[68] Haut-Rhin magazine n°63 oct/nov/déc 2018
[68] Haut-Rhin magazine n°63 oct/nov/déc 2018
  • Prix facial : gratuit

  • Parution : n°63 de oct/nov/déc 2018

  • Périodicité : trimestriel

  • Editeur : Conseil Général du Haut-Rhin

  • Format : (230 x 280) mm

  • Nombre de pages : 36

  • Taille du fichier PDF : 4,1 Mo

  • Dans ce numéro : écrire une nouvelle page de l'histoire de l'Alsace.

  • Prix de vente (PDF) : gratuit

Dans ce numéro...
< Pages précédentes
Pages : 22 - 23  |  Aller à la page   OK
Pages suivantes >
22 23
22 EN BREF Maurice Tubul a pris ses fonctions de Directeur général des services du Conseil départemental du Haut-Rhin le 1er août. Il succède ainsi à Philippe Jamet en poste depuis 3 ans. Maurice Tubul occupait auparavant les mêmes fonctions au Conseil départemental du Territoire de Belfort depuis 2015. Souspréfet hors classe, il a également occupé les postes de Secrétaire général pour les affaires régionales de Martinique, de Directeur de cabinet du Préfet de Seine-et- Marne avant de rejoindre la Métropole Nice Côte d’Azur en qualité de Secrétaire général. Lutter contre la précarité énergétique Avec « habiter mieux 68 », le nouveau programme d’intérêt général 2018-2023, le Département, l’Anah et les intercommunalités entendent lutter conjointement et efficacement contre la précarité énergétique et permettre aux ménages les plus modestes d’habiter dans un logement décent et de voir leurs charges diminuer. A ce jour, plus de 44 000 foyers haut-rhinois ont des difficultés à subvenir à leurs dépenses énergétiques. monprojet.anah.gouv.fr www.adil68.org THD  : la connexion, un enjeu de taille à Logelheim Nouveau Directeur général au conseil départemental Les différentes sociétés et marques du groupe Phosphore comptabilisent plus de 15 millions de visiteurs sur leurs supports internet. Obtenir la fibre optique et par conséquent l’internet à très haut débit était devenu impératif pour le groupe basé à Logelheim, commune de 1000 habitants des environs de Colmar. Depuis l’été, c’est chose faite grâce à la société Rosace, chargée par les collectivités, dont le Conseil départemental du Haut-Rhin, de mettre en œuvre le réseau d’initiative publique « Très Haut Débit Alsace ». Objectif  : connecter d’ici 2022 toutes les communes d’Alsace qui n’ont pas accès au Très Haut Débit proposé par les opérateurs privés dans les zones fortement peuplées. OuiGo est arrivé  : Colmar-Paris en TGV à partir de 16 € Depuis juillet dernier, OuiGo, l’offre de transport à bas coût de la SNCF, est arrivé dans le Haut-Rhin. Des billets à tarifs très préférentiels sont proposés selon les jours sur certains TGV au départ de Colmar et à destination de Paris. Jusqu’à présent, de telles offres vous faisaient arriver dans des gares excentrées comme celles de l’aéroport Roissy-Charles de Gaulle ou de Marne-la-Vallée. C’est désormais l’intra-muros qui est proposé à partir de 32 euros l’allerretour entre Colmar et la gare de Paris-Est. Qu’on se le dise ! Verglas, neige  : 100% du réseau traité En cas de verglas ou de risque de verglas, le conseil départemental traite l’ensemble des routes. En cas de neige, l’essentiel des routes est traité en priorité. Les routes très secondaires sont traitées en différé dans la journée. Excepté quelques routes de montagne fermées à la circulation tout l’hiver, 100% du réseau est ainsi traité. Pour connaître les plages de déneigement des routes départementales que vous empruntez, consultez la carte de déneigement sur www.haut-rhin.fr Dans le Haut-Rhin, environ 75 000 personnes sont diabétiques et 1,5% des Haut-Rhinois ignorent qu’ils le sont. Venez contrôler votre glycémie le 23 novembre de 8h30 à 18h au Conseil départemental du Haut-Rhin à Colmar. Journée d’information sur le diabète, conférences, rencontres avec des professionnels… + d’infos  : www.haut-rhin.fr ORBEY ◆ Arrivée au Musée du Linge, emblématique de la grande Guerre En mémoire des 100 ans de la fin de la 1 ère guerre mondiale 9 27 km Inscriptions en ligne sur Sporkrono.fr Et vous ? Avez-vous déjà testé votre glycémie ? Associer Histoire et sport, c’est possible grâce aux Foulées du Souvenir à Orbey. Ces 2 trails, de 9 km (450 D+) et 27 km (1400 m D+), sont organisés à l’occasion des 100 ans de la fin de la Première Guerre mondiale le 24 novembre prochain à travers les lieux de mémoire de la Bataille du Linge.
