[68] Haut-Rhin magazine n°40 jui/aoû/sep 2012
[68] Haut-Rhin magazine n°40 jui/aoû/sep 2012
  • Prix facial : gratuit

  • Parution : n°40 de jui/aoû/sep 2012

  • Périodicité : trimestriel

  • Editeur : Conseil Général du Haut-Rhin

  • Format : (230 x 280) mm

  • Nombre de pages : 44

  • Taille du fichier PDF : 12,4 Mo

  • Dans ce numéro : balades estivales.

  • Prix de vente (PDF) : gratuit

Dans ce numéro...
< Pages précédentes
Pages : 42 - 43  |  Aller à la page   OK
Pages suivantes >
42 43
Groupe Majorité Haute-Alsace, « Réussir notre avenir » Plus que jamais mobilisés aux côtés des Haut-Rhinois Le Haut-Rhin est un département atypique au travers de son histoire, de sa culture, de ses valeurs. Au fil du temps, il s’y est forgé une identité forte, ancrée au plus profond de nos territoires : un certain conservatisme allié à une modernité qui font aujourd’hui de notre Département un des Départements français les plus innovants et les plus attractifs. C’est ce particularisme qui offre à l’Alsace une stabilité politique. C’est ce particularisme qui réunit la population autour de valeurs comme le mérite, la réussite et la solidarité par le travail. Les résultats des dernières élections présidentielles dans le Haut-Rhin nous confortent dans le sens et dans l’impulsion que nous souhaitons donner à nos politiques. Aussi, face à la remise en cause de la plupart de nos spécificités telles que le droit local et concordataire, nous serons plus que jamais vigilants. Nous serons également très attentifs au devenir de la loi relative à la création du conseiller territorial, qui, à l’heure actuelle, semble vouée à un démantèlement. Intergroupe Socialiste, Développement Durable et Indépendants Répondre aux attentes L’élection de François Hollande à la Présidence de la République ouvre un nouveau cycle de la vie politique française. L’état de notre pays étant tout sauf satisfaisant, les attentes sont nombreuses, que ce soit celles de la population ou celles des collectivités locales. Après dix ans d’absence de dialogue et de concertation a été la règle, et de baisse continuelle des moyens financiers des collectivités pour remplir leurs missions de solidarité, il est temps de restaurer la confiance entre l’Etat et les élus locaux. Il 42 Tribune d'expression des groupes politiques de l'Assemblée Départementale Nous redoutons un certain immobilisme, voir l’enlisement des dossiers qui avaient trouvé oreille attentive à Paris sous l’ancien gouvernement. L’EuroAirport fait partie de ces problématiques pour lesquelles nous nous engageons fortement. Depuis des années, nous nous battons pour créer et préserver l’emploi au niveau de l’aéroport de Bâle-Mulhouse et pour abattre des barrières d’ordre administratif. Nous resterons également mobilisés pour la poursuite de l’exploitation de la Centrale de Fessenheim, avalisée par l’Autorité de sûreté nucléaire, dont le sérieux et l’indépendance ne sont plus à démontrer. Nous nous refusons à ce que les salariés et les entreprises dépendant du fonctionnement de Fessenheim soient les victimes sacrifiées sur l’autel des alliances politiciennes. Après quelques jours de politique spectacle visant à banaliser la plus haute fonction de l’Etat, bon nombre de promesses de campagne ont d’ores et déjà été remisées par François Hollande et son Gouvernement, dont l’incapacité à mettre ses engagements en œuvre se dessine. Après des années de critiques excessives et l’entretien de l’illusion que les marges de manœuvre sont modifiables à souhait du seul fait de la volonté politique, l’opposition de gauche, au pouvoir aujourd’hui, est temps aussi, pour le nouveau gouvernement, de reprendre les dossiers laissés en suspens par la droite : financement de la dépendance et des politiques de solidarité, clarification des compétences,... le tout dans un esprit de