[68] Haut-Rhin magazine n°64 jan/fév/mar 2019
[68] Haut-Rhin magazine n°64 jan/fév/mar 2019
  • Prix facial : gratuit

  • Parution : n°64 de jan/fév/mar 2019

  • Périodicité : trimestriel

  • Editeur : Conseil Général du Haut-Rhin

  • Format : (230 x 280) mm

  • Nombre de pages : 40

  • Taille du fichier PDF : 9 Mo

  • Dans ce numéro : vers la collectivité européenne d'Alsace.

  • Prix de vente (PDF) : gratuit

Dans ce numéro...
< Pages précédentes
Pages : 26 - 27  |  Aller à la page   OK
Pages suivantes >
26 27
26 EN BREF Venez découvrir « L’univers des shôjo manga », exposition exceptionnelle présentée par le Musée International du Manga de Kyoto et le CEEJA dans le cadre de « Japonismes 2018 ». Rendez-vous sur deux sites  : à l’Hôtel du Département à Colmar du 8 au 28 février et à la Médiathèque départementale du Sundgau à Altkirch du 8 février au 5 mars. Des animations et des ateliers seront également proposés. Cette exposition s’inscrit dans la continuité des relations culturelles, économiques et touristiques du Haut-Rhin avec le Japon. Optez pour un cursus transfrontalier Manga  : le Haut-Rhin accueille une expo inédite Le Campus européen Eucor réunit les universités de Bâle, de Fribourg-en-Brisgau, de Haute- Alsace, de Strasbourg ainsi que le Karlsruher Institut für Technologie. Son nouveau site internet présente toutes les filières communes, les projets et réseaux de recherche transfrontaliers ainsi que les possibilités de mobilité entre les différentes universités membres. Une visite s’impose en prévision des vœux post-bac ! Le Haut-Rhin « Département Fleuri » Le Département haut-rhinois est récompensé pour toutes ses actions menées dans le cadre du fleurissement et de la valorisation paysagère… mais pas seulement  : Ce label, valable cinq ans, est aussi la marque d’une qualité d’accueil et de vie des résidents et des visiteurs ainsi que d’initiatives liées à l’aménagement, à la préservation de l’environnement et au développement économique et social. C’est enfin la marque d’une Takahashi Makoto implication dans l’organisation des labels Villes et Villages Fleuris. On savait tous qu’il faisait bon vivre dans le Haut-Rhin mais maintenant, c’est officiel ! Urbanisme  : un nouveau service dédié aux maisons alsaciennes Vous êtes propriétaire ou vous êtes en passe d’acquérir une maison alsacienne et vous souhaitez faire des travaux ou bien connaître l’état du bien, le Conseil d’Architecture d’Urbanisme et de l’Environnement (CAUE) du Haut-Rhin a mis en place un service de conseils techniques relatifs à la réhabilitation de maisons anciennes et en particulier des maisons à colombages. Les conseils sont dispensés gratuitement sur rendez-vous, sur le lieu du projet. Le service est pris en charge par le CAUE. Tél. 03 89 23 33 01 www.caue68.com Save the date ! Danksch drà ! Un parcours entre Sélestat, Châtenois et Bergheim, ça vous parle ? Des boucles de 8, 11, 19 et 20 km sur la Route des Vins et la Véloroute du Vignoble, fermées à la circulation, ça vous dit ? Une journée festive, sportive et gourmande au pied du Haut-Koenigsbourg, vous avez trouvé ? … mais oui, il s’agit bien du célèbre SlowUp En alsacien Alsace ! Assez parlé, on se retrouve tous, habillés de blanc, dimanche 2 juin de 10h à 18h, pour l’édition 2019 ! www.slowup-alsace.fr Ùf Elsassisch Du 22 mars au 22 avril 2019, l’association « Les enfants de Tchernobyl » mettra en vente des milliers d’oeufs traditionnels en bois pour financer le voyage d’enfants habitant à proximité de la zone interdite, dans le Haut-Rhin. www.lesenfantsdetchernobyl.fr Cette année encore, le festival international jeune public MOMIX va rayonner et réchauffer l’hiver avec une programmation artistique très riche  : danse, théâtre, marionnettes, musique, cirque… Un enchantement comme toujours ! RDV à Kingersheim du 31 janvier au 10 février 2019. www.momix.org
