[68] Haut-Rhin magazine n°41 oct/nov/déc 2012
[68] Haut-Rhin magazine n°41 oct/nov/déc 2012
  • Prix facial : gratuit

  • Parution : n°41 de oct/nov/déc 2012

  • Périodicité : trimestriel

  • Editeur : Conseil Général du Haut-Rhin

  • Format : (230 x 280) mm

  • Nombre de pages : 44

  • Taille du fichier PDF : 7,4 Mo

  • Dans ce numéro : pour l'épanouissement des jeunes Haut-Rhinois.

  • Prix de vente (PDF) : gratuit

Dans ce numéro...
< Pages précédentes
Pages : 32 - 33  |  Aller à la page   OK
Pages suivantes >
32 33
bien vivre ensemble Haut-Rhin magazine Haute-Alsace 32 L’été 2012 n’aura pas endormi la mobilisation pour l’enseignement bilingue français/allemand. Pour preuve celles de parents et élus des vallées de la Thur et de la Doller qui ont manifesté le 17 août pour l’ouverture de classes bilingues (120 demandes sur cinq écoles) ou encore l’interpellation faite au ministre de l’Education Nationale par les Présidents des trois grandes collectivités alsaciennes. Marie-Odile Kreidl-Haegy Maîtriser l’allemand c’est important Dans le Haut-Rhin, plus de 20% des En Alsace, l’alsacien ou écoliers de maternelle sont en classe l’allemand requis pour travailler bilingue. C’est le fruit d’une volonté Si le recrutement de travailleurs quaforte de la part du Conseil Général du Haut-Rhin qui encourage de longue lifiés est devenu une des priorités du date l’Education Nationale dans le renjeunes alsaciens, la maîtrise de l’alle- gouvernement allemand, pour les forcement de cet enseignement. Mais pour Charles Buttner, son Président, et mand devient un enjeu déterminant. les élus de la Majorité Alsacienne au « Il est temps de prendre conscience que Conseil Général, il faut encore faire plus. nous partageons un même bassin de vie. Et même plus que ça : une région trina- Six millions de travailleurs tionale reconnue par l’Europe, la Région manqueront à l’Allemagne Métropolitaine Trinationale du Rhin En juin dernier, à l’occasion d’une séance Supérieur. Pour nos artisans, nos entreplénière, les Conseillers Généraux de la preneurs, nos chercheurs… il n’y a déjà Majorité Alsacienne, via une motion, ont plus de frontière et en Alsace-même, plus souhaité interpeler le gouvernement et de 70% des offres d’emploi requièrent en particulier le ministre de l’Education l’usage courant de l’allemand ou de l’al- Nationale, le Recteur et l’Inspectrice sacien. » d’Académie du Haut-Rhin, afin qu’ils se Faciliter le recrutement saisissent de la dimension du défi. d’enseignants germanophones « Vous trouvez normal qu’ici, à proximité immédiate d’un Pays de Bade prospère et L’enseignement bilingue français allede la ville la plus riche du monde -Bâle- mand est le moyen le plus efficace un nombre important et croissant de pour atteindre une bonne maîtrise de jeunes gens et de jeunes filles viennent la langue allemande. C’est la raison chaque jour allonger les listes de Pôle pour laquelle Charles Buttner, Président Emploi ? » Pour Charles Buttner, l'enjeu du Conseil Général du Haut-Rhin, Guyest fondamental. D’autant plus qu’à Dominique Kennel, Président du Conseil la même période, en Allemagne, le Général du Bas-Rhin et Philippe Richert, ministre fédéral du travail estimait qu’en Président du Conseil Régional d’Alsace, 2025 – dans treize ans – il manquera à ont interpelé en juillet dernier le mil’Allemagne, pour des raisons purement nistre de l’Education Nationale, Vincent démographiques, jusqu’à six millions de Peillon, pour développer la filière bipersonnes en âge de travailler. lingue en Alsace. Ils proposent de faci- La parité horaire, c’est quoi ? Un enseignement bilingue à parité horaire est un enseignement dispensé pour moitié en français par un enseignant francophone et pour moitié en allemand par un enseignement germanophone (en Alsace). En maternelle et primaire, la répartition est de deux jours en français, deux jours en allemand. Au collège et au lycée, certaines matières sont enseignées en allemand et d’autres en français, à parité.
En A l sace, 70% des offres d’emp loi requi èrent l’usage de l’allemand ou de l’alsac i en. Le Conse il Général du Haut -Rh in sout i ent leur apprent issage et leur prat i que. Prends ton avenir en main.. apprends d’autres langues www.cg68.fr pub labrique bilinguisme 2012.indd 1 18/09/12 10:31 liter le recrutement de professeurs germanophones en primaire et en secondaire, au niveau du concours de professeur des écoles et au niveau du CAPES. Dans moins de dix ans, la Corse et le Pays Basque offriront un enseignement bilingue à parité horaire à presque tous leurs enfants. Au rytme actuel, il faudrait bien plus d’un siècle pour que l’Alsace atteigne ce niveau. Faut-il en déduire qu’il est plus facile de recruter des enseignants maîtrisant ces langues régionales que des enseignants maîtrisant l’allemand, première langue d’Europe ? La langue régionale, c’est quoi ? En Alsace, lorsque l’on parle de langue régionale on parle à la fois des dialectes alsacien et de l’allemand. En effet, historiquement, l’alsacien en est la forme parlée alors que l’allemand ou plus précisément le Hochdeutsch en est sa forme commune et écrite. C’est pour cela que l’enseignement bilingue français/allemand intègre une heure hebdomadaire obligatoire d’alsacien. En jaune-orangé, une population qui a « gagné » de la jeunesse entre 1999 et 2006 ; en bleu, une population qui a « perdu » de la jeunesse. La Région Métropolitaine du Rhin Supérieur, c’est quoi ? La Région Métropolitaine du Rhin Supérieur ou RMT est un espace de coopération entre l’Alsace, le Pays de Bade et la Rhénanie Palatinat (Allemagne) et la Suisse du nord-ouest, reconnu par l’Europe. Ses initiateurs ambitionnent de lui faire occuper, à l’échelle mondiale, une place qu’aucun des territoires qui la composent ne pourrait atteindre à lui seul. Charles Buttner, Président du Conseil Général du Haut-Rhin en est le porte-parole pour les années 2012 et 2013. Haut-Rhin magazine N°41 - octobre 2012 33



Autres parutions de ce magazine  voir tous les numéros


Liens vers cette page
Couverture seule :


Couverture avec texte parution au-dessus :


Couverture avec texte parution en dessous :