[68] Haut-Rhin magazine n°58 jui/aoû/sep 2017
[68] Haut-Rhin magazine n°58 jui/aoû/sep 2017
  • Prix facial : gratuit

  • Parution : n°58 de jui/aoû/sep 2017

  • Périodicité : trimestriel

  • Editeur : Conseil Général du Haut-Rhin

  • Format : (230 x 280) mm

  • Nombre de pages : 36

  • Taille du fichier PDF : 3,2 Mo

  • Dans ce numéro : très haut débit, comment ça marche ,

  • Prix de vente (PDF) : gratuit

Dans ce numéro...
< Pages précédentes
Pages : 24 - 25  |  Aller à la page   OK
Pages suivantes >
24 25
24 LA PHOTO Une nouvelle ligne transfrontalière En fin d’année, la ligne 3 du tram bâlois franchira la frontière pour poursuivre sa route vers la gare de Saint-Louis. Une première étape en attendant une future desserte de l’EuroAirport ? Le Conseil départemental du Haut-Rhin a soutenu ce projet porté par de nombreux partenaires français (54 millions d’euros) et suisses (35 millions d’euros).
ÙF ELSASSISCH La saison des rousses La saison des rousses, c’est une saison que je devrais aimer... Mais je n’arrive définitivement pas à me positionner, savoir ce que je ressens quand les feuilles rougissent, puis tombent, puis s’assèchent. Pourtant elles rendent les promenades sympathiques par ces craquements que les foulées dans les feuilles mortes provoquent. Mais cela ne reste-t-il pas tout de même le moment où l’on doit saluer les beaux jours qui manquent déjà sans pour autant pouvoir profiter de la saison chaleureuse de Noël ? Les transitions ! Et soudain me revient à l’esprit cette douce chaleur qui même brève est appréciée et absorbée. Cette lumière jaune orangée qui a un côté bienveillant et enrobant, on a l’impression d’y voir des êtres aimés... L’odeur de la récolte du maïs et celle des pommes du verger, le jus extrait du pressoir et les bouteilles que l’on empile dans la cave m’évoquent un moment familial, où l’on fait presque de façon moderne les provisions comme autrefois pour les saisons sans fruits... et je me dis, en fait, la saison des rousses est douce et remplie d’émotions ! Bel automne à tous ! Delphine Wespiser Miss Alsace 2011 et Miss France 2012, fervente dialectophone ne manque pas une occasion de promouvoir notre langue régionale. Retrouvez ses aventures quotidiennes sur  : WespiserD LE BILLET DE DELPHINE WESPISER Was meinsch D Dummheit un dr Stolz Cet adage, Sìnnspruch, se traduit littéralement par  : la bêtise, d Dummheit, et la fierté, dr Stolz, poussent sur le même bois. Dans ce cas, il s’agit plutôt d’orgueil, Hochmüat, car la fierté peut être un sentiment noble, voire une vertu, a Tugend. Or nous sommes là en présence de deux défauts, Untugenda, qui ont tendance à prospérer sur un même individu, sousentendu qu’il faut être bien sot pour cultiver la mégalomanie, dr Greeβawàhn. Ainsi des tares se développent sur une personne arrogante, à l’image des gourmands, Gitztrib, ces branches épicormiques et peu fructifères qui poussent spontanément sur certaines plantes, notamment sur les fruitiers, d Obschtbaim. En général, un arbre sain ne porte pas de mauvais fruits et un arbre pourri n’apporte pas de bons fruits. Ainsi l’être stupide est communément non seulement arrogant, mais également insolent. Ne dit-on pas  : Dumm därfsch sìì àwer nìt frach, tu peux être niais, mais pas effronté ! PROPOSEZ VOTRE CITATION À LA RÉDACTION Merci à François Thirion qui nous a proposé cette expression. Comme lui, vous pouvez nous en proposer une à faire décortiquer par notre « maître es alsacien » dans notre rubrique « Was meinsch ». Adressez-la à  : communication@haut-rhin.fr wàchsa uffem namliga Holz Seulement voilà ! sur un caractère mal émondé, comme sur une plante pas saine, la bêtise s’accompagne d’autres rameaux indésirables, unerwìnschta Näscht, En alsacien Ùf Elsassisch telles l’effronterie, d Frachheit, l’agressivité, d Agressivität, la vanité, d Ibìldung, la méchanceté, d Bosheit. 58 octobre 2017 25



Autres parutions de ce magazine  voir tous les numéros


Liens vers cette page
Couverture seule :


Couverture avec texte parution au-dessus :


Couverture avec texte parution en dessous :