[68] Haut-Rhin magazine n°61 avr/mai/jun 2018
[68] Haut-Rhin magazine n°61 avr/mai/jun 2018
  • Prix facial : gratuit

  • Parution : n°61 de avr/mai/jun 2018

  • Périodicité : trimestriel

  • Editeur : Conseil Général du Haut-Rhin

  • Format : (230 x 280) mm

  • Nombre de pages : 36

  • Taille du fichier PDF : 13,0 Mo

  • Dans ce numéro : très haut débit, il arrive dans nos villages.

  • Prix de vente (PDF) : gratuit

Dans ce numéro...
< Pages précédentes
Pages : 32 - 33  |  Aller à la page   OK
Pages suivantes >
32 33
32 TERRITOIRE A L’HEURE DE LA SOLIDARITÉ L’association Espoir, est un admirable exemple d’invention, de générosité et d’entraide. 45 ans de présence aux côtés de femmes et d’hommes cabossés par la vie. Espoir, ce sont en moyenne 1 500 personnes accompagnées, chaque année, au travers de dispositifs très complets alliant aide à l’hébergement et insertion sociale et économique par le travail, entre autres grâce aux ateliers de l’association qui emploient une centaine de personnes. Le travail de ces femmes et de ces hommes est valorisé au sein d’une vaste salle de vente, entièrement rénovée, où l’on trouve selon les termes de sa responsable « tout ce qui rentre dans une maison ». 35 rue Ampère, Colmar TOUS CHAMPIONS C’est un incroyable vivier de talents qui, en quelques décennies, a offert au canoë-kayak une multitude de titres de champion du monde et d’innombrables podiums lors des grandes compétitions internationales. Mais l’APACH de Horbourg-Wihr, ce n’est pas que le sport de haut niveau. C’est au contraire un club qui profite de sa notoriété pour offrir du bonheur au plus grand nombre, proposant animations d’été, séances découvertes, accueil de vacanciers… Un club qui, par ailleurs, est devenu un porte étendard de la promotion du sport au féminin et qui a été à l’initiative de l’opération « Elles de l’Ill », afin de permettre à des femmes ayant subi un cancer du sein de se reconstituer par la pratique d’un sport de plein air dans un environnement convivial et attentif. Marie-Pierre Strack, designer et responsable de la salle de vente et du petit bazar de l’association Espoir. DES JACUZZIS NATURELS C’est à l’extrême nord du canton, à l’est du lieu-dit « Maison rouge » sur la petite départementale entre Ostheim et Jebsheim, que se trouve la source du Riedbrunnen, un pur joyau naturel. Munissez-vous d’une carte pour y accéder et soyez respectueux du lieu qui est d’une extrême fragilité. L’émotion, c’est promis, sera au rendez-vous. Le Ried abrite le plus vaste et le plus riche TERRE DE BÂTISSEURS La nouvelle usine SAF de Hésingue, c’est eux, de même que la plateforme logistique Aldi à Sainte-Croix-en-Plaine ou encore le nouveau siège social de la brasserie Kronenbourg à Obernai. L’entreprise GA de Sainte-Croix-en- Plaine est l’un des 5 sites de production d’un groupe dont le siège est à Toulouse et qui peut s’enorgueillir de réalisations remarquables sur le plan national  : le campus Thales à Bordeaux, la plateforme de chirurgie ambulatoire de la Pitié-Salpêtrière… Un savoir-faire qui ne se limite pas à des réalisations de grande envergure, puisque ce concepteur-bâtisseur construit également des maisons individuelles. L’usine haut-rhinoise, et sa centaine d’employés, connaît actuellement une activité des plus intenses puisque le site est l’un des trois du groupe à réaliser les parties préfabriquées de la nouvelle plateforme de e-commerce d’Amazon en cours de construction à Brétigny-sur-Orge. réseau de rivières phréatiques d’Europe et le Riedbrunnen en est sans conteste l’une des plus belles. La manière dont ce cours d’eau jaillit de terre a, de tout temps, intrigué les populations du lieu. Très localement dans le Ried, la nappe phréatique est recouverte d’un sol imperméable. L’eau souterraine y est donc maintenue sous pression. Il lui arrive malgré tout, dans des sortes de cuvettes, de pouvoir percer cette couche imperméable. L’eau s’écoule alors par petits jaillissements, spectacle peu ordinaire et réellement fascinant. Ne sachant quelles forces surnaturelles avaient engendré ces résurgences, les populations locales les dénommèrent « Donnerlocher », trous du tonnerre.
