[68] Haut-Rhin magazine n°60 jan/fév/mar 2018
[68] Haut-Rhin magazine n°60 jan/fév/mar 2018
  • Prix facial : gratuit

  • Parution : n°60 de jan/fév/mar 2018

  • Périodicité : trimestriel

  • Editeur : Conseil Général du Haut-Rhin

  • Format : (230 x 280) mm

  • Nombre de pages : 36

  • Taille du fichier PDF : 3,2 Mo

  • Dans ce numéro : politique pour la réussite éducative de tous !

  • Prix de vente (PDF) : gratuit

Dans ce numéro...
< Pages précédentes
Pages : 26 - 27  |  Aller à la page   OK
Pages suivantes >
26 27
26 ÉTAT DES LIEUX AGIR POUR L’ÉQUILIBRE DES JEUNES... …En leur proposant, à la cantine, une nourriture équilibrée et dans la mesure du possible locale, tout en maintenant des tarifs adaptés et équitables. Depuis de nombreuses années, le Département du Haut-Rhin encourage et multiplie les initiatives destinées à favoriser l’utilisation de produits de qualité, avec par exemple l’animation, « je mange bio et local, c’est génial ! » ou encore les bonnes pratiques alimentaires dans les cuisines des collèges. La collectivité vient même, récemment, de signer la charte « Plaisir à la cantine », qui engage l’ensemble des personnels des 40 collèges haut-rhinois dotés d’une demi-pension à respecter certaines pratiques telles que créer un groupe de travail « restauration scolaire », concevoir des menus qui respectent les saisons, réaliser une enquête de satisfaction auprès des élèves, lutter contre le gaspillage… Les établissements peuvent également accéder à une plateforme de commande en ligne ApproAlsace.fr pour commander des produits de saison directement auprès des producteurs locaux. GRANDIR AVEC LA CULTURE ET LE SPORT C’est peut-être là l’un des leviers les plus importants pour encourager la confiance en soi des jeunes et les aider à prendre leur place de citoyen. Et le conseil départemental n’hésite pas à se mobiliser et à encourager les actions en lien avec ses nombreux partenaires, allant de la lecture publique en collège, des séances de travail aux Archives départementales, du spectacle vivant, des parcours de sensibilisation musicale et artistique, par exemple, avec l’Orchestre Symphonique de Mulhouse qui travaille cette année avec les collégiens de 10 000 élèves et près de 100 collèges participent chaque année à l’opération « collège au cinéma en Alsace » permettant d’assister au cours de l’année scolaire à la projection de trois films en salle de cinéma. Fortschwihr, les parcours musiques actuelles avec les centres de ressources de Colmar et de Mulhouse ou encore « le labo jeune » autour du numérique proposé par le Centre Culturel de Rencontre (CCR) Les Dominicains de Haute-Alsace aux collèges situés à proximité de Guebwiller. Le Département participe également à l’éducation à l’image des élèves et au développement Le conseil de leur esprit critique, avec le dispositif « Collège au cinéma en Al- départemental investit chaque sace » (voir photo), qui concerne plus de 4000 collégiens haut-rhinois chaque année ou encore « année plus de 1000 euros par Journal au collège », en partenariat avec le journal L’Alsace, où collégien. chaque année, plus de 700 collégiens de 4 e et 3 e réalisent des articles de fond sur l’actualité régionale publiés dans une édition spéciale. Le sport n’est pas en reste puisque la collectivité soutient la construction et la rénovation de gymnases mis à disposition des collégiens mais aussi les sections sportives des collèges, l’UNSS, les associations développant la pratique sportive ou encore les « Mercredis sportifs » (voir P.12) EN CHIFFRES 43 millions d’euros pour la réussite éducative en 2018 10 millions sur 5 ans pour l’équipement numérique des collèges 900 000 euros/an pour les actions éducatives 600 000 euros/an pour le soutien de la pratique sportive « Manger local, c’est génial ! »  : 13 collèges haut-rhinois ont participé l’an passé à l’animation circuits-courts mise en oeuvre par le Conseil départemental dans les restaurants scolaires, en partenariat avec les producteurs locaux.