ÙF ELSASSISCH LE BILLET DE LA RÉDACTION Danke von ganzem Herzen Tous deux dialectophones, ils sont de la génération à qui l’on a dit « Surtout, parlez français à votre petite ou elle aura du mal à l’école ! » Ils ne se sont même pas posé la question de leur propre réussite professionnelle « malgré » leur soi-disant handicap linguistique  : ils se sont abstenus du moindre mot en alsacien en présence de leur enfant. Un jour, la voilà qui rentre, fière d’en avoir appris un d’un camarade de classe. Il avait pris soin d’insister  : « En rentrant, tu le dis à ta maman ». Mais sa fierté fut aussitôt gratifiée d’une formidable gifle assortie d’un mémorable « File dans ta chambre ! ». Plus tard, à l’heure d’apprendre l’allemand au collège, cette nouvelle langue lui picotait méchamment la joue. Aucun professeur ne réussit à la lui faire aimer. Peu lui importait. Elle voyait déjà son avenir ailleurs, dans des contrées où l’allemand et l’alsacien feraient figure de langue tout à fait exotique… et absolument inutile. Ce fut le cas quelques années, jusqu’à ce que le retour aux sources la chatouille  : il fait si bon vivre en Alsace. Elle dû faire le tri entre les postes qui exigeaient la pratique de l’allemand et les autres. Malgré cela, elle eut de nombreux échanges avec des homologues allemands et suisses qui, fort heureusement, maîtrisaient parfaitement le français. Elle aurait aimé pouvoir leur répondre en allemand pour se mettre sur un pied d’égalité. Elle réalisa aussi qu’elle passait à côté de quelques belles opportunités professionnelles. Aujourd’hui, elle encourage ses enfants à progresser en allemand. Elle suit des cours d’alsacien avec son petit garçon qui en était demandeur, elle a vu s’envoler sa grande fille à Berlin pour ses études… et elle remercie les professeurs qui ont su leur donner le goût d’une langue qu’elle-même a si longtemps rejetée avant de l’aimer enfin  : sa langue régionale. Danke von ganzem Herzen, Beschta Dànk vo gànzem Harza S isch àlles im Butter  : tout va très bien, tout marche à merveille, tout baigne dans le beurre. Et pourquoi donc le beurre ? Dans l’Europe médiévale, les marchandises fragiles, en verre ou en porcelaine, étaient transportées dans des tonneaux ou des caisses emplis de beurre fondu, qui, une fois durci, protègeait ces objets de la casse sur les routes cahoteuses des cols de montagnes italiens ou allemands. Ainsi, même si le tonneau était secoué en tous sens, voire dégringolait de la charrette, il n’y avait pas de casse. Il fallait y penser ! Was meinsch S ìsch àlles ìm Butter Une autre explication possible et plausible nous mène dans le Berlin du XIXe siècle, où des aubergistes avaient adopté ce slogan pour signifier que tous leurs mets étaient préparés avec du beurre traditionnel et non avec de la Margarine, Kunschtbutter, invention française, suite à un concours lancé par Napoléon III en personne, pour remplacer le beurre rare et cher par un corps gras, peu coûteux et apte à se conserver sans s’altérer tout en gardant sa valeur nutritive. PROPOSEZ VOTRE CITATION À LA RÉDACTION L’alsacien est riche en citations amusantes. Vous souhaitez en proposer une à faire décortiquer par notre « maître es alsacien » ? Elle fera peut-être l’objet du prochain « Was meinsch ». Adressez-la à  : communication@haut-rhin.fr Àlles ìm Butter ? Pourquoi pas ? Toujours est-il qu’à cette expression destinée à signifier le bonheur quasi parfait, l’Alsacien bon teint ajoutera facétieusement  : nur d Fia sìnnìm Kaas, tout est dans le beurre, seuls les pieds sont dans le fromage. Façon de ne pas louper un bon mot, mais aussi de montrer qu’il a les pieds sur terre. Yves Bisch En alsacien Ùf Elsassisch 63 novembre 2018 23



Autres parutions de ce magazine  voir tous les numéros


Liens vers cette page
Couverture seule :


Couverture avec texte parution au-dessus :


Couverture avec texte parution en dessous :