrontalier, innovant, mené en partenariat de part et d’autre de la frontière allemande et/ou suisse ? Il est peut-être éligible à une subvention de l’Union européenne dans le cadre des microprojets Interreg. SUBVENTIONS RECHERCHENT PETITS PROJETS TRANSFRONTALIERS Microprojets FRANCE ALLEMAGNE SUISSE Le dispositif européen Microprojets peut vous aider à financer votre petit projet transfrontalier. En savoir + sur www.haut-rhin.fr UNION EUROPÉENNE Fonds européen de développement régional UNION EUROPÉENNE Fonds européen de développement régional haut-rhin.fr facebook.com @hautrhin
ÙF ELSASSISCH LE BILLET L’âme alsacienne en héritage DE SEBALA GOUMI Naître dans les années 60 ou 70 en Alsace, c’était souvent la garantie d’une enfance heureuse, bercée de beaucoup de « Heimlichkeit » et de « Gemütlichkeit ». De la sérénité à tous les étages, à l’abri des géraniums et des colombages. Que c’était bon de pouvoir grandir dans cette atmosphère légère, au rythme de la Schlagermusik et de ses paroles de guimauve, ou des douces mélodies rock de SWF3. Sans oublier ces séries TV dont le héros le plus agité n’était autre que... Derrick. On attendait le samedi avec impatience pour faire quelques courses « en face », avant de vibrer, en fin d’après-midi devant la Sportschau. Puis, arrivait l’âge du doute. Celui du rejet de son identité. Celui où l’accent alsacien est honni et donc banni. Celui où la volonté d’être un républicain « un et indivisible » est si forte, qu’elle rend sourd aux appels de l’âme et du cœur provenant de ses racines. Mais on le sait bien, c’est en voulant chasser le naturel qu’on le fait revenir au galop. Pour mieux nous rappeler qui on est et d’où on vient. Aujourd’hui, si les Alsaciens de cette génération sont encore nombreux à comprendre la langue de leurs voisins comme celle de leur pays, s’ils appréhendent le monde en citoyens européens aussi naturellement qu’en citoyens français, c’est grâce à ces belles années passées sur les rives sereines du Rhin. Et sans doute aussi, grâce à leurs parents et grands-parents qui ont su leur léguer ce bel héritage. Was meinsch PROPOSEZ VOTRE CITATION À LA RÉDACTION L’alsacien est riche en citations amusantes. Vous souhaitez en proposer une à faire décortiquer par notre « maître es alsacien » ? Elle fera peut-être l’objet du prochain « Was meinsch ». Adressez-la à  : communication@haut-rhin.fr Àbwàrta un Tee trìncka Quand quelqu’un attend impatiemment un événement, comme par exemple la venue du printemps, on lui dira àbwàrta un Tee trìncka. Voilà une expression qu’on peut traduire littéralement par attendre et boire du thé. Patienter certes, mais en buvant une boisson calmante, parlons plutôt d’une tisane, a Krittertee, aux vertus relaxantes, que d’un thé aux vertus stimulantes, sans compter qu’une infusion bien chaude permet d’attendre sereinement le retour des beaux jours, tout en se réchauffant. L’approche est certes passive, voire fataliste, on laisse venir, on verra bien. Mais que vient faire la tisane dans cette expression ? Il paraît qu’au XIXe siècle, dans le nord de l’Allemagne, un berger et herboriste, a Schofhìrt, Kritterjoggel, nommé Heinrich Ast recommandait à ses patients, impatients, de prendre leur mal en patience et de boire des tisanes en attendant la guérison. Une traduction, plus familière voire triviale, date de la même époque  : laisser pisser la bête, par la suite le mérinos. En effet, les conducteurs d’attelage avaient l’habitude de laisser uriner les bêtes, à l’arrêt. Il fallait donc que les passagers restent zen. Mais alors pourquoi le mérinos ? Le passage de la bête, cheval ou autre animal de trait, s Zugtiar, à mérinos provient du fait que cet animal ou plutôt sa laine était très en vogue. Cette race ovine étant souvent sur les lèvres des gens, des plaisantins se sont amusés à provoquer la substitution. Chaque En alsacien Ùf Elsassisch langue a ses propres images. 65 AVRIL 2019 23



Autres parutions de ce magazine  voir tous les numéros


Liens vers cette page
Couverture seule :


Couverture avec texte parution au-dessus :


Couverture avec texte parution en dessous :