ÙF ELSASSISCH LE BILLET DE THIERRY KRANZER L’immersion en alsacien  : Wàs ìsch dàs ? La création en 2021 d’une collectivité « européenne » d’Alsace nous invite à imaginer une politique linguistique à la hauteur du qualificatif européen. L’Alsace doit jouer la carte d’une nouvelle gouvernance linguistique basée sur l’immersion précoce en alsacien dès la crèche pour un bilinguisme inné en maternelle. Il y a un lien entre bonne gouvernance et développement durable, qu’il s’agisse de gouvernance liée aux genres ou aux langues. Selon le Conseil économique et social de l’ONU, la réalisation, à l’échelle mondiale, des objectifs de parité entre les genres générerait 28 000 milliards de dollars de croissance économique supplémentaire par an. 10 fois le PIB annuel de la France ! Des bénéfices tout aussi importants sont attendus pour une Alsace qui réaliserait la parité entre nos langues nationale et régionale. Le fonds pour l’immersion en alsacien (FILAL) souhaite être un aiguillon en initiant des crèches en alsacien pour permettre à des enfants de devenir germanophones même si leurs parents ne le sont pas. Nous cherchons 1000 Alsaciens prêts à soutenir l’immersion en alsacien en crèche à hauteur de 10 euros par mois. Màche mìt. Contact  : elsasserditsch@gmail.com site www.filalsace.net Thierry Kranzer, Président du FILAL Né à Colmar en 1968, Thierry Kranzer a été attaché de presse à l’ONU à New York entre 2001 et 2017. En 2015, il a publié « Langues régionales au bord du gouffre ? » Was meinsch Ebbis àn d grossa Glocka hanka Ebbis àn d grossa Glocka hanka, littéralement pendre quelque chose à la grosse cloche, signifie, en fait, répandre une nouvelle aux quatre vents, trompetter consciemment des faits plutôt confidentiels, donner de l’importance ou gonfler des échos insignifiants. D’où vient cette expression ? Les cloches rythment la vie quotidienne tant profane, en indiquant les heures, que sacrée, en annonçant l’angélus, d Battzitt, la messe, d Mass, les mariages, d Hochzitta, les baptêmes, d Taifeta, les enterrements, d Begräbniss. On sonne le glas, Scheidzeicha,pour annoncer un décès. Jadis, le tocsin, d Sturmglocka, avertissait en cas de danger imminent, de catastrophe naturelle, orage, Gwìtter, ou grêle, Hàgel, incendie, décisions municipales et Brànd, voire invasion. son fameux  : As wìrd Donc du temps où internet et autres moyens de communication modernes n’existaient pas, les cloches de l’église est porté à la bekànnt gmàcht,il ou du beffroi prévenaient la population quand quelque chose connaissance d’important avait ou allait avoir lieu. Elles permettaient aussi de de la population. prédire le temps. On pense aussi à la cloche que le garde champêtre, dr Bàmmert, faisait retentir pour informer ses concitoyens des PROPOSEZ VOTRE CITATION À LA RÉDACTION L’alsacien est riche en citations amusantes. Vous souhaitez en proposer une à faire décortiquer par notre « maître es alsacien » ? Elle fera peut-être l’objet du prochain « Was meinsch ». Adressez-la à  : communication@haut-rhin.fr En alsacien Ùf Elsassisch 64 janvier 2019 23 27



Autres parutions de ce magazine  voir tous les numéros


Liens vers cette page
Couverture seule :


Couverture avec texte parution au-dessus :


Couverture avec texte parution en dessous :