[68] Haut-Rhin magazine n°60 jan/fév/mar 2018
[68] Haut-Rhin magazine n°60 jan/fév/mar 2018
  • Prix facial : gratuit

  • Parution : n°60 de jan/fév/mar 2018

  • Périodicité : trimestriel

  • Editeur : Conseil Général du Haut-Rhin

  • Format : (230 x 280) mm

  • Nombre de pages : 36

  • Taille du fichier PDF : 3,2 Mo

  • Dans ce numéro : politique pour la réussite éducative de tous !

  • Prix de vente (PDF) : gratuit

Dans ce numéro...
< Pages précédentes
Pages : 22 - 23  |  Aller à la page   OK
Pages suivantes >
22 23
22 EN BREF Un très grand merci à vous tous, qui avez voté, sans relâche, pour le sophora japonica pleureur de Bollwiller au concours national du plus bel arbre de l’année. Nous avons relevé le défi, tous ensemble, nous avons cliqué, voté, partagé, et même invité nos amis bas-rhinois à soutenir notre candidature mais en vain. Le Nord a été plus fort ! Les Hauts-de-France l’ont remporté. Nous n’avons pas démérité et c’est malgré tout une belle victoire pour les Alsaciens ! N’hésitez pas à lui rendre visite, il vous attend au cimetière de Bollwiller. Un lieu de ressources unique pour l’habitat L’ADIL68 a récemment rejoint l’ADAUHR et le CAUE à l’Espace Baur situé 16a avenue de la Liberté à Colmar permettant de renforcer les synergies entre les organismes partenaires du département qui interviennent dans les domaines de l’aménagement, de l’urbanisme et de l’habitat. Le public bénéficie maintenant au sein de l’Espace Baur d’un conseil complet dans le domaine du logement et de l’architecture. 3adil68.org - 3adauhr.fr 3fncaue.com Des collégiens, véritables journalistes en herbe ! L’arbre de l’année est alsacien ! C’est reparti pour l’opération Journal au collège avec plus de 700 collégiens participants, issus des classes de 4 e et 3 e de différents établissements haut-rhinois. Organisée par l’Alsace depuis de nombreuses années, en partenariat avec le conseil départemental, l’opération permet aux élèves de développer leur esprit critique et leur sens citoyen. Entourés d’un enseignant et d’un journaliste, les élèves doivent réaliser des articles de fond sur l’actualité locale et régionale qui feront l’objet d’une édition spéciale. Les meilleurs journalistes « en herbe » sont récompensés en fin d’année lors de la remise des prix. Divine cuisine à la cantine ! Les initiatives favorisant l’utilisation de produits de qualité et les bonnes pratiques alimentaires dans les cuisines des collèges se multiplient. Une nouvelle étape dans cette démarche a été franchie avec la signature d’une charte « plaisir à la cantine ». Cette signature est l’aboutissement de formations qui, depuis 2011, ont permis à plus de 120 acteurs en lien avec la restauration de se familiariser avec les problématiques du bio, des circuits courts, du gaspillage alimentaire… Manger à la cantine, c’est manger bio et local, et en plus c’est bon...et ça, c’est génial ! Le Carnaval de Bâle inscrit à l’Unesco Pour sa musique avec les fifres, tambours et Guggenmusiken. Pour ses costumes, masques et lanternes. Pour son expression orale avec la satire politique des Schnitzelbänke… Pour sa valorisation de l’usage du dialecte… Le carnaval de Bâle, véritable tradition vivante, fait désormais partie du patrimoine immatériel de l’humanité. Un plus pour la Région des Trois Pays ! Vive le Basler Fastnacht qui aura lieu, cette année, du 19 au 22 février. 3baslerfasnacht.info En alsacien Ùf Elsassisch Du 9/3 au 2/4 2018, l’association « Les enfants de Tchernobyl » organise une vente d’œufs en bois décorés au profit de ses projets humanitaires. En 2017, 32 533 œufs ont été vendus et plus de 190 enfants ont pu passer des vacances en France. 3lesenfantsdetchernobyl.fr Ne manquez pas le festival de la Bande dessinée de Colmar qui aura lieu les 17 et 18 mars prochains au Koïfhus ; l’occasion pour tous les bédéphiles de rencontrer de nombreux auteurs ; des animations pour les enfants sont également proposées. + d’infos sur  : 3lesprit-bd.com
