[68] Haut-Rhin magazine n°37 déc 11/jan 2012
[68] Haut-Rhin magazine n°37 déc 11/jan 2012
  • Prix facial : gratuit

  • Parution : n°37 de déc 11/jan 2012

  • Périodicité : trimestriel

  • Editeur : Conseil Général du Haut-Rhin

  • Format : (230 x 280) mm

  • Nombre de pages : 24

  • Taille du fichier PDF : 6,6 Mo

  • Dans ce numéro : TGV Rhin-Rhône... proximité et prospérité de nos territoires.

  • Prix de vente (PDF) : gratuit

Dans ce numéro...
< Pages précédentes
Pages : 22 - 23  |  Aller à la page   OK
Pages suivantes >
22 23
Groupe Majorité Haute-Alsace, « Réussir notre avenir » La perte historique de la Chambre Haute pour la droite, l’effondrement de la banque franco-belge Dexia, la faillite de la Grèce, le battage politico-médiatique autour des primaires socialistes, les « affaires » politico-judiciaires et les élections présidentielles qui s’amorcent sont tant d’événements qui donnent une grille de lecture biaisée de l’action publique locale. C’est ainsi dans ce contexte politique et économique national, européen et mondial peu propice à une analyse sereine et pertinente que la presse et autres responsables politiques ont évoqué une forte dégradation des finances départementales au motif de l’attribution d’aides budgétaires étatiques exceptionnelles au Conseil Général du Haut-Rhin. Aussi, face à un emballement médiatique infondé, nous souhaitons rétablir un certain nombre de faits. Le Conseil Général jouit d’une situation financière stable et saine ; nos grands équilibres budgétaires sont et resteront préservés grâce à une maîtrise importante des dépenses courantes et à des emprunts contractés par le passé garantissant un remboursement linéaire et en douceur. Aussi, le niveau de la dette reste en Intergroupe Socialiste, Développement Durable et Indépendants De l’incurie de l’Etat Après l’annonce d’une subvention exceptionnelle de l’Etat de 11,5 millions d’euros en provenance du fonds de solidarité des départements, les langues et les plumes se sont déliées pour mettre en avant la mauvaise situation budgétaire du Conseil Général. Soyons honnêtes ! Si le Haut-Rhin est aujourd’hui bénéficiaire de ce fonds, ce n’est pas uniquement suite à une gestion imprévoyante mais bien en raison de la faiblesse des compensations de l’Etat sur les prestations sociales depuis 2007 (merci 22 Tribune d'expression des groupes politiques de l'Assemblée Départementale dessous du seuil maximal de remboursement. Ce qui nous permet depuis quelques années déjà de contenir la fiscalité à des niveaux très modérés. Nos investissements, planifiés au plus juste, demeurent à un niveau élevé et sont maintenus en faveur des grands équipements indispensables au développement de nos territoires et à notre prospérité future. Parallèlement, nous assurons les dépenses à caractère obligatoire au titre desquelles les dépenses sociales obligatoires devenues exponentielles avec l’arrivée de la crise. Ces dépenses sociales, transférées aux Départements et mal compensées par l’Etat, creusent au fil des années un déficit de plus en plus important, amputant clairement nos marges de manœuvre. En ce qui concerne notre Département, 60 ME auraient dû nous être reversés en 2011 et près de 200 ME pour les quatre dernières années. De ce fait, nous avons sollicité le Ministère de l’Intérieur dans le cadre d’un fonds de solidarité, dispositif ouvert à tous les Départements sans conditions et sur la seule base du volontariat, visant à rattraper les versements du RSA. Aussi, au regard de l’insuffisance flagrante M. Sarkozy !) obligeant le Département à mettre 240 millions d’euros de sa poche. Et ce n’est pas fini : à l’occasion de l’examen des Orientations Budgétaires, nous avons découvert que l’exécutif prévoyait un nouveau déficit des compensations pour 60,5 millions d’euros en 2012. Rajouté au gel des dotations de l’état, à des ressources financières incertaines et peu dynamiques suite à la réforme de la Taxe Professionnelle, à un capital de la dette en hausse, on comprend que les prochaines années vont êtres dures pour notre institution et pour les partenaires du Conseil Général. Si nous ne sommes pas dans la situation d’une trentaine de départements à la limite du dépôt de bilan, notre situation de nos compensations par l’Etat des dépenses obligatoires par rapport aux autres Départements de même constitution et au vu de la pertinence de nos choix budgétaires, la mission d’analyse du Ministère de l’Intérieur a souhaité nous octroyer un versement exceptionnel légitime et juste d’un montant de 11,5 ME. Malgré un contexte contraint, nous continuerons d’assurer nos missions de services publics et de solidarité. Plus que jamais engagée à vos côtés pour l’avenir de notre Département, notre Collectivité, forte de ses élus et de ses agents, poursuivra ses efforts pour adapter de manière toujours plus cohérente ses différents modes de fonctionnement et d’intervention dans l’objectif de contrer les effets de la crise et de mieux anticiper sa sortie. Chaque jour, nous mettons toute notre énergie à innover et à trouver des solutions audacieuses et pérennes pour le bien-vivre des Haut-Rhinois. Daniel ADRIAN, Pierre BIHL, Charles BUTTNER, Christian CHATON, Jean-Paul DIRINGER, Dominique DIRRIG, Francis FLURY, Alain GRAPPE, Pierre GSELL, Michel HABIG, Alphonse HARTMANN, Guy JACQUEY, Brigitte KLINKERT, Laurent LERCH, Lucien MULLER, Bernard NOTTER, Marc SCHITTLY, Eric STRAUMANN, Jean-Jacques WEBER, Rémy WITH est au mieux très moyenne, avec une dégradation palpable depuis le début de la crise en 2008. Il revient maintenant à l’ensemble des conseillers généraux de définir les projets à financer en priorité, sans pénaliser pour autant l’emploi local et les territoires. L’année dernière, avant les élections, nous exhortions la majorité départementale à le faire de façon volontaire avant d’y être contrainte par l’évolution de la situation financière. Hélas, nous y sommes aujourd’hui : l’heure des choix politiques a commencé. Nous lire : http://blog.hautrhinautrement.fr Etienne BANNWARTH, Gilbert BUTTAZZONI, Pierre FREYBURGER, Michel HABIB, Frédéric HILBERT, Hubert MIEHE, Armand REINHARD, Jo SPIEGEL, Henri STOLL, Pierre VOGT
haut-rhin magazine, le magazine du Conseil Général du Haut-Rhin N°37 décembre 2011 ISSN 1772-3361 - Dépôt légal 1er trimestre 2005 - 347 500 exemplaires Editeur : Conseil Général du Haut-Rhin - Directeur de la publication : Charles Buttner Directeur de la communication : Martial Reheisser - Directeur adjoint : Jean-Pierre Schmitt Rédacteur en chef de ce numéro : Bérengère Béhotas Rédaction : Sarah Diby, Pascal Herrscher, Marie-Odile Kreidl-Haegy Responsable artistique : Isabelle Diaz - Photographies : Edith Marbach, sauf mention contraire Illustrations : Anne-Margot Ramstein - Cartes : Atelier C Secrétariat : Sylvie Klee - Direction de la communication : 03 89 30 60 70 - contact@cg68.fr Impression : Maury SA - Distribution : Groupement La Poste Haut-Rhin magazine N°37- décembre 2011



Autres parutions de ce magazine  voir tous les numéros


Liens vers cette page
Couverture seule :


Couverture avec texte parution au-dessus :


Couverture avec texte parution en dessous :