[68] Haut-Rhin magazine n°41 oct/nov/déc 2012
[68] Haut-Rhin magazine n°41 oct/nov/déc 2012
  • Prix facial : gratuit

  • Parution : n°41 de oct/nov/déc 2012

  • Périodicité : trimestriel

  • Editeur : Conseil Général du Haut-Rhin

  • Format : (230 x 280) mm

  • Nombre de pages : 44

  • Taille du fichier PDF : 7,4 Mo

  • Dans ce numéro : pour l'épanouissement des jeunes Haut-Rhinois.

  • Prix de vente (PDF) : gratuit

Dans ce numéro...
< Pages précédentes
Pages : 16 - 17  |  Aller à la page   OK
Pages suivantes >
16 17
proche de vous Haut-Rhin magazine Haute-Alsace 16 Précarité énergétique : des aides pour financer les rénovations Pour lutter contre la précarité énergétique, le Conseil Général du Haut-Rhin a adhéré au programme national « Habiter Mieux ». Des aides financières permettent désormais aux propriétaires occupants, dotés de res- « Le diagnostic de performance énergétique de notre appartement a révélé que nous étions en classe G, le niveau le plus élevé dans l’échelle de consommation ! Nous ne pouvions pas habiter un tel logement sans y effectuer des travaux » assurent Mathieu et Lilou. Remplacement de la chaudière vétuste par une chaudière à condensation, remplacement des fenêtres, isolation des murs et des combles. Ces travaux de 25000 euros, une somme non négli- geable pour ce couple aux revenus très modestes. « Un ami architecte nous a sources modestes, d’engager rénovation thermique ont été évalués à des travaux de rénovation thermique de leur logement. L’exemple avec Mathieu et alors parlé des dispositifs d’aide proposés par l’Agence Nationale de l’Habitat Lilou, propriétaires d’une (ANAH) via son programme "Habiter maison de 90 m². Mieux » explique Mathieu, technicien de chantier. Inès Lazibi * Les prénoms ont été changés afin 9 600 euros de subventions de préserver l’anonymat du couple Le Conseil Général, délégataire des aides à la pierre, adhère au programme « Habiter Mieux » de l’ANAH depuis novembre 2011. Dans le cadre de son Programme d’Intérêt Général « Habitat Privé dans le Haut-Rhin », il offre aussi un accompagnement technique et financier aux propriétaires occupants qui engagent des travaux de rénovation thermique de leur logement achevé avant juin 2001. Durant toute la procédure, Mathieu et Lilou ont été assistés par l’ARIM Alsace - Groupe Domial, un bureau d’études missionné par le Département pour conseiller gratuitement et en toute confidentialité les propriétaires. A savoir "Nous avons bénéficié, au total, d’une subvention de 9 600 E, soit 7000 E de l’ANAH pour les travaux, une prime de 2100 de l’ANAH et une aide de 500 euros du Département au titre du programme « Habiter Mieux ». Nous sommes passés d’une étiquette énergétique G à D, notre facture est divisée de moitié ! " s’enthousiasme le couple. l Dans le cadre du Programme d’Intérêt Général, le Conseil Général s’associe à d’autres cofinanceurs, dont EDF, qui peuvent, selon le cas, apporter une solution de financement complémentaire. l D’autres aides du Conseil Général peuvent vous aider à améliorer votre habitat : rendez-vous sur le site www.cg68.fr.
Promouvoir la place et le rôle de la famille Marjorie Genelot, inspectrice de l‘aide sociale à l‘enfance, et Valérie Kessler, puéricultrice à la Protection Maternelle et Infantile de Mulhouse ont participé à l’élaboration du nouveau schéma départemental de protection de l’enfance 2012/2016. Elles évoquent avec nous ses principaux axes. Inès Lazibi La mesure phare de ce nouveau schéma est la mise en place d’un Projet Pour l’Enfant (PPE). Quelle est la finalité de ce document ? Marjorie Genelot : Dès lors qu’un enfant fait l‘objet d‘une décision de protection administrative ou judiciaire, tous les acteurs impliqués dans la procédure devront compléter ce document. Développé en concertation avec les parents mais aussi avec le mineur en capacité de discernement, ce contrat précise les actions qui seront menées dans son intérêt, les objectifs à atteindre ainsi que les délais de leur mise en œuvre. Valérie Kessler : Un référent unique est aussi désigné. Il est la personne ressource pour l’enfant et sa famille. C’est le fil rouge qui manquait jusqu’à présent aux intervenants de la protection de l’enfance. Cet engagement bousculera donc les méthodes de collaboration entre les professionnels ? V. K : Nous devons développer nos relations avec les établissements scolaires et sanitaires et ce, dans le cadre de la politique de prévention prônée par le Conseil Général. u q m l z g b f c n n j m l Protection de l’enfance Schéma départemental 2012 - 2016 Charte d’orientation et plan d’actions Adopté par le Conseil Général le 22 juin 2012 M.G : Cela va surtout permettre de travailler différemment avec la famille par la signature de ce document d'engagements réciproques pour l'amélioration de la situation de l'enfant. En y adhérant, les parents reconnaissent être en difficultés. Le travail de reconstruction du lien peut démarrer. Le schéma départemental préconise de privilégier l’intervention administrative à celle des tribunaux. Comment y parvenir ? M.G : Sur l’ensemble du Haut-Rhin, seul un tiers des enfants placés l’ont été suite à une décision administrative, les deux tiers restant l’ont été par une mesure judiciaire. Il faut contrebalancer ces données. Nous y arriverons en collaborant étroitement avec les familles et en partant de leurs compétences parentales pour progresser. Le recours au juge doit être l'alternative en dernier ressort, quand les conditions de l'intervention des services sociaux ne sont plus remplies. Retrouvez les points forts du schéma sur : www.cg68.fr Haut-Rhin magazine N°41 - octobre 2012 q z f u m g c b l n n j m l Le Conseil Général, chef de file de la protection de l'enfance La loi du 6 janvier 1986 transfert la responsabilité de l’aide sociale pour l’enfance au Conseil Général. Le budget consacré à cette compétence - environ 86 ME - est la plus importante allouée par le Département dans le domaine des solidarités et de l'action sociale. Pour aller plus loin En cas d’urgence, vous pouvez contacter le 119 (Allô Enfance Maltraitée) ou la CRIPS 68 (Cellule de Recueil des Informations Préoccupantes et des Signalements) au 03 89 30 66 94. 17



Autres parutions de ce magazine  voir tous les numéros


Liens vers cette page
Couverture seule :


Couverture avec texte parution au-dessus :


Couverture avec texte parution en dessous :