ÙF ELSASSISCH Comment allez-vous grand-mère ? D’Antananarivo à Mulhouse, Faly, la jeune Malgache, suit une formation d’auxiliaire de vie sociale. Mariage d’amour avec un Alsacien, mais un bémol à son bonheur, partout, on parle une langue qu’elle ne comprend pas, pour l’exclure pense-t-elle. Lors d’un stage, sa tutrice étant malade, elle se rend seule chez une mamie octogénaire, dans un petit village du Sundgau. Elle sonne à la porte, et apparaît une vieille dame qui ne peut dissimuler sa stupéfaction, voyant devant elle cette jeune femme, noire comme l’ébène. Faly se souvient alors de son cours d’alsacien et balbutie maladroitement  : « Wie geht’s Miaderla ? » Aussitôt le visage de la dame s’illumine et un grand sourire apparaît quand la jeune Malgache poursuit  : « ìch heiss Faly, ìch wohn ìn Mìlhüsa, ìch kumm fer halfa. » Ses récentes connaissances en alsacien n’allaient pas beaucoup plus loin et pourtant ces quelques mots ont servi de déclencheur d’une grande amitié. Les années ont passé, et Faly revient régulièrement voir la vieille dame, non pas comme aide à domicile, mais comme amie, ou plutôt comme élève, car la mamie aide sa protégée à se perfectionner dans cette langue qui les a unies. Cette anecdote, Faly se plaît à la raconter tout en ajoutant  : « le fait d’apprendre la langue du pays a changé ma vie. Pas seulement professionnellement, mais je suis mieux acceptée dans ma belle-famille, et je peux partager les troisièmes mi-temps de mon sportif de mari. Nundabuckel noch amol ! » Yves Bisch LE BILLET YVES BISCH Pédagogue, historien, chroniqueur, traducteur, homme de plume et de terrain, ce semeur infatigable n’a de cesse de redonner à la langue régionale ses lettres de noblesse. 3dreylanddichterweg.eu/fr/dichter/yves-bisch.html Was meinsch Gàng dert àna wo dr Pfaffer wàchst ! Quand on veut que quelqu’un dégage daredare, on l’envoie là où pousse le poivre, c’est-àdire du côté de l’Inde, la côte de Malabar, une destination, jadis, quasiment impossible à atteindre. Cette expression pleine de saveur est déjà citée au XVI e siècle par le théologien franciscain et pamphlétaire de génie Thomas Murner d’Obernai dans sa « Narrenbeschwörung », la conjuration des fous. A la même époque, on peut lire en latin  : utinam omnes poetae essent ubi piper crescit, si seulement tous les poètes étaient là où pousse le poivre. Ces textes datés contredisent la version selon laquelle, dans cette expression, le pays du poivre serait la Guyane française, d’où provient le poivre de Cayenne et lieu de bagne, mais qui n’a été colonisée qu’au début du XVII e siècle par les Français. Donc, quand on en a marre de voir quelqu’un, au lieu de lui dire de façon cool gàng ge mole ou plus sèchement gàng zum Tèifel, on peut opter pour Gàng dert àna wo dr Pfaffer wàchst, même si aujourd’hui l’Inde n’est plus un endroit inaccessible. Mais s Pfafferlànd, le pays du poivre est resté l’endroit où les électeurs aimeraient envoyer certains politiques, les ouvriers quelques PROPOSEZ VOTRE CITATION À LA RÉDACTION L’alsacien est riche en citations amusantes. Vous souhaitez en proposer une à faire décortiquer par notre « maître es alsacien » ? Elle fera peut-être l’objet du prochain « Was meinsch ». Adressez-la à  : communication@haut-rhin.fr -uns de leurs patrons et parfois certaines épouses, leur conjoint et inversement, sans réelle obligation pour ces derniers de mettre le cap sur ce lointain pays. Avouez que cette En alsacien Ùf Elsassisch injonction est bien plus épicée que  : va voir ailleurs si j’y suis, va-t’en ou casse-toi ! 60 février 2018 23



Autres parutions de ce magazine  voir tous les numéros


Liens vers cette page
Couverture seule :


Couverture avec texte parution au-dessus :


Couverture avec texte parution en dessous :