négociation et d’écoute des territoires. Dans un pays où les collectivités locales assurent plus de 70% des investissements et contribuent ainsi à améliorer la qualité de vie de nos concitoyens, François Hollande a donné un signal fort en annonçant une nouvelle loi de décentralisation, après les lois Defferre et Raffarin. En souhaitant transférer des compétences comme l'emploi, la formation ou la mise en place de politiques européennes (comme la PAC), notre nouveau président va permettre de mener des politiques commence fébrilement à réaliser l’ampleur des difficultés dans une France qui ne vit pas en autarcie mais bien dans un monde globalisé aux échanges multilatéraux. Au cœur du bassin rhénan et de l’Europe, le Haut-Rhin a pris depuis fort longtemps la mesure du potentiel des échanges qu’ils soient d’ordre économique, culturel ou politique. La divergence de vision et la césure qui se créées au sein du couple franco-allemand, ainsi que le dialogue qui s’étiole insidieusement entre les deux partenaires au fil des jours est inquiétant. Aussi, face à cette erreur politique majeure, nous continuerons à maintenir d’excellentes relations de travail et d’amitié avec nos voisins suisses et allemands pour avancer sur des questions essentielles telles que le bilinguisme et l’emploi transfrontalier. Plus que jamais mobilisés, nous, élus de la majorité alsacienne, poursuivrons à défendre vos intérêts. Daniel ADRIAN, Pierre BIHL, Charles BUTTNER, Christian CHATON, Jean-Paul DIRINGER, Dominique DIRRIG, Francis FLURY, Alain GRAPPE, Michel HABIG, Alphonse HARTMANN, Guy JACQUEY, Brigitte KLINKERT, Laurent LERCH, Lucien MULLER, Bernard NOTTER, Marc SCHITTLY, Eric STRAUMANN, Jean-Jacques WEBER, Rémy WITH adaptées à chaque situation territoriale et donc de rapprocher le niveau de décision des citoyens qui en sont les premiers bénéficiaires. Dans un Conseil Général géré par la droite, nous, élus de la nouvelle majorité présidentielle, sommes favorables à toute nouvelle décentralisation de compétences car elle permettra aussi d’élargir les débats sur le futur Conseil d’Alsace. L’avenir de notre département et de nos populations en dépend. Nous lire : http://blog.hautrhinautrement.fr Etienne BANNWARTH, Gilbert BUTTAZZONI, Max DELMOND, Pierre FREYBURGER, Michel HABIB, Frédéric HILBERT, Hubert MIEHE, Armand REINHARD, Jo SPIEGEL, Henri STOLL, Pierre VOGT
Partageons une grande histoire Concours photo de châteaux forts alsaciens du 6 Août au 30 septembre Rendez-vous sur : www.chateaudandlau.com AACA/P. Lutz Voyagez à travers l’histoire et le patrimoine de la Haute-Alsace Les sites remarquables de la Haute-Alsace L’Ecomusée d’Alsace l Les Dominicains de Guebwiller L’Hartmannswillerkopf l Le Château du Hohlandsbourg La Citadelle de Neuf-Brisach l La Basilique de Thierenbach Le Musée textile de Wesserling www.haute-alsacetourisme.com www.cg68.fr haut-rhin magazine, le magazine du Conseil Général du Haut-Rhin N°40 juillet 2012 ISSN 1772-3361 - Dépôt légal 1er trimestre 2005 - 342 000 exemplaires Editeur : Conseil Général du Haut-Rhin - Directeur de la publication : Charles Buttner Directeur de la communication : Martial Reheisser - Directeur adjoint : Jean-Pierre Schmitt Rédacteur en chef du numéro : Bérengère Béhotas Rédaction : Sarah Diby, Pascal Herrscher, Marie-Odile Kreidl-Haegy Contributions : Katia Bitsch, Anne Berschy, Inès Lazibi Responsable artistique : Isabelle Diaz Photographies : CG68/DCO, Edith Marbach, Benoit Facchi Secrétariat : Sylvie Klee - Direction de la communication : 03 89 30 60 70 - contact@cg68.fr Impression : Maury SA Distribution : Groupement La Poste Haut-Rhin magazine N°40 -Juillet 2012



Autres parutions de ce magazine  voir tous les numéros


Liens vers cette page
Couverture seule :


Couverture avec texte parution au-dessus :


Couverture avec texte parution en dessous :