ETRE BILINGUE, C’EST S’OUVRIR L’apprentissage précoce de l’allemand a certes pour ambition de favoriser la compétitivité des Haut-Rhinois sur le marché du travail, mais pas uniquement. Car une langue est bien plus qu’un moyen de communication. Une langue est une passerelle pour la connaissance de l’autre, un outil de partage, d’échange, pour mieux créer et vivre ensemble. De cela, Mattéo Jeanroy, 15 ans, élève de 3 e bilingue au collège Berlioz de Colmar, en est convaincu. « C’est certain, je vais dès l’année prochaine m’engager dans la filière Abibac. Je ne suis pas encore très au clair sur mes projets d’études mais quels qu’ils soient je sais que l’allemand me sera d’une grande utilité. Et puis, en Alsace, c’est notre culture aussi. Du fait de la carrière professionnelle de mon père, j’ai passé les cinq premières années de ma vie en Allemagne. Pour moi, le bilinguisme allait de soi. Si mon parcours personnel m’a procuré un petit avantage, la filière bilingue est véritablement accessible à tous, y compris aux enfants dont les parents n’ont aucune connaissance de la langue. » Une langue est une passerelle, un outil de partage, d’échange, pour mieux créer et vivre ensemble. EN VERT ET POUR TOUS ! Lors de sa création en 2002, la plateforme de compostage de Sainte-Croix-en-Plaine n’a d’autre ambition que de fournir en compost de qualité les terres agricoles de son initiateur. Mais l’idée est fertile et rapidement va prendre racine. Aujourd’hui, la plateforme est l’une des cinqunités de compostage de la société Agrivalor qui, avec son méthaniseur de Ribeauvillé, est devenue l’un des plus brillants promoteurs de l’économie circulaire dans notre département. Les déchets verts d’une quinzaine de déchetteries et de nombreux paysagistes sont collectés à Sainte-Croix-en-Plaine. 12 000 tonnes de compost bio y sont produites chaque année au service d’une agriculture durable, respectueuse des hommes et de leur environnement. L’EMPIRE DU SOLEIL LEVAIN Deux ans et demi à peine après sa création, et déjà c’est la consécration pour la maison Hirose. Ce qui au départ était le pari osé de deux amis, fous de saveurs et de produits de qualité, formés ensemble auprès de Christine Ferber, est devenu une entreprise d’une vingtaine de salariés. C’est en 2015 que l’association de Naoto Hirose, d’origine nippone, et de Paul Petersen, se concrétise par l’ouverture d’un laboratoire à Andolsheim. Leur ambition est de proposer aux professionnels de la restauration et de l’hôtellerie des pains et des viennoiseries de haute qualité, élaborés avec les meilleurs produits des agriculteurs locaux. Pari tenu au-delà de toutes les espérances. La maison Hirose fournit aujourd’hui les meilleures tables de la région dont la triplement macaronée Auberge de l’Ill à Illhaeusern. Outre pains et viennoiseries, la maison Hirose élabore également des pâtisseries inédites mariant l’épure japonaise et la tradition alsacienne. www.hirose.fr LE CANTON DE COLMAR-2 EN CHIFFRES 12 communes ainsi qu’une fraction de la commune de Colmar 52 472 habitants 165 sa superficie en km 2 318 sa densité humaine au km 2 Mardi 6 mars 2018, 6h00 du matin. Naoto Hirose, Paul Petersen et une partie de leur équipe. Auparavant, 12 000 tonnes de matières végétales venaient saturer à grands frais nos incinérateurs. Aujourd’hui, elles sont transformées en compost de qualité. En alsacien Ùf Elsassisch 51 61 avril 2018 33



Autres parutions de ce magazine  voir tous les numéros


Liens vers cette page
Couverture seule :


Couverture avec texte parution au-dessus :


Couverture avec texte parution en dessous :