S’OUVRIR AUX AUTRES... Et plus particulièrement à nos voisins allemands et suisses, passe par l’apprentissage des langues, et le conseil départemental l’a bien compris en développant les échanges transfrontaliers et en assurant la promotion du bilinguisme sur l’ensemble du territoire, en soutenant par exemple l’immersion linguistique complète en allemand et en dialecte proposée par ABCM (Association pour le Bilinguisme en Classe dès la Maternelle), en aidant financièrement les communes pour l’aménagement des salles de classe lors de l’ouverture d’un nouveau cursus bilingue ou encore en participant à l’achat de matériel pédagogique pour les CDI des collèges. Cet effort s’explique par la tradition linguistique de l’Alsace, par sa situation géographique et par les besoins de l’économie. A ce jour, 38 collèges proposent la continuité du cursus bilingue sur le territoire, La politique plurilingue, une forte valeur ajoutée pour l’avenir des jeunes haut-rhinois visant à leur transmettre une culture et leur offrir des opportunités d’emploi. Bernadette Groff Présidente de la Commission culture et patrimoine Conseillère départementale du canton de Brunstatt Vice-Présidente du Conseil départemental du Haut-Rhin Maire de Brunstatt-Didenheim soit 2600 élèves concernés. En s’appuyant sur les fonds européens INTERREG, la collectivité propose également l’accompagnement de « micro-projets » transfrontaliers. Pour preuve, le projet « Fouilleurs d’histoire », porté par la Nef des sciences, consistant en la création d’outils archéologiques pédagogiques et ludiques pour des classes françaises et suisses. Chaque année, le Conseil départemental du Haut-Rhin consacre 1,7 million d’euros à la promotion du bilinguisme et des échanges transfrontaliers. POUR PLUS D’INFORMATIONS SUR  : 3haut-rhin.fr GARDER SON ÉQUILIBRE L’ÉDUCATION PAR L’ART, UNE NÉCESSITÉ POUR LES JEUNES… Une priorité pour le Conseil départemental qui favorise toutes les expressions artistiques, du spectacle vivant aux arts visuels, du chant à la littérature. En ma qualité de Présidente de la Commission culture, j’attache une importance primordiale à la place de l’éducation artistique et culturelle dans la formation généralisée dispensée aux jeunes, dans le cadre de leur cursus scolaire. Acquérir et s’approprier une culture artistique est un véritable enrichissement intellectuel qui développe l’esprit critique, la créativité et la sensibilité, aiguise la curiosité et Parce que connaître et se sentir bien avec son corps, c’est important. Parce que parler à son entourage n’est pas toujours évident. Le conseil départemental réalise et soutient les actions d’information et de prévention portant sur la sexualité au sein des collèges, participe au fonctionnement de la Maison des adolescents, (MDA68), véritable lieu d’accueil et d’écoute gratuit et confidentiel, de prise en charge mais aussi d’information et d’orientation des jeunes de 12 à 25 ans sur les questions de mal-être, santé, scolarité, relations familiales, sexualité... Il soutient également le dispositif de remédiation scolaire du collège Péguy de Wittelsheim. En alsacien Ùf Elsassisch participe à l’épanouissement. Aussi, dans le cadre de ma mission, je m’engage fortement à garantir l’accès à la culture sous toutes ses formes et au plus grand nombre et ce, sur l’ensemble du territoire. Une mission rendue possible grâce aux partenariats variés que nous avons mis en place, depuis quelques années, avec de nombreux acteurs culturels et que nous continuons à développer, pour preuve l’appel à projets « culture en collège » lancé tout récemment. L’action culturelle départementale s’appuie également sur un schéma des Enseignements Artistiques destiné à la mise en place de projets en milieu scolaire, autour de la musique, du chant choral, de la danse ou encore du théâtre. 60 février 2018 27



Autres parutions de ce magazine  voir tous les numéros


Liens vers cette page
Couverture seule :


Couverture avec texte parution au-dessus :


Couverture avec texte parution en dessous :