[68] Haut-Rhin magazine n°59 oct/nov/déc 2017
[68] Haut-Rhin magazine n°59 oct/nov/déc 2017
  • Prix facial : gratuit

  • Parution : n°59 de oct/nov/déc 2017

  • Périodicité : trimestriel

  • Editeur : Conseil Général du Haut-Rhin

  • Format : (230 x 280) mm

  • Nombre de pages : 36

  • Taille du fichier PDF : 6,5 Mo

  • Dans ce numéro : regard sur l'histoire.

  • Prix de vente (PDF) : gratuit

Dans ce numéro...
< Pages précédentes
Pages : 20 - 21  |  Aller à la page   OK
Pages suivantes >
20 21
20 ÉTAT DES LIEUX Handicap VIVRE À PART ENTIÈRE DANS LA SOCIÉTÉ Physique, sensoriel, cognitif, psychique, mental, de naissance, par accident ou maladie, lié à l’âge… près d’un Haut-Rhinois sur dix est porteur d’un handicap. Le Conseil départemental du Haut-Rhin consacre plus de 90 M € par an aux personnes en situation de handicap. En France, qu’il soit ou non en situation de handicap, chacun doit pouvoir être acteur de sa propre vie, bénéficier des mêmes droits (au travail, à l’école, au logement…) et des mêmes chances. Membre à part entière de la société, chacun doit pouvoir y participer et en être un citoyen comme les autres (voter, par exemple). C’est en substance ce qu’affirme la loi n°2005-102 du 11 février 2005. Pour certaines personnes, entravées dans leurs mouvements ou perceptions, confrontées à des incapacités ou à des difficultés, cela nécessite d’être aidé par des dispositifs techniques ou accompagné par d’autres personnes. Autant que possible, ces aides doivent leur permettre de s’insérer dans la vie ordinaire de tout un chacun. La société a le devoir de mettre en œuvre ces dispositifs et ces aides pour s’adapter elle-même aux personnes en situation de handicap et les inclure parmi tous ses membres, au même titre que tous. C’est ce que l’on entend lorsque l’on parle de « l’inclusion des personnes handicapées dans le milieu ordinaire. » Travail, loisirs, déplacements, scolarité, sports… dans tous les domaines de la vie, des solutions sont mises en œuvre par l’Etat, les collectivités locales et de très nombreuses associations pour y parvenir. Ces pages vous en donneront quelques exemples.
CHAQUE PROJET DE VIE EST UNIQUE Parmi les droits instaurés par la loi de 2005, figure celui à la compensation des conséquences du handicap. Cette compensation tient compte du projet de vie individuel de la personne. La Prestation de Compensation du La montagne, un plaisir pour tous avec l’Association Libre et son gîte de montagne. Handicap (PCH), qui en découle, est par conséquent modulable en fonction du degré d’autonomie, de l’âge, et du lieu de résidence (à domicile ou en établissement) de la personne concernée. Cette prestation peut servir, par exemple, à financer l’aide d’une personne à domicile, l’achat d’un fauteuil, l’aménagement du logement ou d’un véhicule, les surcoûts liés au transport ou encore l’aide d’un chien guide d’aveugle. CONDUIRE, UNE CLÉ POUR L’AUTONOMIE Conduire avec un handicap, cela peut être possible avec quelques aménagements. Ils permettent d’accélérer ou de freiner avec les mains, de manœuvrer le volant d’une seule main ou bien encore d’accélérer avec le pied gauche. Le permis est alors dit « adapté » mais la liberté de se déplacer est bien réelle. Le programme « Conduire », proposé par le Centre de réadaptation de Mulhouse, permet, en deux demi-journées, d’évaluer (gratuitement) la situation et les besoins spécifiques du candidat ; à l’issue, une liste de conseils sur les démarches administratives à accomplir et les possibilités d’aides financières. Une organisation est inclusive lorsqu’elle module son fonctionnement, se flexibilise pour offrir, au sein de l’ensemble commun, un « chez soi pour tous » - Charles Gardou « La Société inclusive, parlons-en » Ed. Erès 2012 Les aménagements d’accessibilité bénéficient à tous, pourquoi s’en priver ? Selon l’Organisation mondiale pour la santé (OMS), la dépression représente le 1er facteur d’incapacité sur le plan mondial ; elle a augmenté de 18% en 10 ans. OUI AU TOURISME POUR TOUS Maquette tactile, audioguides, carnets de visite en braille… A Riquewihr et ailleurs, l’association des « Plus Beaux villages de France » incite les communes à faciliter leur visite aux déficients visuels. Quant au label « Tourisme et Handicap », il signale des sites et des activités accessibles en complète autonomie aux personnes en situation de handicap. 59 NOVEMbre 2017 21



Autres parutions de ce magazine  voir tous les numéros


Liens vers cette page
Couverture seule :


Couverture avec texte parution au-dessus :


Couverture avec texte parution en dessous :